Tenebrae a perdu sa Reine il y a de ça de longues années.
Mais aujourd'hui, elle est revenue. Tenebrae renaitra.
Qui seras-tu ? Avec qui seras-tu ?
 

Suis-je libre ? [PV Noriaki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Zone RPG : La Terre des Hommes :: Les contrées sauvages :: Plaines et montagnes
Stella Steenwal
avatar
Fléau des Démons
Fléau des Démons
Messages : 13
MessageSujet: Suis-je libre ? [PV Noriaki] 09.07.18 22:21
Suis-je libre ?
Un râle de douleur étouffé traverse ma gorge. J’ai mal. Depuis toutes ces années où les coups percutent mon corps, ce dernier commence à avoir du mal à encaisser. Mais je ne faiblis pas. Je cache ma douleur au mieux. Il est hors de question que je m’avoue vaincue face à ces maudits êtres célestes. Cette frappe qui atteint mon visage n’est qu’un tiraillement de plus que je dois camoufler. Cependant, je refuse encore de bouger malgré la menace. Un autre coup se prépare. Je vais pour me défendre cette fois-ci. Je ne compte pas me faire humilier ainsi toute la journée. Ma capture est déjà bien assez. Le sang qui tâche mes mains est bien suffisant depuis ces longues années. Mais finalement, la sentence n’est pas appliquée. Le bras du Duneranien est arrêté.

« Arrête. Nous devons la garder en vie. Tu le sais bien. Les Séraphins te tueraient si tu l’abimes de trop. »

Pour seul réponse, je reçois un crachat en pleine figure. Trop peu raffiné pour un soi-disant être respectueux de la lumière. Mais les démons que nous sommes leur donnent tellement envie de vomir que je prends cette haine de plein fouet. Et ils savourent que trop bien ce crime que je perpétue en absorbant les miens à chaque fois qu’ils attaquent des démons et les mettent en péril. Et l’histoire va se répéter. Je ne suis plus frappée mais celui qui vient d’intervenir à des moyens plus efficaces pour finalement me faire bouger et m’enchainer fermement. Ils me trainent derrière eux, me forçant à les suivre à notre prochain point de carnage. Je ne sais pas exactement où nous allons mais je sais parfaitement que des membres de ma race se situent là où nous nous dirigeons. A chaque fois que l’on m’emmène ainsi, le résultat est toujours le même. Un massacre puis ensuite, les menaces pour que j’achève les faibles au bord de la mort.

Je tremble violemment alors que je suis ce cortège presque funeste à mes yeux. Les images des morts que j’ai pu engendrer traversent mon esprit. Je ne veux pas. Je ne veux plus faire tout ça. Je veux vivre avec les miens sans plus avoir à les tuer ainsi. Je veux retrouver mon frère. Je veux... juste vivre convenablement et retrouver ma liberté. Je m’arrête alors. Je ne veux plus continuer à avancer. Mon regard se baisse alors que j’entends déjà la voix de celui qui veut ma peau depuis tout à l’heure.

« Elle commence à m’énerver. Elle le fait exprès ! Avance ! Ou je te massacre ici ! »

Je n’avance pas. Je relève la tête avec un regard ferme traduisant mon insubordination. Je n’avancerai plus. Étrangement, j’attends la sentence mais j’étais loin d’imaginer qu’elle serait de ce type. Très vite, un coup traitre me fait tomber au sol alors que mes poignets sont encore liés. Un bruit de craquement. Une partie de mon haut est subitement déchiré.

« Qu’est-ce que tu fais ?! »
« Laisse-moi lui faire sa fête à ma manière. Je ne peux pas la tuer mais je vais l’humilier ! »

Mes yeux s’écarquillent alors. Ils n’oseraient pas ? Pas des êtres de lumière. Ils ne feraient pas ça. Ou alors même le peuple de Duneran contient ses dépravés. Rapidement, mon pied vole dans la figure de mon agresseur. Je me défendrai. Quoi qu’il en coute, je ne me laisserai pas humilier ainsi !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Noriaki A. Hoyang
avatar
Arcanien Traître
Arcanien Traître
Messages : 6
MessageSujet: Re: Suis-je libre ? [PV Noriaki] 09.07.18 23:18


Alors que j'étais sur un chemin qui devait mener à un village, j'entendais du bruit au loin devant moi. Je me disais qu'ils étaient bien bruyant...car je ne les voyais même pas. Je soupirais en me demandant sur quoi j'allais tomber car...plus j'avançais et plus il me semblait que les voix devenaient plus agressives. Tout ces gens me semblaient bien trop agités pour que se soit normal.

Mais je fini bien vite par rattraper le groupe et...de loin, je pouvais observer que quelque chose de pas normal se passait. Je ne suivais donc pas la route, me faufilant dans les buissons et les bords de route pour m'approcher afin d'être au plus proche pour ne pas me faire remarquer. Ce que je voyais en m'approchant me choquait presque. Je n'avais pas l'habitude de voir ce genre de chose. Sur mon ancienne planète, ce genre de situation n'existait pas. Mon peuple était quelqu'un de si pacifique que nous n'avions pas été capable de tenir une journée contre l'armée de cette démone Lilith.

-Laisse-moi lui faire sa fête à ma manière. Je ne peux pas la tuer mais je vais l’humilier !

Même si je ne connaissais pas cette demoiselle, je ne pouvais pas rester spectateur d'un tel acharnement sur une...prisonnière ? Même si s'en était une, je ne trouvais pas ça normal. Elle semblait juste ne pas vouloir bouger...et les autres semblaient vouloir la forcer. Dans quel but ? Je ne voulais même plus le savoir. Ce que je voyais sur le visage de la jeune fille n'était que souffrance. Je n'étais pas le plus sage des personnages, ayant massacrer mon peuple. J'étais peut-être mal placé pour faire le héros...Mais je savais que je ne pourrais jamais rattraper ce que j'avais fait. Cependant, si je pouvais aider cette jeune fille sur cette jeune planète...ne serait-ce pas déjà un bon début pour moi ?

Les tuer ? Cela ne me dérangeait pas. Je n'étais pas à mon coup d'essai d'après mon masque. Enfin...c'était plutôt lui le responsable, mais c'était avec mes mains qu'il avait fait ça. Alors...autant continuer à me les salir pour de bonnes actions ! Discrètement, je commençais à manipuler mon flux entre mes mains. Deux personnes...c'était facile. Je n'avais même pas à réfléchir à comment procédé, ni même préparer un piège. J'avais soudain l'impression de faire face à des débutants. Je jetais donc mon flux sur eux, une apparence arcanique collante. J'avais fait exprès de jeter en pleine figure mon flux sur le plus proche de la jeune fille afin de le prendre par surprise et de le faire reculer par dessus tout, afin que je ne blesse pas cette femme. Puis...Quand il était en position, ce qui durant que quelques secondes, je fis exploser les charges...

La tête de ce monsieur n'existait plus et son collègue se voyait presque couper en deux...j'offrais une vision terrible de mon pouvoir, mais une explosion à bout portant comme ça ne faisait jamais de bien. J'observais les deux corps tomber à terre et...je restais cacher un moment, observant afin d'être sur qu'il n'y ait pas de complice dans les parages. Il semblerait que non.

Je sortais alors du bord de route et je me mis à marcher vers la jeune fille...Elle avait quelque tache de sang sur le visage. Je pris donc un petit mouchoir en tissu et je m’accroupis devant elle...

-Chhht...Je ne te veux pas de mal. Restes calme...d'accord ?


J'approchais alors lentement le mouchoir sur sa joue, pour tendrement lui essuyer sa peau, lui faisant comprendre que la violence était terminée. Je plongeais mon regard si spécial dans le sien, laissant mes yeux briller d'un bleu écarlate devant elle. Une fois son visage nettoyé, je regardais alors les chaînes et je replongea mon regard dans le sien.

-Veux-tu...que je te libère ? Mais...promet moi que tu resteras sage...d'accord ? Je suis la pour t'aider.


Je me permis de lui adresser un sourire et je posais une de mes mains sur la sienne, esperant qu'elle soit calme et qu'elle comprenne...que la liberté était toute proche et qu'elle n'avait qu'à me prononcer les mots de son désir.

-Je ferais exploser la serrure des menottes. Mais ne t'en fait pas, tes poignets ne finiront pas comme tes bourreaux.


Revenir en haut Aller en bas
Stella Steenwal
avatar
Fléau des Démons
Fléau des Démons
Messages : 13
MessageSujet: Re: Suis-je libre ? [PV Noriaki] 21.07.18 13:28
Suis-je libre ?
Je suis bien trop absorbée par ce qu’il se passe et je me concentre surtout sur ce sort qui m’attend si je ne me défends pas. Alors je ne porte aucune attention aux alentours. Je m’en moque. Je ne me rends absolument pas compte que nous sommes épiés depuis tout à l’heure. Ce qui compte à mes yeux, c’est de ne pas me laisser salir et humilier ainsi. Je ne pensais pas qu’un peuple issu de cette foutue planète serait capable de tels gestes. Mais quand je vois cette créature au regard si pervers tout à coup, je ne fais qu’éviter un premier attouchement en lui assénant un fort coup de pied au visage. Mais ce geste, je vais forcément le payer. Je me recroqueville alors pour tenter de me cacher d’un futur coup.

J’attends. J’attends longtemps. Puis un gémissement de surprise me fait lever la tête vers mon geôlier. Que se passe-t-il... ? L’homme recule. Son visage est meurtri par quelque chose. D’où est-ce que ça sort... ? Qu’est-ce que c’est ? Je ne comprends plus mais il me faut que quelques secondes pour me dire que nous sommes peut-être assiégés. Ce qui peut être bien pour moi tout comme très mauvais. Je recule comme je peux, restant à terre. Puis l’explosion qui survient me fait lâcher un petit cri de terreur. La tête du Duneranien explose et son voisin est littéralement tranché. Du sang vient salir mon visage alors que mes yeux s’écarquillent d’horreur. La scène ne me dégoute pas mais ce qui m’inquiète, c’est de ne pas comprendre ce qu’il se passe. Jusqu’à ce qu’un inconnu s’approche. La démone que je suis est endurcie mais j’ai vu tant de choses et j’ai été si longtemps prisonnière que tout me fait faiblir en quelque sorte.

« Chhht... Je ne te veux pas de mal. Reste calme... d'accord ? »
« Ne... Ne m’approchez pas... ! »

Je recule violemment, encore à terre, les mains toujours liées. Je ne quitte pas du regard cet homme qui semble vouloir m’essuyer le visage. Mais je n’ai pas confiance. Je ne veux pas qu’on m’emmène encore et encore. Je veux qu’on me laisse. Je veux être libérée... Mais ce tissu frôle finalement ma peau. Je suis coincée. Je ne peux plus reculer. Alors je le laisse agir mais ma méfiance est palpable. Je suis crispée. Seules ces pupilles si bleues m’apaisent soudainement. Un regard si unique. Je n’ai jamais vu un bleu si vivace. C’est... beau. Et effrayant à la fois. Qui est cet homme... ? « Veux-tu... que je te libère ? Mais... promets-moi que tu resteras sage... d'accord ? Je suis la pour t'aider. » Je redresse alors fermement la tête et mes yeux brillent alors d’un espoir sans fin. Je me crispe alors et me mords doucement la lèvre. Est-ce un piège... ?

« Qui êtes-vous... pour vouloir ma liberté ? Personne ne veut pas liberté... Que me voulez-vous... ? »
« Je ferais exploser la serrure des menottes. Mais ne t'en fait pas, tes poignets ne finiront pas comme tes bourreaux. »

Un soubresaut me fait légèrement bouger alors que je me recroqueville encore plus. Cette main sur la mienne devrait me rassurer mais je n’aime pas ces contacts qui sont, pour moi, synonyme de violence par la suite. Tant d’années où je suis restée captive et tant de coups reçus. Personne n’a jamais souhaité me venir en aide. Pourquoi devrais-je croire un inconnu qui semble avoir un pouvoir immense...

« Je... »

Je pose à nouveau mon regard doré dans ce bleu si étrange. Il luit encore. Je reste silencieuse quelques secondes avant de me détendre et de relâcher mes muscles. Je baisse finalement les yeux. Ma voix se fait douce et presque inaudible.

« Je veux juste... vivre... Et être libre... Je... »

Une grimace déforme mon visage alors que je ravale un sanglot et que je retiens une larme.

« Je vous en prie... Aidez-moi... »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Noriaki A. Hoyang
avatar
Arcanien Traître
Arcanien Traître
Messages : 6
MessageSujet: Re: Suis-je libre ? [PV Noriaki] 21.07.18 15:24


-Ne... Ne m’approchez pas... !

Je ne la regardais pas surpris. Je ne pouvais pas imaginer ce qu'elle avait pu subir. Je connaissais la torture des démons, de quoi ils étaient capable. Mais je ne pensais pas un seul instant que ces hommes étaient des démons. Je pouvais l'observer reculer mais je n'allais pas reculer comme elle. Je venais essuyer doucement son visage de ce sang qu'elle n'aurait jamais du avoir sur sa peau. Je comprenais qu'elle ne puisse pas avoir confiance en moi. Elle ne me connaissait pas et je venais de détruire littéralement ses bourreaux.

-Qui êtes-vous... pour vouloir ma liberté ? Personne ne veut pas liberté... Que me voulez-vous... ?

-Ooh...Personne d'important. Mon nom ne te dirait rien je pense. Je m'appelle Noriaki. Je veux juste te libérer.

Je voyais qu'elle n'avait pas confiance en moi et son recroquevillement parlait de lui même. Elle avait peur n'est-ce pas ? Je devais lui montrer qu'elle n'avait pas à s'en faire. Peut-être devrais-je lui faire exploser les menottes sans rien lui dire qu'elle s'en aperçoive ? Mais je risquais de lui faire encore plus peur peut-être...C'était malgré tout une situation difficile de rassurer une personne comme elle, sûrement persécutée depuis des années.

-Je...

Je profitais d'avoir son regard dans le mien pour scutter ses jolis yeux d'une couleur que je trouvais particulière...Je n'y voyais aucune lueur comme chez les miens mais c'était une couleur qui m'intriguait.

- Je veux juste... vivre... Et être libre... Je... 


Je pouvais voir qu'elle laissait presque une larme couler sur sa joue...elle était à deux doigts de craquer.

- Je vous en prie... Aidez-moi...

-Alors ne bouge pas pour quelques petites secondes.

Je lui adressait un sourire et je la prenait alors dans mes bras, contre moi afin d'avoir acces à ses menotte derrière son dos. J'essayais de la rassurer en la serrant contre moi et je glissais de mon flux magique dans la serrure de la menotte et je la fis exploser...un bruit similaire à ceux des pétards pouvait se faire entendre et les menottes tombèrent au sol.

-Te voilà libre...

Je m'écartaits alors un peu d'elle afin de ne pas abuser de cette proximité vu qu'on lui avait un peu arracher son haut. Je remarquais ce détail et j'enlevais mon haut. J'avais un t-shirt en dessous de ce pull léger. Je me dépechais de le lui mettre...oui je le lui mettais, faisant passer sa tête dans le pull, puis le trou ou la tête va et je mettais le pull comme il faut...sauf pour les bras. Elle le ferait surement très bien elle même. Mais c'était pour qu'elle soit déjà plus habillée.

-C'est mieux comme ça ? Oh...et ne verse pas cette larme que je vois prête à couler sur ta joue...soit forte, tu es libre.

Je lui souriait et je vint passer ma main sur sa joue ou la larme était prête...si elle tombait, je l’essuierais aussi vite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Suis-je libre ? [PV Noriaki]
Revenir en haut Aller en bas
Suis-je libre ? [PV Noriaki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» "Je suis un libre penseur, un trublion, un emmerdeur..."
» L'amoureuse des armes (libre)
» Où suis-je ? [Libre]
» Où suis-je ? [Libre]
» je suis un libre penseur, un trublion, un emmerdeur. ( billie ) ♡

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tenebrae :: Zone RPG : La Terre des Hommes :: Les contrées sauvages :: Plaines et montagnes-
Sauter vers: