Tenebrae a perdu sa Reine il y a de ça de longues années.
Mais aujourd'hui, elle est revenue. Tenebrae renaitra.
Qui seras-tu ? Avec qui seras-tu ?
 

Suis-je libre ? [PV Noriaki] / Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Zone RPG : La Terre des Hommes :: Les contrées sauvages :: Plaines et montagnes
Stella Steenwal
avatar
Fléau des Démons
Fléau des Démons
Messages : 17
MessageSujet: Suis-je libre ? [PV Noriaki] / Terminé 09.07.18 22:21
Suis-je libre ?
Un râle de douleur étouffé traverse ma gorge. J’ai mal. Depuis toutes ces années où les coups percutent mon corps, ce dernier commence à avoir du mal à encaisser. Mais je ne faiblis pas. Je cache ma douleur au mieux. Il est hors de question que je m’avoue vaincue face à ces maudits êtres célestes. Cette frappe qui atteint mon visage n’est qu’un tiraillement de plus que je dois camoufler. Cependant, je refuse encore de bouger malgré la menace. Un autre coup se prépare. Je vais pour me défendre cette fois-ci. Je ne compte pas me faire humilier ainsi toute la journée. Ma capture est déjà bien assez. Le sang qui tâche mes mains est bien suffisant depuis ces longues années. Mais finalement, la sentence n’est pas appliquée. Le bras du Duneranien est arrêté.

« Arrête. Nous devons la garder en vie. Tu le sais bien. Les Séraphins te tueraient si tu l’abimes de trop. »

Pour seul réponse, je reçois un crachat en pleine figure. Trop peu raffiné pour un soi-disant être respectueux de la lumière. Mais les démons que nous sommes leur donnent tellement envie de vomir que je prends cette haine de plein fouet. Et ils savourent que trop bien ce crime que je perpétue en absorbant les miens à chaque fois qu’ils attaquent des démons et les mettent en péril. Et l’histoire va se répéter. Je ne suis plus frappée mais celui qui vient d’intervenir à des moyens plus efficaces pour finalement me faire bouger et m’enchainer fermement. Ils me trainent derrière eux, me forçant à les suivre à notre prochain point de carnage. Je ne sais pas exactement où nous allons mais je sais parfaitement que des membres de ma race se situent là où nous nous dirigeons. A chaque fois que l’on m’emmène ainsi, le résultat est toujours le même. Un massacre puis ensuite, les menaces pour que j’achève les faibles au bord de la mort.

Je tremble violemment alors que je suis ce cortège presque funeste à mes yeux. Les images des morts que j’ai pu engendrer traversent mon esprit. Je ne veux pas. Je ne veux plus faire tout ça. Je veux vivre avec les miens sans plus avoir à les tuer ainsi. Je veux retrouver mon frère. Je veux... juste vivre convenablement et retrouver ma liberté. Je m’arrête alors. Je ne veux plus continuer à avancer. Mon regard se baisse alors que j’entends déjà la voix de celui qui veut ma peau depuis tout à l’heure.

« Elle commence à m’énerver. Elle le fait exprès ! Avance ! Ou je te massacre ici ! »

Je n’avance pas. Je relève la tête avec un regard ferme traduisant mon insubordination. Je n’avancerai plus. Étrangement, j’attends la sentence mais j’étais loin d’imaginer qu’elle serait de ce type. Très vite, un coup traitre me fait tomber au sol alors que mes poignets sont encore liés. Un bruit de craquement. Une partie de mon haut est subitement déchiré.

« Qu’est-ce que tu fais ?! »
« Laisse-moi lui faire sa fête à ma manière. Je ne peux pas la tuer mais je vais l’humilier ! »

Mes yeux s’écarquillent alors. Ils n’oseraient pas ? Pas des êtres de lumière. Ils ne feraient pas ça. Ou alors même le peuple de Duneran contient ses dépravés. Rapidement, mon pied vole dans la figure de mon agresseur. Je me défendrai. Quoi qu’il en coute, je ne me laisserai pas humilier ainsi !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Noriaki A. Hoyang
avatar
Arcanien Traître
Arcanien Traître
Messages : 12
MessageSujet: Re: Suis-je libre ? [PV Noriaki] / Terminé 09.07.18 23:18


Alors que j'étais sur un chemin qui devait mener à un village, j'entendais du bruit au loin devant moi. Je me disais qu'ils étaient bien bruyant...car je ne les voyais même pas. Je soupirais en me demandant sur quoi j'allais tomber car...plus j'avançais et plus il me semblait que les voix devenaient plus agressives. Tout ces gens me semblaient bien trop agités pour que se soit normal.

Mais je fini bien vite par rattraper le groupe et...de loin, je pouvais observer que quelque chose de pas normal se passait. Je ne suivais donc pas la route, me faufilant dans les buissons et les bords de route pour m'approcher afin d'être au plus proche pour ne pas me faire remarquer. Ce que je voyais en m'approchant me choquait presque. Je n'avais pas l'habitude de voir ce genre de chose. Sur mon ancienne planète, ce genre de situation n'existait pas. Mon peuple était quelqu'un de si pacifique que nous n'avions pas été capable de tenir une journée contre l'armée de cette démone Lilith.

-Laisse-moi lui faire sa fête à ma manière. Je ne peux pas la tuer mais je vais l’humilier !

Même si je ne connaissais pas cette demoiselle, je ne pouvais pas rester spectateur d'un tel acharnement sur une...prisonnière ? Même si s'en était une, je ne trouvais pas ça normal. Elle semblait juste ne pas vouloir bouger...et les autres semblaient vouloir la forcer. Dans quel but ? Je ne voulais même plus le savoir. Ce que je voyais sur le visage de la jeune fille n'était que souffrance. Je n'étais pas le plus sage des personnages, ayant massacrer mon peuple. J'étais peut-être mal placé pour faire le héros...Mais je savais que je ne pourrais jamais rattraper ce que j'avais fait. Cependant, si je pouvais aider cette jeune fille sur cette jeune planète...ne serait-ce pas déjà un bon début pour moi ?

Les tuer ? Cela ne me dérangeait pas. Je n'étais pas à mon coup d'essai d'après mon masque. Enfin...c'était plutôt lui le responsable, mais c'était avec mes mains qu'il avait fait ça. Alors...autant continuer à me les salir pour de bonnes actions ! Discrètement, je commençais à manipuler mon flux entre mes mains. Deux personnes...c'était facile. Je n'avais même pas à réfléchir à comment procédé, ni même préparer un piège. J'avais soudain l'impression de faire face à des débutants. Je jetais donc mon flux sur eux, une apparence arcanique collante. J'avais fait exprès de jeter en pleine figure mon flux sur le plus proche de la jeune fille afin de le prendre par surprise et de le faire reculer par dessus tout, afin que je ne blesse pas cette femme. Puis...Quand il était en position, ce qui durant que quelques secondes, je fis exploser les charges...

La tête de ce monsieur n'existait plus et son collègue se voyait presque couper en deux...j'offrais une vision terrible de mon pouvoir, mais une explosion à bout portant comme ça ne faisait jamais de bien. J'observais les deux corps tomber à terre et...je restais cacher un moment, observant afin d'être sur qu'il n'y ait pas de complice dans les parages. Il semblerait que non.

Je sortais alors du bord de route et je me mis à marcher vers la jeune fille...Elle avait quelque tache de sang sur le visage. Je pris donc un petit mouchoir en tissu et je m’accroupis devant elle...

-Chhht...Je ne te veux pas de mal. Restes calme...d'accord ?


J'approchais alors lentement le mouchoir sur sa joue, pour tendrement lui essuyer sa peau, lui faisant comprendre que la violence était terminée. Je plongeais mon regard si spécial dans le sien, laissant mes yeux briller d'un bleu écarlate devant elle. Une fois son visage nettoyé, je regardais alors les chaînes et je replongea mon regard dans le sien.

-Veux-tu...que je te libère ? Mais...promet moi que tu resteras sage...d'accord ? Je suis la pour t'aider.


Je me permis de lui adresser un sourire et je posais une de mes mains sur la sienne, esperant qu'elle soit calme et qu'elle comprenne...que la liberté était toute proche et qu'elle n'avait qu'à me prononcer les mots de son désir.

-Je ferais exploser la serrure des menottes. Mais ne t'en fait pas, tes poignets ne finiront pas comme tes bourreaux.


Revenir en haut Aller en bas
Stella Steenwal
avatar
Fléau des Démons
Fléau des Démons
Messages : 17
MessageSujet: Re: Suis-je libre ? [PV Noriaki] / Terminé 21.07.18 13:28
Suis-je libre ?
Je suis bien trop absorbée par ce qu’il se passe et je me concentre surtout sur ce sort qui m’attend si je ne me défends pas. Alors je ne porte aucune attention aux alentours. Je m’en moque. Je ne me rends absolument pas compte que nous sommes épiés depuis tout à l’heure. Ce qui compte à mes yeux, c’est de ne pas me laisser salir et humilier ainsi. Je ne pensais pas qu’un peuple issu de cette foutue planète serait capable de tels gestes. Mais quand je vois cette créature au regard si pervers tout à coup, je ne fais qu’éviter un premier attouchement en lui assénant un fort coup de pied au visage. Mais ce geste, je vais forcément le payer. Je me recroqueville alors pour tenter de me cacher d’un futur coup.

J’attends. J’attends longtemps. Puis un gémissement de surprise me fait lever la tête vers mon geôlier. Que se passe-t-il... ? L’homme recule. Son visage est meurtri par quelque chose. D’où est-ce que ça sort... ? Qu’est-ce que c’est ? Je ne comprends plus mais il me faut que quelques secondes pour me dire que nous sommes peut-être assiégés. Ce qui peut être bien pour moi tout comme très mauvais. Je recule comme je peux, restant à terre. Puis l’explosion qui survient me fait lâcher un petit cri de terreur. La tête du Duneranien explose et son voisin est littéralement tranché. Du sang vient salir mon visage alors que mes yeux s’écarquillent d’horreur. La scène ne me dégoute pas mais ce qui m’inquiète, c’est de ne pas comprendre ce qu’il se passe. Jusqu’à ce qu’un inconnu s’approche. La démone que je suis est endurcie mais j’ai vu tant de choses et j’ai été si longtemps prisonnière que tout me fait faiblir en quelque sorte.

« Chhht... Je ne te veux pas de mal. Reste calme... d'accord ? »
« Ne... Ne m’approchez pas... ! »

Je recule violemment, encore à terre, les mains toujours liées. Je ne quitte pas du regard cet homme qui semble vouloir m’essuyer le visage. Mais je n’ai pas confiance. Je ne veux pas qu’on m’emmène encore et encore. Je veux qu’on me laisse. Je veux être libérée... Mais ce tissu frôle finalement ma peau. Je suis coincée. Je ne peux plus reculer. Alors je le laisse agir mais ma méfiance est palpable. Je suis crispée. Seules ces pupilles si bleues m’apaisent soudainement. Un regard si unique. Je n’ai jamais vu un bleu si vivace. C’est... beau. Et effrayant à la fois. Qui est cet homme... ? « Veux-tu... que je te libère ? Mais... promets-moi que tu resteras sage... d'accord ? Je suis la pour t'aider. » Je redresse alors fermement la tête et mes yeux brillent alors d’un espoir sans fin. Je me crispe alors et me mords doucement la lèvre. Est-ce un piège... ?

« Qui êtes-vous... pour vouloir ma liberté ? Personne ne veut ma liberté... Que me voulez-vous... ? »
« Je ferais exploser la serrure des menottes. Mais ne t'en fait pas, tes poignets ne finiront pas comme tes bourreaux. »

Un soubresaut me fait légèrement bouger alors que je me recroqueville encore plus. Cette main sur la mienne devrait me rassurer mais je n’aime pas ces contacts qui sont, pour moi, synonyme de violence par la suite. Tant d’années où je suis restée captive et tant de coups reçus. Personne n’a jamais souhaité me venir en aide. Pourquoi devrais-je croire un inconnu qui semble avoir un pouvoir immense...

« Je... »

Je pose à nouveau mon regard doré dans ce bleu si étrange. Il luit encore. Je reste silencieuse quelques secondes avant de me détendre et de relâcher mes muscles. Je baisse finalement les yeux. Ma voix se fait douce et presque inaudible.

« Je veux juste... vivre... Et être libre... Je... »

Une grimace déforme mon visage alors que je ravale un sanglot et que je retiens une larme.

« Je vous en prie... Aidez-moi... »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Noriaki A. Hoyang
avatar
Arcanien Traître
Arcanien Traître
Messages : 12
MessageSujet: Re: Suis-je libre ? [PV Noriaki] / Terminé 21.07.18 15:24


-Ne... Ne m’approchez pas... !

Je ne la regardais pas surpris. Je ne pouvais pas imaginer ce qu'elle avait pu subir. Je connaissais la torture des démons, de quoi ils étaient capable. Mais je ne pensais pas un seul instant que ces hommes étaient des démons. Je pouvais l'observer reculer mais je n'allais pas reculer comme elle. Je venais essuyer doucement son visage de ce sang qu'elle n'aurait jamais du avoir sur sa peau. Je comprenais qu'elle ne puisse pas avoir confiance en moi. Elle ne me connaissait pas et je venais de détruire littéralement ses bourreaux.

-Qui êtes-vous... pour vouloir ma liberté ? Personne ne veut pas liberté... Que me voulez-vous... ?

-Ooh...Personne d'important. Mon nom ne te dirait rien je pense. Je m'appelle Noriaki. Je veux juste te libérer.

Je voyais qu'elle n'avait pas confiance en moi et son recroquevillement parlait de lui même. Elle avait peur n'est-ce pas ? Je devais lui montrer qu'elle n'avait pas à s'en faire. Peut-être devrais-je lui faire exploser les menottes sans rien lui dire qu'elle s'en aperçoive ? Mais je risquais de lui faire encore plus peur peut-être...C'était malgré tout une situation difficile de rassurer une personne comme elle, sûrement persécutée depuis des années.

-Je...

Je profitais d'avoir son regard dans le mien pour scutter ses jolis yeux d'une couleur que je trouvais particulière...Je n'y voyais aucune lueur comme chez les miens mais c'était une couleur qui m'intriguait.

- Je veux juste... vivre... Et être libre... Je... 


Je pouvais voir qu'elle laissait presque une larme couler sur sa joue...elle était à deux doigts de craquer.

- Je vous en prie... Aidez-moi...

-Alors ne bouge pas pour quelques petites secondes.

Je lui adressait un sourire et je la prenait alors dans mes bras, contre moi afin d'avoir acces à ses menotte derrière son dos. J'essayais de la rassurer en la serrant contre moi et je glissais de mon flux magique dans la serrure de la menotte et je la fis exploser...un bruit similaire à ceux des pétards pouvait se faire entendre et les menottes tombèrent au sol.

-Te voilà libre...

Je m'écartaits alors un peu d'elle afin de ne pas abuser de cette proximité vu qu'on lui avait un peu arracher son haut. Je remarquais ce détail et j'enlevais mon haut. J'avais un t-shirt en dessous de ce pull léger. Je me dépechais de le lui mettre...oui je le lui mettais, faisant passer sa tête dans le pull, puis le trou ou la tête va et je mettais le pull comme il faut...sauf pour les bras. Elle le ferait surement très bien elle même. Mais c'était pour qu'elle soit déjà plus habillée.

-C'est mieux comme ça ? Oh...et ne verse pas cette larme que je vois prête à couler sur ta joue...soit forte, tu es libre.

Je lui souriait et je vint passer ma main sur sa joue ou la larme était prête...si elle tombait, je l’essuierais aussi vite.
Revenir en haut Aller en bas
Stella Steenwal
avatar
Fléau des Démons
Fléau des Démons
Messages : 17
MessageSujet: Re: Suis-je libre ? [PV Noriaki] / Terminé 28.07.18 10:06
Suis-je libre ?
Je recule mais cet homme avance. Il réduit cette distance que je tente de mettre. Je ne sais pas si j’ai peur ou si j’ai tout simplement envie qu’on me laisse. Je ne veux plus qu’on m’approche ni même qu’on me dise ce que je dois faire. Je ne veux plus être exploitée ni même touchée. Qu’on me laisse. Alors je me défends verbalement. Je l’intime de ne pas m’approcher. Mais rien n’y fait. Il prend soin de nettoyer mon visage. Son geste est doux. Je ne comprends pas. Qui est-ce ? Un démon ? Un ange ? Une autre créature. Son aura est différente mais je n’arrive pas à la cerner. Une race inconnue à mes yeux. Je reste alerte. A cran. Je me crispe à chaque coup de tissu sur mon visage.

« Ooh... Personne d'important. Mon nom ne te dirait rien je pense. Je m'appelle Noriaki. Je veux juste te libérer. »
« ... Pourquoi... ? »

Je suis perdue. Ou peut-être bien encore sous le choc de ce qu’il vient de se passer. Cette proximité est perturbante. Suis-je en danger ? La force de ces explosions était telle que je ne peux pas baisser ma garde. Ces gestes et ces mots si doux sont-ils un leurre ? Je frissonne au moindre contact avec cet inconnu mais je ne peux m’empêcher de fixer ce regard si unique. Lui aussi il me perturbe. Qu’est-ce que c’est... Ce bleu si intense n'est indéniablement pas humain. Et puis je finis par craquer. Me demander si je veux ma liberté... Ce moment est si peu probable que je n’ose y croire. Pourtant... « Alors ne bouge pas pour quelques petites secondes. » Je peux entendre le bruit de la liberté. Mais un lourd frisson me prend et malgré cette étreinte qui semble dénuée de toute agressivité, je lâche un léger couinement et tente encore une fois de reculer. Ce corps contre moi me fait peur. Je me rappelle alors que je suis presque dénudée et que je suis si proche d’un homme que je ne connais pas. Qui souhaite me sauver sans aucune raison valable. Tout ça n’a pas de sens... « Te voilà libre... » Un nouveau soubresaut alors que mes mains peuvent enfin bouger. Je reste encore silencieuse, abasourdie.

« Je... »

Je n’ai pas le temps de dire un mot de plus. Mon sauveur se recule. Je ne peux plus vraiment nier le fait qu’il fait attention. Ses mouvements. Ses mots. Son comportement. Tout semble être fait pour ne pas me brusquer. Et puis je l’observe retirer son pull pour le passer sur moi. Mon réflexe est de finir de m’habiller de ce linge qui n’est pas à moi afin de recouvrir ma poitrine presque dénudée.

« C'est mieux comme ça ? Oh... et ne verse pas cette larme que je vois prête à couler sur ta joue... soit forte, tu es libre. »
« Oui... Merci... »

La larme finit par couler. Elle coule sur  cette main tendue sur mon visage. Une main qui vient de me sortir d’une dure réalité. De toute une vie de malheur et d’esclavage. Je serre doucement mes bras et cramponne ce tissu qui me recouvre pour tenter de réaliser. Ce n’est pas un rêve. Je peux de nouveau bouger. Mes poignets ne sont plus liés. Je suis... libre ? Un sourire se dessine sur mes lèvres. Je baisse alors le regard. Je ne réalise encore pas. Les nerfs lâchent. Je tremble. Et puis finalement, j’éclate en sanglots alors qu’une de mes mains se dirige vers celle sur mon visage. Je touche cette peau inconnue avant de m’agripper à cette main. La seule main réellement tendue depuis tout ce temps. Une main salvatrice.

« Je... Je suis vraiment libre... Pourquoi... Pourquoi avez-vous fait ça... ? Vous ne me connaissez pas... Vous ne savez pas qui je suis... »

Un démon. Que fera-t-il quand il apprendra ce que je suis et ce pourquoi j’ai été capturée ? Me tuera-t-il ? Regrettera-t-il son geste ? Ces mots sont comme une légère morale envers cet homme mais mon comportement est si paradoxal. Mon être entier respire la liberté et mon état émotionnel ne peut que confirmer ma joie de pouvoir enfin marcher sans chaine. Je relève alors la tête et le regarde, les larmes inondant mon visage.

« Stella... C’est mon prénom... Merci... pour le pull... »

Mais il y a bien mieux que le pull derrière ces mots. Et cet interlocuteur saura le comprendre. N’est-ce pas ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Noriaki A. Hoyang
avatar
Arcanien Traître
Arcanien Traître
Messages : 12
MessageSujet: Re: Suis-je libre ? [PV Noriaki] / Terminé 29.07.18 23:08


-... Pourquoi... ?

-Je pense...Que même si tu es prisonnière, tu n'avais pas à subir ce qu'ils ont voulu faire tout à l'heure...De ce que j'ai vu, ils méritaient d'être à ta place. Tu es peut-être jolie mais ça ne leur donne pas le droit t'infliger ça. Et puis...si je te laissais là ... Je suis sur que d'autres gens comme eux viendraient et ils sont surement pas mieux.

J'avais un minimum réfléchit sur la situation avant d'agir. Je ne supportais pas ce genre de comportement tout simplement. Elle était une victime dans ce contexte au vu des comportements. Elle ne semblait pas si dangereuse vu comme elle s'était défendu. Je ne pouvais pas la laisser dans une telle merde. Je n'étais pas ainsi.

Je la libérais ensuite, ne faisant pas vraiment attention à ses réactions puisque j'étais concentrer sur la puissance de cette explosion pour la liberer et ne pas lui détruire les poignets. Elle avait assez souffert comme ça et je ne pouvais pas me permettre de lui faire du mal alors que j'essayais de la sauver. De plus, elle se méfiait...faire un geste de travers comprimettrait le faire que je lui vienne en aide et que je ne lui veuille aucun mal. Ce n'était pas le but.

- Je... 

Je la regardais alors. Elle ne semblait plus trouver ses mots en sentant cette liberter si proche d'elle. Elle était libre, je venais de lui retirer ses chaînes. J’espérais qu'elle était heureuse à présent. Mais malheureusement, je pensais déjà à la suite. Je ne pouvais pas la laisser ici toute seule et je ne pouvais pas la laisser repartir seule. Savait-elle seulement ou elle se trouvait ? Je l'ignorais, mais dans le doute, je me devais peut-être de veiller sur elle encore quelques temps.

-Oui... Merci...

La voilà rhabillée et j'avais le droit à un petit merci. Cependant, je me hâtais d'essuyer cette larme qui coulait le long de sa jour et je pris la peine de regarder cette goutte longuement. Bien que ce ne soit qu'une goute, j'avais l'impression qu'elle pesait tout le poids de sa souffrance. Je la regardais alors, la voyant presque perdue...Elle agrippait à ma main, et je la lui laissait volontiers.

-Je... Je suis vraiment libre... Pourquoi... Pourquoi avez-vous fait ça... ? Vous ne me connaissez pas... Vous ne savez pas qui je suis... 

-Qu'importe ce que tu es ou ce que tu as fait. Ca ne me regarde pas vraiment...Mais j'ai observer ton comportement avant d'agir...Tu n'avais rien d'une personne agressive ou dangereuse. Tu semblais simplement ne plus vouloir faire des choses dont tu n'avais pas envie de faire. De plus, tu essayais de défendre ta vie sans vraiment chercher à vouloir ôter celle de tes agresseurs. Et puis...c'est maintenant l'occasion pour toi de prendre un nouveau départ non ?

Je ne voulais pas être son ennemi et dans le fond, elle pouvait être une des créatures les plus dangereuse qui puisse être...il savait se défendre. Elle en avait eu la preuve avec des corps qui explosent devant elle. Peut-être même qu'elle ne tenterait rien pour ne pas ressembler à ces corps qui étaient devant eux désormais.

-Stella... C’est mon prénom... Merci... pour le pull... 

-De rien Stella...C'est le minimum que je puisse faire, je peux pas te laisser ainsi. Et tu risques d'attraper froid...Mais...On ne doit pas rester ici. Verses autant de larmes que tu veux si tu veux, mais on ne doit pas rester dans les parages. Permets moi de te porter, le temps que tu te remettes de tes émotions. Il vaut mieux ne pas traîner.

Je lui souriait malgré tout et je vins même lui caresse le haut de la tête comme si elle était une petite enfant. Je voulais la rassurer avant de passer mon bras sous ses genoux et de la prendre dans mes bras, la portant telle une petite mariée...

-Je vais m'enfoncer dans la forêt...une fois assez loin, tu seras libre de choisir si tu veux rester avec moi...Mais il vaut mieux passer la nuit dehors.

Je commençais alors à marcher en direction de la forêt. Je brusquais peut-être un peu les choses, mais il était impératif de mettre le plus de distance entre la scène d'explosion et eux afin qu'ils puissent échapper à d'éventuelle recherche.



Revenir en haut Aller en bas
Stella Steenwal
avatar
Fléau des Démons
Fléau des Démons
Messages : 17
MessageSujet: Re: Suis-je libre ? [PV Noriaki] / Terminé 09.08.18 19:44
Suis-je libre ?
« Je pense... Que même si tu es prisonnière, tu n'avais pas à subir ce qu'ils ont voulu faire tout à l'heure... De ce que j'ai vu, ils méritaient d'être à ta place. Tu es peut-être jolie mais ça ne leur donne pas le droit de t'infliger ça. Et puis... si je te laissais là ... Je suis sur que d'autres gens comme eux viendraient et ils sont sûrement pas mieux. »
« Je... Je vois... Mais rien ne vous y obligeait... Vous risquez gros à faire ça... Ils reviendront... En nombre... Vous ne savez pas de quoi ils sont capables... »

Je fais vraiment pâle figure. Si mon frère est encore vivant et qu’il voit cette scène, peut-être bien qu’il me renierait. Je suis faible. Si faible... Alors que je représente une famille de démons des plus reconnus. Je tremble. Je ne me reconnais pas. Est-ce que toutes ces longues semaines d’esclavagisme m’ont rendu si insignifiante ? Je n’arrive plus à placer des mots sur ce que je ressens. De la peur. De la honte. Je ne sais plus. Tout me semble si inconnu. Pourtant, je devrais me réjouir car en quelques mouvements si tendres de la part de cet homme, je me retrouve sans chaines. Je suis... libre... Je n’arrive pas encore à concevoir la chose. Je suis plutôt absorbée par cet être qui est là, contre moi alors que je suis presque dénudée. Un corps inconnu qui se trouve bien trop près du mien. Mais il n’y a aucun geste malsain. Juste une petite explosion timide pour me libérer de ce qui m’entrave depuis bien trop longtemps.

Je n’arrive plus à me contenir. Tout cela semble si rapide et trop facile que mes larmes coulent. Ces gestes tendres, ce vêtement prêté, cette main tendue. Je ne peux que difficilement digérer tout ça sans pleurer. J’ai du mal à parler mais rapidement mes lèvres bougent et demandent encore pourquoi.

« Qu'importe ce que tu es ou ce que tu as fait. Ça ne me regarde pas vraiment... Mais j'ai observé ton comportement avant d'agir... Tu n'avais rien d'une personne agressive ou dangereuse. Tu semblais simplement ne plus vouloir faire des choses dont tu n'avais pas envie de faire. De plus, tu essayais de défendre ta vie sans vraiment chercher à vouloir ôter celle de tes agresseurs. Et puis... c'est maintenant l'occasion pour toi de prendre un nouveau départ non ? »
« Vous ne me connaissez pas et pourtant, vous parlez de moi comme si vous m’aviez toujours connu... Je suppose que vous avez raison. C’est juste que malgré tout, comment puis-je vous faire confiance ? Je ne connais personne en ce bas monde qui soit bon naturellement... Qu’allez-vous me demander en échange de cette libération ? »

Pourtant, je ne peux que concevoir qu’il n’y a rien d’un geste qui souhaite un échange dans tout cela. J’ai juste du mal à comprendre pourquoi on me vient en aide ainsi. Mais si j’accepte de donner mon prénom et de remercier ce mystérieux sauveur au regard si bleu, c’est que j’accepte de donner un minimum de confiance dans la situation. Sauf que je ne m’attendais pas à une si soudaine prise d’initiative. Bien que j’accepte cette caresse sur ma tête et que ce sourire me rassure, je regarde ce fameux Noriaki, les yeux complètement écarquillés.

« Me porter ? Mais je peux... Aah... ! »

Je pouvais marcher ? Non, je ne crois pas. La situation actuelle, la fatigue, l’angoisse, toute sorte d’émotions qui m’empêche de bien tenir sur mes jambes. Et je ne peux pas nier que le temps presse. Ses mots sont justes. Nous ne pouvons pas rester ici. Les Anges savent se venger comme nous autres les Démons. Et surtout, ils savent récupérer ce qui leur appartient. Ce geste de libération ne peut que faire rappliquer la cavalerie.

« Vous n’étiez pas obligé. Je peux essayer de marcher... »
« Je vais m'enfoncer dans la forêt... une fois assez loin, tu seras libre de choisir si tu veux rester avec moi... Mais il vaut mieux passer la nuit dehors. »

Je ne devrais pas accepter. Je ne sais toujours pas qui j’ai en face de moi. Et pourtant, alors que mon corps est soulevé, je m’accroche au cou de cet homme et ne lui adresse aucune résistance. S’il devait me tuer, il l’aurait déjà fait, non ? Je me repose dans ces bras qui me portent au loin, à l’orée du bois le plus proche. J’espère seulement que l’on ne nous trouvera pas ici. Surtout en plein milieu de la nuit. J’ai un peu froid. Je serre un peu plus le cou de Noriaki et me protège du vent contre lui.

« D’accord... Je vous suis pour la nuit. Merci encore. Vous n’êtes toujours pas obligé... »

Je n’arrive pas à comprendre, encore une fois. Mais au fond de moi, je suis contente que l’on ne m’abandonne pas, tout aussi faible que je suis actuellement. Je souris alors, me sentant libre pour la première fois...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Le Créateur
avatar
Le Démiurge
Le Démiurge
http://new-tenebrae.forumactif.com
Messages : 138
MessageSujet: Re: Suis-je libre ? [PV Noriaki] / Terminé 11.08.18 8:56

Vous avez terminé !


Félicitations !

Votre RP est terminé et clôturé. 50 cristaux vous sont offerts à chacun pour avoir mené un écrit jusqu'au bout ! Nuage


(c) Cruelly pour Never Utopia.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Suis-je libre ? [PV Noriaki] / Terminé
Revenir en haut Aller en bas
Suis-je libre ? [PV Noriaki] / Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» "Je suis un libre penseur, un trublion, un emmerdeur..."
» Je suis heureux quand il pleut [Terminé]
» Le paaaarc (je suis imaginative XD) [Alexis][sujet terminé]
» L'amoureuse des armes (libre)
» Je suis Gay :D ou presque [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tenebrae :: Zone RPG : La Terre des Hommes :: Les contrées sauvages :: Plaines et montagnes-
Sauter vers: