Tenebrae a perdu sa Reine il y a de ça de longues années.
Mais aujourd'hui, elle est revenue. Tenebrae renaitra.
Qui seras-tu ? Avec qui seras-tu ?
 

Il faut penser à se reposer aussi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Zone RPG : La Terre des Hommes :: Les contrées sauvages :: Forêts
Noriaki A. Hoyang
avatar
Arcanien Traître
Arcanien Traître
Messages : 9
MessageSujet: Il faut penser à se reposer aussi 11.08.18 21:26


Cela faisait un bon bout de temps qu'il s'enfonçait toujours plus profondément dans la forêt tout en portant Stella. Malgré son apparence frèle, il supportait encore le poids de la jeune femme dans ses bras, laissant ainsi dans le pire des cas qu'une seul trace de pas avec des marques de chaussures qui ne ressemblaient pas à celle de Stella. Une bon point pour pas qu'on ne suive cette trace en plus de ça. Il y avait peu de chance qu'on les suive. Il n'avait pas fait de pause, marchant assez rapidement pour mettre le plus de distance en peu de temps. Puis...à un moment, il se permit même de faire disparaître les traces en passant dans un portail qui l'emmenait pas bien loin. Même Stella aurait du mal à voir la différence dans ses bras et ne sentirait même pas le saute qu'elle avait fait. Étant dans un état très concentrer sur sa fuite, il avait pu en faire un tout en marchant.

Il s'arreta alors, la lueur dans ses yeux semblant plus importante que d'habitude...en même temps il venait d'ouvrir un portail qu'il avait immédiatement refermer. Ce qui était bien c'est que ce n'était même pas visible si on cherchait des traces de magie...car s'en était pas. C'était de la manipulation d'énergie...rien d'autre.

Il soupira alors, posant doucement Stella au sol.

-Nous sommes loin maintenant. Je te propose de trouver du bois pour faire un feu pour la nuit, histoire de ne pas avoir trop froid. Tu t'occupes du petit bois ? Je me charge du gros.

Même si Stella s'inquiétait, elle pourra constater que les traces derrière eux avaient disparut et qu'elles commençaient...maintenant. Il lui sourit et alla chercher du gros bois et à en prendre sous le bras. Il mettait deux buche en face d'un rond de caillou qu'il avait fait et qui accueillerait le feu. Mais au moment ou il allait déposer le bois...il laissa tout tomber au sol et se tenait légèrement le visage...

*Qu'est-ce que tu attends pour la tuer ? Tu ne vas pas me dire que tu l'as libéré sans que ça te serve d'amusement derrière hmmm ? *


*La ferme...Je t'avais presque oublier ! Redeviens muet ! *

Ce masque caché dans ses affaires étaient toujours la...ce masque avait le même visage que celui de Noriaki mais à la place de trous pour les yeux, il y avait des yeux orange, sans trous. Il était au fond de son sac et il était exprès emballer dans un tissu pour qu'on ne puisse le voir si on l'ouvrait.

-Quel maladroit je suis...

Il ramassait alors à nouveau ce bois un peu perturbé par l'intervention de ce masque...l'entendre lui faisait toujours autant de sueur froide...trop mauvaises pensées le ravageaient d'un coup. Il se souvenait de rien...mais c'était ce truc qui semblait avoir anéanti sa planète. Et s'il le mettait...il ferait sûrement pareil sur celle-ci ? Il mit le gros bois en position, comme un peu perdu malgré tout, du moins dans son regard.

-Plus que le petit bois...et on pourra l'allumer et se réchauffer.

*Et t'oublier..ou je t’assomme le masque... *

Il tentait de masquer le fait qu'il ne soit pas vraiment la...utiliser des pouvoirs semblaient appeler cette antité à communiquer...comme si il était appelé. Ce qui est peut-être vrai après tout...ses pouvoirs n'était pas vraiment les siens...un portail demandait pas mal de ressource.

Revenir en haut Aller en bas
Stella Steenwal
avatar
Fléau des Démons
Fléau des Démons
Messages : 12
MessageSujet: Re: Il faut penser à se reposer aussi Hier à 22:22
La chaleur humaine, il n'y a que ça de vrai...
Je ne sais pas depuis combien de temps je me laisse porter ainsi mais le paysage de la forêt défile vite sous mes yeux. Bien que ma tête reste légèrement penchée contre ce corps qui me porte, je distingue l’environnement. Difficilement car la nuit est déjà bien présente maintenant, mais je constate que le cœur de la végétation nous entoure bien à présent. Je devrais être sur mes gardes et me sentir en danger encore une fois. Je ne connais pas celui qui me porte. Mais je suis libre et même si je suis ignorante au sujet de Noriaki, il m’aide. Je ne peux pas ignorer le fait que me porter me soulage et surtout, camoufle mes propres pas. Il sera très difficile pour les Duneraniens de me retrouver si ce n’est pas moi qui laisse mes empruntes.

Je sens la brise sur mon visage. Je ferme alors les yeux tout en me laissant guider par cet homme qui m’emmène si loin. Il marche vite. Si vite qu’on dirait que l’on fait un saut dans le temps. J’ouvre soudainement les yeux. Une sensation étrange vient de parcourir mon être. Qu’est-ce que c’est... ? Je ne sais pas. Je regarde autour de moi puis je lève le regard vers mon sauveur qui semble épuisé. Cette couleur étrange luit doucement. Des yeux si atypiques et envoutants mais qui font presque peur actuellement. Mes pieds touchent enfin le sol. Je reste légèrement agrippée au bras de Noriaki avant de complètement le lâcher. Je reprends mes esprits peu à peu.

« Nous sommes loin maintenant. Je te propose de trouver du bois pour faire un feu pour la nuit, histoire de ne pas avoir trop froid. Tu t'occupes du petit bois ? Je me charge du gros. »
« D’accord. Mais vous devriez peut-être vous reposer un instant. Vous venez de me porter sur une longue distance. Vous semblez fatigué. »

Je m’inquiète plus de l’état de cet homme que des traces qu’il aurait pu laisser. Il a fourni beaucoup pour une inconnue. Mais Noriaki ne semble pas prêter attention à mes mots et s’attèle déjà à sa tâche. Alors je vais chercher ce petit bois sans trop m’éloigner. Je le surveille comme si je m’inquiétais vraiment. Je suis peut-être stupide mais il m’a aidé alors lui rendre la pareille serait plus qu’aimable. Un bruit sourd me fait sursauter. Je lâche les quelques branches que je tiens avant de tourner la tête vers Noriaki qui est mal en point. Je le vois. Son visage est tiré. Je ne perds pas un seul instant pour me précipiter vers lui malgré quelques douleurs dans les jambes.

« Quel maladroit je suis... »
« Laissez-moi faire... Vous êtes fatigué, je le vois. Je peux allumer le feu et porter les lourdes charges. Reposez-vous. »
« Plus que le petit bois... et on pourra l'allumer et se réchauffer. »

Mes doigts effleurent alors ses mains pour que je prenne le relais. Mon regard le soutient tendrement. Mais intimement, je le force à lâcher prise pour qu’il puisse reprendre ses esprits. Que lui arrive-t-il... ?

« Je vous en prie, arrêtez. Je vais terminer. »

Je le force à arrêter au bout de quelques minutes et le fait s’asseoir près des gros morceaux déjà installés avant d’aller chercher mes petites branches et les placer au centre. J’aurais pu lui demander s’il avait un briquet ou de quoi allumer le feu rapidement mais je ne souhaite pas le fatiguer davantage alors je mets en avant mes connaissances de premiers secours. Savoir allumer un feu, il n’y a rien de plus important, pas vrai ? Il me faut quelques longues minutes pour que la première flamme prenne.

« Ah... ! Enfin ! Il faut le maintenir maintenant, d’acc... »

Mes prunelles s’élargissent encore. Noriaki semble si mal...

« Est-ce que ça va... ? Vous voulez récupérer votre pull ? Vous avez peut-être froid... »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Noriaki A. Hoyang
avatar
Arcanien Traître
Arcanien Traître
Messages : 9
MessageSujet: Re: Il faut penser à se reposer aussi Aujourd'hui à 9:08


-D’accord. Mais vous devriez peut-être vous reposer un instant. Vous venez de me porter sur une longue distance. Vous semblez fatigué.

-C'est gentille de ta part de t'inquieter. Mais tout vas bien je t'assure...

J'avais juste usé de mon énergie pour faire ce portail, rien de plus. Je savais que j'allais vite récuperer mais ce que je n'avais pas prévu, c'est que ce masque me parle un peu plus tard. J'étais pertubé par son intervention et surtout par ce qu'il me disait de faire. Je venais de sauver cette jeune femme ce n'était pas pour la tuer. Quel idiot celui la.

J'étais tellement perturbé que j'en avais fait tomber le bois, passant alors pour un faible à cause de lui. Stella était même accourut à moi tant elle semblait s'inquieter. Maintenant c'était moi l'idiot, à ce rythme, elle se verra au courant car je ne pourrais pas cacher éternellement ce qu'il y a dans mon petit sac de voyage.

-Laissez-moi faire... Vous êtes fatigué, je le vois. Je peux allumer le feu et porter les lourdes charges. Reposez-vous.

-Mais je peux...

Mais je ne pouvais rien faire, elle insistait pour prendre le relais. Je devais m'incliner face à tant de motivation de sa part. Je soupirais.

-Je vous en prie, arrêtez. Je vais terminer.

Elle me força alors la main pour arrêter et elle m'installa sur une bûche. Je ne pouvais qu'observer la jeune femme qui puisait dans son énergie pour installer ce feu qui était d'ailleurs bientôt fini. J'aurais pu allumer le feu avec une mini explosion qui aurait fait des étincelles...Mais elle était trop proche du feu et je ne voulais pas prendre le risque de la blesser. Des eclats de bois pouvaient s'envoler...

-Ah... ! Enfin ! Il faut le maintenir maintenant, d’acc...

Je la regardais alors poser son regard sur moi...Je devais avouer que je me laissais aller à cette fatigue que je commençais à sentir venir. Mais je n'avais pas réellement envie de dormir...Mais je pouvais quand même lui annoncer que l'on pouvait dormir tranquille normalement.

-Est-ce que ça va... ? Vous voulez récupérer votre pull ? Vous avez peut-être froid...

-Oui Ca va. J'ai créé un portail tout à l'heure pour que l'on se déplace plus vite et par la même occasion, effacer mes traces. Nous avons donc pas à nous en faire. Et tu peux me tutoyer tu sais.

Je clignais alors des yeux en tiltant qu'elle parlait du pull et je fis non de la tête, avec un petit sourire.

-Non...Je te rappel que si tu l'enlèves...Tu me laisses une vue imprenable sur ta poitrine dénudé. Gardes le. Pis...le feu sera la pour nous tenir chaud non ?


Ce n'étais pas parce que j'avais pas envie de la voir...Je disais ça pour elle tout simplement. Elle se verrait surement un peu gêner après ça. Mais je ne voulais que son bien.

-Que vas tu faire maintenant que tu es libre ?

Je changeais de sujet on va dire...Mais c'était une question qu'elle devait se poser, plutôt que de commencer à errer. Peut-être que je pouvais la guider aussi si elle ne savait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Il faut penser à se reposer aussi
Revenir en haut Aller en bas
Il faut penser à se reposer aussi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Asse-Bordeaux (0-0) Faut penser a marquer mainant
» Lorsqu'on peut tout savoir, il faut savoir aussi tout taire ▬ Heather
» Faut choisir de pas y penser, choisir que ça existe pas, choisir de pas avoir de problèmes avec ça. Il faut sortir, faut voir ses amis. Et attendre que ça revienne.
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Il ne faut pas boire de sang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tenebrae :: Zone RPG : La Terre des Hommes :: Les contrées sauvages :: Forêts-
Sauter vers: