Tenebrae a perdu sa Reine il y a de ça de longues années.
Mais aujourd'hui, elle est revenue. Tenebrae renaitra.
Qui seras-tu ? Avec qui seras-tu ?
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
We are family || PV Raym [Terminé]
Lilith Steenwal
Mon bras bouge soudainement. Je m’affole presque alors que mes doigts ne sentent rien près de moi si ce n’est cette pliure de draps. Je me redresse rapidement. Rien. Raym n’est pas là. Ma respiration s’accélère alors que mes yeux forment des billes. La panique me gagne. Pourquoi ? Aucune idée. Et c’est d’ailleurs ridicule. Pourquoi je m’inquiète ainsi ? Quelques secondes me permettent de bien me réveiller et de réaliser que mon adrénaline monte pour rien. Mes perles d’un bleu éclatant s’arrêtent sur la pendule. 9h42. Je me laisse retomber lourdement sur mon oreiller. Il est juste plus que l’heure de se lever et Raym est juste entrain de s’occuper des enfants. Probablement. Je m’inquiète vraiment pour rien, n’est-ce pas ?

Trop d’événements m’ont mise sur les nerfs ces derniers temps et je ne sais plus où donner de la tête. Entre cet Ange qui me tue progressivement chaque jour, la défaillance de la protection de mon royaume et la venue de cet inconnu proche de ma Dame... Le comportement si violent de Raym est encore si frais dans ma tête. Mais ce qui me fait le plus mal, c’est de constater que j’en suis presque choquée alors que je devrais aduler cette façon d’agir. Je ne suis plus moi-même. Je me perds. Je suis déroutée. Alors chaque chose minime est pour moi comme une catastrophe. Cette absence au creux de mes draps en fait partie alors qu’en réalité, il n’y a rien à craindre. Un soupire m’échappe alors que ma main balaie mon visage. Je dois me changer les idées.

Je me lève alors doucement. Je fais un passage rapide dans la salle de bain pour me laver et me changer avant de me rendre dans la chambre des enfants. Ils ne sont pas là. Un léger pincement me prend mais je me calme rapidement. Je ne dois pas m’inquiéter. Il n’y a pas de raison. Et très vite, tout se vérifie quand j’aperçois les trois bambins jouer avec ma Dame qui s’occupe d’eux avec attention. Je m’approche alors doucement.

« Bonjour les enfants... »

Un sourire me gagne. Un sourire sincère. Celui que personne ne connaitra en dehors de mon entourage. Chaque petit bout passe près de moi et vient me donner un câlin que je leur rends avec tendresse. Puis mon regard se pose sur Shizuka.

« Comment vont-ils ? »
« Ils vont bien. Ils voulaient aller vous réveiller mais j’ai préféré vous laisser dormir. »
« Je vois. Merci Shizuka. »

Je lui adresse un sourire. Malgré ce qu’il vient de se passer, je ne lui en veux pas. Et je sais que je ne fais pas un mauvais choix en la laissant fréquenter cet élémentaire. Mais mon sourire s’efface rapidement.

« Où est Raym ? »
« Il était là il y a quelques minutes. Il s’occupait des enfants mais il m’a demandé de prendre sa place un instant. Je l’ai vu se diriger vers les jardins. »
« Très bien. Reste avec eux encore un instant, je reviens rapidement. »

Dans les jardins ? Que se passe-t-il ? Je me hâte pour le rejoindre et sans surprise, je le trouve près de la baie qui mène dehors. Silencieux. Je m’approche alors et viens l’enlacer dans le dos, posant ma tête contre lui.

« Bonjour mon chéri. Tu prends l’air ? »

Je souris alors mais je ne lâche pas ma cible.

« Raym ? J’aimerais sortir avec les enfants. Est-ce que ça te dit... une sortie dans le parc de la ville ? »

Je m’étonne moi-même mais je veux respirer. Penser à autre chose et passer du temps en famille...


Lilith - Reine de Tenebrae
« Tu germeras et tu viendras à moi... » × by lizzou.
Lilith vous maudit en #5b238c / Merci mon chéri pour la signa ! ♥️
We are family || PV Raym [Terminé] 1b2l
Lilith Steenwal
Lilith Steenwal
Reine des Succubes
Messages : 199
11.01.19 23:08
Revenir en haut Aller en bas
Raym Steenwal


Raym n'avait pas réveillé Lilith ce matin, quittant donc le lit du couple royal pour aller à ses occupations. Premièrement, il allait dire bonjour aux enfants et voir si tout allait bien pour eux et voir s'ils ne faisaient pas de bêtises. Il gardait malgré tout un œil sur eux même s'ils passaient le plus grand de leur temps avec cette Kitsune...Cela le faisait chier de l'avouer, mais avec les enfants elle faisait du bon travail...Mais ça, personne ne saura le fond de cette pensée.

D'ailleurs en parlant d'elle, elle arriva bien vite comme prévu. Il semblerait que cette remontrance à l'entrée du château avait eu l'effet voulu. Elle semblait ne pas oublier qu'elle était la comme dame de la reine même si elle n'était pas obligé de s'occuper des enfants.

Ne supportant pas d'être à proximité de cette créature, il laissait les enfants jouer avec elle et il s'en alla vers la baie vitrée, regardant dehors en prenant ce temps pour un moment de réflexion. Il essayait d'estimer combien de temps il lui faudrait encore pour tenter d'enlever le poulet qui était prisonnier à l'intérieur du corps de Lilith...S’entraînant en cachette assez durement tout en assurant à Lilith de ne pas mourir de faim...Il était déterminé à faire de Lilith ce qu'elle était tout en la laissant mère de ses enfants, sans perdre ce qu'elle avait aujourd'hui.

Mais soudain il sent des bras l'enlacer et une tête contre son dos.

-Bonjour mon chéri. Tu prends l’air ?


-Ma douce succube ! Oui...on va dire ça.

Il restait coincé ainsi mais il posa une de ses mains sur celle de sa femme.

-Raym ? J’aimerais sortir avec les enfants. Est-ce que ça te dit... une sortie dans le parc de la ville ?

Raym cligna alors des yeux...de surprise. Il avait bien entendu ? Finalement, Lilith était devenu une mère plus qu’attentionnée et qui avait envie de passer du temps avec son sang. C'était bien de voir à quel point elle avait changé et qu'elle prenait son rôle de maman très au sérieux.

-C'est bien soudain cette question chérie...Mais oui je veux bien. Mais tu es vraiment sur ? Je sais à quel point tu veux protéger tes enfants. Tu n'as pas peur ?

Il prenait alors une de ses mains et l'amena contre ses lèvres pour y déposer un baiser dessus, souriant en imaginant alors Lilith accompagné des enfants dans le parc...Une vie loin du titre de reine vu comme ça.

Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 130
16.01.19 20:04
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Steenwal
Sentir ce corps contre moi m’enlève déjà beaucoup de maux. Comme si Raym avait toujours été la solution à toutes mes peines. Il est toujours si positif et trouve toujours comment me calmer. Mais cette fois, je sens comme une confusion en lui. Cette attitude si isolée et... « Ma douce succube ! Oui... on va dire ça. » Cette réponse sonne comme fausse. Comme si quelque chose n’allait pas. Je me crispe légèrement mais je ne bouge pas. Je reste à l’enlacer comme pour le conforter avec ma chaleur. Quand sa main touche la mienne, je souris. Ma tête reste contre le dos de mon époux alors que je formule doucement mon souhait. Même si Raym semble ne pas démontrer un comportement habituel, je ne veux pas le questionner. Je souhaite juste que l’on passe un moment en famille pour se détendre. Lui. Moi. Avec les enfants.

Je n’ai pas de réponse immédiate. J’attends quelques secondes mais au lieu de m’inquiéter, mon sourire persiste. Je sais ce qu’il pense avant même qu’il ne parle. Ma demande est très inattendue et je sens qu’il en est bouleversé. « C'est bien soudain cette question chérie... Mais oui je veux bien. Mais tu es vraiment sûre ? Je sais à quel point tu veux protéger tes enfants. Tu n'as pas peur ? » Je décolle alors doucement ma tête de son dos. Je laisse ma main être guidée et ce baiser me laisse évasive le temps de quelques secondes. Une joie m’envahit à chacun de ces gestes attentionnés. Je finis par lâcher Raym pour venir lui faire face. Mes yeux encore bleutés se posent dans ses pupilles écarlates. Oui. J’ai peur. Je veux protéger mes enfants mais je veux aussi qu’ils vivent. Que nous vivions tous sans toujours penser aux soucis.

« Oui, je suis sûre de moi. Je veux... que l’on pense à autre chose pour une fois. Que l’on profite un peu de la famille que nous avons. On ne sait pas ce qui pourrait arriver demain... »

Je lui souris avec tendresse mais une légère inquiétude est palpable, quelque part au fond de mes iris.

« Ce ne sont pas mes enfants. Ce sont les nôtres. Tu as grandement participé à leur naissance ! »

Je me mets alors à rire tout en venant replacer mes bras autour de sa taille. Je pose ma tête contre son torse et je ferme un instant les yeux.

« Je ne veux pas qu’ils vivent enfermés parce que j’ai peur... Et puis tu es là alors tout ira bien. Oublions nos soucis quelques instants et sortons un peu. Je vais chercher les enfants et je t’attends devant l’entrée du Château. Dépêche-toi ! »

Je laisse alors Raym sur place aussi rapidement que mes derniers mots sont prononcés puis je m’en vais chercher les enfants. Shizuka est surprise de notre sortie et je peux lire l’inquiétude sur son visage mais je la rassure comme je peux. Et quand elle constate l’entrain des petits à l’idée de se promener, elle ne cherche pas à nous retenir.

« Faites attention dehors surtout ! Profitez- bien de votre journée ! »
« Tout ira bien. Au moindre danger, Raym est là. Et les Gardiens le sauront s’il y a un problème. »

Les petits bouts préparés, je me dirige vers la porte principale. Il devient presque difficile de tenir les enfants tant ils sont excités.

« Chhht... Calmez-vous ! Sinon Papa ne va pas venir... »

Je sais que Raym viendra. C’est juste une tentative comme une autre pour les calmer. Non ?


Lilith - Reine de Tenebrae
« Tu germeras et tu viendras à moi... » × by lizzou.
Lilith vous maudit en #5b238c / Merci mon chéri pour la signa ! ♥️
We are family || PV Raym [Terminé] 1b2l
Lilith Steenwal
Lilith Steenwal
Reine des Succubes
Messages : 199
30.01.19 13:37
Revenir en haut Aller en bas
Raym Steenwal


- Oui, je suis sûre de moi. Je veux... que l’on pense à autre chose pour une fois. Que l’on profite un peu de la famille que nous avons. On ne sait pas ce qui pourrait arriver demain...

-Ce que tu me dis me fait plaisir...Tu sais mettre ton rôle de reine de côté pour être une bonne maman et...Je vais pas te cacher j'aime voir ça.

Raym savait qu'au fond d'elle, elle s'inquiétait grandement. Mais il savait également que l'envie d'être une famille était plus fort que tout ça. Faire des enfants c'était bien différent que de créer des succubes ou des démons de toute sorte. Créer ainsi avec lui semblait avoir fait naître un instinct maternel depuis qu'ils sont né.

-Ce ne sont pas mes enfants. Ce sont les nôtres. Tu as grandement participé à leur naissance !

-Peut-être...Mais moi je vois à quel point tu as changé depuis leur naissance.

Alors que la tête de Lilith était contre son torse, il vint passer ses mains dans ses cheveux pour la caresser doucement. Elle semblait aux anges avec cette idée en tête, cela semblait être chère à son cœur de sortir ainsi. Il pouvait voir qu'elle les aimait vraiment ses enfants.

-Je ne veux pas qu’ils vivent enfermés parce que j’ai peur... Et puis tu es là alors tout ira bien. Oublions nos soucis quelques instants et sortons un peu. Je vais chercher les enfants et je t’attends devant l’entrée du Château. Dépêche-toi !

-Rien que pour ça, on ne peut pas nier que tu es une bonne mère chérie.

Elle parti alors chercher les enfants. Raym clignait des yeux en ricanant un peu. Il était rare de la voir ainsi...mais c'était plaisant. Ce n'était pas un caprice de reine, mais un caprice de maman. C'était bien que cette partie prenne autant de place dans sa vie.

Raym allait alors doucement vers la sortie du château et la, Lilith l'attendait déjà avec les trois garnements. Il sourit un peu et vit les enfants un peu surexcité. Il soupirait un peu en voyant ça mais ils se calmèrent bien vite en sentant la présence de leur papa. Il faut dire qu'il tient un petit peu le rôle du vilain. Mais c'était important malgré tout car cela permettait de garder une emprise sur les gosses.

-Les enfants...Il faudra suivre quelques règles dehors pour que tout se passe bien d'accord ? Sinon...pas de délicieux dessert ce soir.

Ah oui en entendant ça, les enfants sont vraiment plus que calme. Ils semblent bien savoir quand la situation demande d'être à l'écoute et d'obéir. C'était important car si l'un d'eux s'éloignait et se perdait...

-Voilà … vous devez rester proche de papa et maman et vous pourrez jouer ensemble quand on vous le dira d'accord ?

Il ébouriffa les petits sans attendre leur réponse. Il n'en avait pas besoin car ils n'avaient pas le choix de toute façon. Il se releva alors et regarda Lilith en souriant. Ils étaient prêt.

Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 130
01.02.19 10:14
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Steenwal
« Ce que tu me dis me fait plaisir... Tu sais mettre ton rôle de reine de côté pour être une bonne maman et... Je vais pas te cacher j'aime voir ça. » J’aurais pu pleurer tant ce que j’entends me touche. Je ne sais même pas comment répondre sur le coup. J’ai même une légère appréhension qui me gagne. Est-ce que Raym me reproche mon rôle de Reine ? Non. Il n’a pas dit ça. Il me complimente juste et sait reconnaitre en moi un certain instinct maternel que moi-même, je ne me connais que trop peu. C’est si... différent d’avant. Je n’accorde pas la même importance à mes enfants qu’à toutes ces créatures que j’ai créée... Alors je souris doucement en rougissant, assez gênée de l’entendre me dire tout ça.

« Je ne veux pas perdre ce que j’ai... Pas encore une fois alors que tout est tellement plus parfait avec vous. »

J’ai peur oui. Mais je me réconforte contre mon époux. Tout ira bien. Ces mains dans mes cheveux m’apaisent. Et l’entendre me dire que je suis différente depuis la naissance de nos trois enfants me touchent. Car j’ai bien du mal à savoir si ce que je fais est bien ou pas. Si c’est vraiment ainsi que doit agir une Succube. La Reine des Succubes d’ailleurs... Ces encouragements me mettent de bonne humeur. Je souris en guise de réponse alors que je ne quitte pas cet oreiller de fortune. Et j’insiste encore une fois sur le fait de profiter du moment présent. Je veux vraiment cette sortie.

« Rien que pour ça, on ne peut pas nier que tu es une bonne mère chérie. »
« Merci. Je t’aime. Vraiment. »

Puis je le laisse rapidement pour aller chercher les enfants. Non pas que je veuille le laisser sur place comme ça, avec juste ces doux mots. Mais seulement parce que j’ai hâte de sortir. De prendre l’air. De tout oublier pour au moins cette journée qui sera une journée familiale. Je tiens d’ailleurs les petits comme je peux mais comme j’aurais du m’en douter, ils se calment bien vite quand Raym arrive à l’entrée. Il a beaucoup plus de prestance pour les surprendre. Il n’a même pas besoin de crier. Son aura suffit. Ils écoutent.

« Voilà … vous devez rester proche de papa et maman et vous pourrez jouer ensemble quand on vous le dira d'accord ? »
« Oui Papa ! »

Un cri en cœur. Je me mords légèrement le doigt pour ne pas rire. Cette situation est si... amusante et tendre. J’oublie mon rôle malsain autour d’eux. Absolument tout. Je veux que ces visages restent ainsi. Souriants. Je finis par ouvrir la porte et sortir en premier. Je n’ai pas manqué de prévenir nos gardiens de la situation avant de partir. Ils sauront nous retrouver en cas de danger. Je laisse les petits me suivre et les autorise à marcher un peu devant sans s’éloigner de plus d’un mètre. Puis je tourne la tête vers Raym.

« Il fait beau en plus. C’est une journée idéale pour sortir. »

Je viens glisser ma main dans celle de ce démon si cher à mes yeux avant de mêler mes doigts entre les siens. Je surveille attentivement les trois bouts juste devant tout en leur emboitant le pas sans perdre la distance. Le parc n’est plus très loin et dès que l’entrée se fait voir, je peux apercevoir quelques bancs non loin ainsi que d’autres personnes profitant du beau temps. Nous nous avançons doucement. Je me perds quelques secondes dans mes pensées quand je sens rapidement que ma jupe est tirée vers le bas très légèrement. Je penche alors la tête.

« Maman ! Dis ! Y’a des enfants qui mangent là-bas ! On peut avoir nous aussi ? »

Je me penche alors doucement après avoir lâché la main de Raym pour poser mes mains sur les épaules de mon fils, remettant correctement les plis de son vêtement. Les deux autres venant quémander très rapidement à leur tour.

« Oui mon chéri. Restez avec papa un instant, hm ? »

Je m’éclipse alors rapidement pour aller vers ce vendeur qui prépare des crêpes afin de lui acheter ce qu’il faut. J’aurais pu agir comme une Reine et les exiger mais il ne faut pas se méprendre. Avec mon peuple, je ne suis pas un tyran. Les miens sont à protéger et à respecter. J’agis comme une créature lambda avant de revenir avec de quoi satisfaire les enfants. Chacun une crêpe.

« Et surtout, ne courrez pas avec. Mangez-les avant et vous pourrez jouer ensuite. D’accord ? »

J’installe alors les trois bambins sur le banc puis je regarde Raym, lui tendant une crêpe avec un doux sourire. Comme si le mal était totalement absent.

« Je me suis dis que tu en voudrais une ? Ça sent bon. »


Lilith - Reine de Tenebrae
« Tu germeras et tu viendras à moi... » × by lizzou.
Lilith vous maudit en #5b238c / Merci mon chéri pour la signa ! ♥️
We are family || PV Raym [Terminé] 1b2l
Lilith Steenwal
Lilith Steenwal
Reine des Succubes
Messages : 199
10.02.19 23:15
Revenir en haut Aller en bas
Raym Steenwal


- Je ne veux pas perdre ce que j’ai... Pas encore une fois alors que tout est tellement plus parfait avec vous. 

-Tu ne perdras plus ce que tu as. J'y veillerais

Lilith était une mère désormais, elle aimait ses enfants contrairement à des créations qu'elle aurait pu faire. Peut-être parce qu'il s'agit vraiment de son sang et qu'elle les a mis au monde avec un effort surhumain. Raym était fière d'elle pour ce changement. Elle avait cependant encore beaucoup à découvrir.

-Merci. Je t’aime. Vraiment. 

-Moi aussi.

Il la laissa alors partir chercher les enfants et il les rejoignit alors rapidement à l'entrée. Raym avait horreur de s'amuser à faire la loi ou le gendarme avec les enfants. Il a donc jouer avec son aura et son sérieux depuis leur naissance pour leur faire comprendre. Il jouait un peu le rôle du vilain alors que Lilith était d'un naturelle tendre avec eux. Cela permettait à Lilith d'avoir plus d'attention de la part des enfants. Raym trouvait que c'était plus important qu'elle en ait que lui afin d'apprendre bien plus.

-Oui Papa !

Ils avaient compris. Très bien, ils étaient toujours aussi obéissant et il valait mieux pour eux puisqu'ils sortaient prendre l'air. Il était important que Lilith profite de cette sortie, elle l'avait voulu et ce n'était pas pour surveiller les alentours tout le temps alors...il allait s'occuper de ce petit détail même si les gardiens n'étaient sûrement pas loin.

- Il fait beau en plus. C’est une journée idéale pour sortir. 

-C'est vrai. Tu as eu une bonne idée.

Lilith glissa alors ses doigts entre les siens et il la serra, répondant à son envie de s'afficher ainsi en couple en ville. Après tout, tout le monde savait qu'elle était marié avec lui. Il espérait juste qu'il n'y ait pas de fanatique dans ces lieux...C'est alors qu'on tira doucement la jupe de Lilith, les enfants lui voulait quelque chose.

-Maman ! Dis ! Y’a des enfants qui mangent là-bas ! On peut avoir nous aussi ? 

Raym regarda alors Lilith prendre soin de leur fils jusqu'à remettre les plis de son vêtement. Il restait surpris de voir comment sa reine changeait littéralement. Un sourire s'affichait alors sur son visage, voyant bien que...la reine n'était pas la du tout.

-Oui mon chéri. Restez avec papa un instant, hm ?

Raym s’accroupit alors un petit moment pour câliner la tête de ces petits gourmands. Bien entendu, il gardait un œil sur Lilith au cas ou il y avait des vilains dans le coin. Les enfants étaient impatient de manger mais ils restaient calme auprès de leur père. D'ailleurs, Lilith revenu bien vite et les enfants se dirigèrent vers elle dès qu'elle était à quelques mètres.

-Et surtout, ne courrez pas avec. Mangez-les avant et vous pourrez jouer ensuite. D’accord ?

-Si vous le faites tomber par terre, on n'en rachète pas !


Il fallait bien leur faire comprendre que s'ils le faisaient, ils n'auraient pas de roue de secoure pour se consoler. Et puis le gaspillage c'était mauvais...il hésitait même à leur dire qu'il faudrait quand même le manger. Les trois bambins se mirent sur le banc avec l'aide de Lilith et d'un coup, la reine tendit une crêpe à Raym. Il cligna des yeux et se mit à rire un peu.

-Je me suis dis que tu en voudrais une ? Ça sent bon.

-Et toi tu n'en prends pas ? Ou alors as tu oublier d'en prendre une pour toi ?

Il prit alors la crêpe en main et … il la coupa alors en deux pour tendre la moitier à Lilith, souriant.

-Aller..Aaaaaah

Il lui demandait d'ouvrir la bouche pour lui mettre la moitier de la crêpe entre ses lèvres, souriant tout en gardant un œil sur les enfants qui semblaient se régaler.

-C'est bon les enfants ?

Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 130
13.02.19 13:42
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Steenwal
« Tu ne perdras plus ce que tu as. J'y veillerais. » Ces mots resteront gravés dans mon esprit à tout jamais. Des mots qui font du bien et qui font que j’aime Raym plus que tout. En tant que démon. En tant que mari. En tant que père de mes enfants. Je le lui dis encore. Je veux qu’il le sache. Et mon étreinte contre son torse accentue mes paroles. Je l’aime plus que tout. Mais je le lâche tout de même pour préparer notre sortie et aller chercher ces trois bambins. Il ne tarde pas à nous rejoindre et à cadrer ces petits bouts comme il faut, avec tact et manière. J’en souris. J’aime le regarder agir avec sa progéniture. J’aime constater à quel point il les élève de façon à me ménager et à faire en sorte qu’ils me respectent toujours. Je ne saurai jamais assez le remercier pour ça. J’attends que les choses soient claires pour tout le monde avant de mener tout ce petit peuple à l’extérieur. Je me sens bien. Je n’ai pas envie de craindre l’extérieur. Je veux que l’on profite. Et avec un temps pareil, nous avons de la chance.

« C'est vrai. Tu as eu une bonne idée. »
« Ça m’arrive parfois d’avoir de bonnes idées, tu sais ? »

Je ris doucement à cette remarque sans pour autant négliger les petits juste devant. Je n’hésite pas à prendre la main de mon époux pour lui montrer mon envie d’être avec lui et les enfants. Une petite famille heureuse et sans souci. Le parc est déjà à nos pieds et j’avais presque oublié que parfois, certaines scènes sont magnifiques. Je maudis les Humains et leur Terre immonde. Mais j’adule ce petit bout de ville que j’ai créé pour les miens. La verdure est resplendissante. Un lieu propice pour l’avenir de ses trois petits bouts. Des petits bouts qui viennent rapidement réclamer de quoi se mettre sous la dent.

Je ne peux pas leur refuser ça et après quelques minutes d’attente, les voilà servis et surtout, avertis du moindre faux pas avec leur crêpe ! « Si vous la faite tomber par terre, on n'en rachète pas ! » J’observe alors la réaction des enfants installés. Ils mangent sagement comme si ce qu’on venait de leur donner était un vrai trésor. Je m’en veux presque sur le moment de ne pas les faire sortir plus que ça. Mais j’oublie cette pensée en tendant également de quoi manger à Raym.

« Et toi tu n'en prends pas ? Ou alors as-tu oublié d'en prendre une pour toi ? »
« ... J’étais tellement à penser à vous que je me suis oubliée... Zut ! »

Ça sent tellement bon. J’aimerais aussi en manger une. Alors je vais pour y retourner mais Raym partage son petit quatre heures avec moi. « Aller.. Aaaaaah » Je rougis doucement en le regardant puis je finis par ouvrir la bouche et croquer dans la pâte avant de prendre le reste de la moitié du bout des doigts. C’est bon. Je me surprends à aimer ça. L’odeur. Le goût. C’est chaud et délicieux. Je rougis en regardant Raym qui s’empresse de vérifier si les enfants aiment ça. Et ils ne tardent pas à répondre en cœur.

« C’EST BON ! »
« On pourra en avoir une autre ? »

Je souris puis je regarde Raym. Ensuite les petits.

« Tout à l’heure. Vous allez jouer un peu avant et si vous jouez sagement, je vous en achèterai une autre. C’est d’accord ? »

Ils acquiescent, contents. Et après un signe de ma part, je les autorise à se lever après avoir fini pour courir dans l’herbe, non loin du banc. Je finis doucement la moitié de ma crêpe avant d’observer les enfants au loin. Mes yeux se troublent un peu. Sans regarder Raym, je lui parle doucement.

« Je... n’avais jamais mangé de crêpes avant... C’est bon... »

Je souris amèrement avant de tourner le regard vers mon époux. Je me sens idiote et d’un coup, honteuse. Aurais-je trop privé les enfants par peur de l’extérieur... ? Je m’assoie sur le banc, invitant Raym à s’installer près de moi.

« Est-ce que tu crois que... je suis ingrate ? Que je ne sors pas assez les enfants ? Ils ont l’air heureux dehors... »


Lilith - Reine de Tenebrae
« Tu germeras et tu viendras à moi... » × by lizzou.
Lilith vous maudit en #5b238c / Merci mon chéri pour la signa ! ♥️
We are family || PV Raym [Terminé] 1b2l
Lilith Steenwal
Lilith Steenwal
Reine des Succubes
Messages : 199
24.02.19 22:59
Revenir en haut Aller en bas
Raym Steenwal


-Ça m’arrive parfois d’avoir de bonnes idées, tu sais ?


-Je n'ai jamais dit le contraire tu sais ?

Il riait avec elle. Lilith semblait être pleine d'énergie à l'idée de cette sortie, loin des soucis des menaces en tout genre et loin de son devoir de reine qui devait s'occuper de son peuple. Ce rôle...de maman lui allait très bien. Ce rôle la transformait. Mais...Il avait peur que cette partie angélique qui entrave sa femme soit...une sorte de virus. Raym aurait simplement voulu être sur que la démone qu'était Lilith évolue sans influence vers son rôle de douce maman attentionnée comme elle l'était aujourd'hui. Il maudissait cet ange qui avait emprisonné sa femme...même si c'était grâce à lui qu'il avait vu le jour pour libérer la reine...si cela n'avait pas été le cas, peut-être n'aurait-il jamais été créé ? … Rien que cette idée le faisait grogner intérieurement car la...il ne pouvait pas nier qu'il devait son existence...à un ange...Il fallait à tout prix qu'il éradique cette partie angélique qui traîne en Lilith pour se venger de cet être de lumière...

Raym pensait à pleine de chose en même temps malgré sa sortie avec les enfants. Il savait profiter de sa famille également, ne laissant pas paraître qu'il est constamment en train de chercher la solution pour rendre à Lilith ses forces originel. Il savait qu'il devait aussi être la pour ses enfants. Il était le père des enfants de Lilith et le sang de la reine coulait dans leur veine de manière bien différente que chez les créations de la succube. Ils pouvaient avoir hérité de grand pouvoir...il fallait bien les éduquer afin qu'il s'en serve de manière réfléchie et que la soif de pouvoir ne les gagne pas. Un pari difficile...Mais Lilith semblait bien s'en sortir, si bien que les enfants souriaient et qu'ils ne se chamaillait pas. Il n'avait même pas besoin d'intervenir...ils grandissaient bien.

- ... J’étais tellement à penser à vous que je me suis oubliée... Zut !

Il ricanait un peu, lui tendant son moitier de morceau afin qu'elle se remplisse aussi un peu l'estomac. Elle pensait tellement au plaisir de ses enfants qu'elle s'oubliait...Et elle qui se demandait si elle était une bonne maman ou pas...regardez la...Elle s'en faisait tellement qu'elle n'arrivait pas penser à tout, tout se centrait sur sa famille. Elle n'avait aucune raison d'avoir peur d'échouer. Mais ce n'était pas une mauvaise chose non plus d'avoir peur d'être une mauvaise maman. Raym voyait tous ses efforts...elle en faisait juste un peu trop, mais rien d'alarmant, pas assez pour la remettre en place.

-C’EST BON !

-On pourra en avoir une autre ?

-Tout à l’heure. Vous allez jouer un peu avant et si vous jouez sagement, je vous en achèterai une autre. C’est d’accord ?


Raym n'avait même pas besoin de répondre...Lilith avait compris comment fonctionner avec eux. Les ordres ne servaient à rien pour le moment, surtout pas avec des gosses. Cependant, un compromis fonctionnait très bien. C'était une sorte de récompense en quelques sorte. Mais ce n'était pas à faire jusqu'à la fin de leur vie...en attendant c'était ainsi car ils ne pouvaient pas comprendre des choses plus compliquer. Le roi laissait les enfants jouer au loin, regardant alors Lilith qui semblait découvrir des choses encore aujourd'hui. Il était presque plus absorber à observer Lilith faire avec les enfants que de surveiller les enfants...qui serait assez fou pour s'en prendre à eux après tout ? Tout le monde connaissait la sentence d'un tel acte...

-Je... n’avais jamais mangé de crêpes avant... C’est bon... 

-Tu devrais peut-être demander à tes succubes de t'amener des spécialités du coin de temps en temps ? Des plats à emporter ou tout simplement...des choses rapide comme celle-ci ? Il y en a tellement...

Elle se retourna vers lui avait de l'inviter à s'assoir à côté de lui sur le banc. Il sourit et la rejoignit après avoir été invité. Il avait fini sa crêpe un peu en même temps qu'elle tout à l'heure et il regardait alors les enfants pendant qu'elle lui parlait d'eux...

-Est-ce que tu crois que... je suis ingrate ? Que je ne sors pas assez les enfants ? Ils ont l’air heureux dehors...

Il lui répondit en regardant les enfants, comme s'il analysait un peu la situation...depuis un moment.

-Je pense que tu as la réponse sur le visage de nos enfants Lilith. Que se soit à l'extérieur ou à l'intérieur, ils ont le sourire, grandissent en paix et sans se bagarrer. Il s'épanouisse ensemble et ils sont toujours heureux de nous voir. Crois tu donc que nous soyons absent de temps en temps leur fait du mal ? … Moi je ne pense pas. Ils se rendent compte certainement qu'on est important pour eux ainsi. Je pense que tu as créé le juste milieu.

Il lui tira alors un peu la langue avant de lui attirer la tête contre son épaule et lui caresser la tête avant de l'embrasser doucement au travers de ses cheveux...avant d'ajouter.

-Et si ça peut te rassurer...Tu es une maman merveilleuse...tu ferais des enfants jaloux si d'autres savaient comment tu es avec eux...Et tu sais...C'est bien pour ça que je veux en faire d'autres avec toi. Parce que tu t'en sors merveilleusement bien. Ton instinct maternelle est parfait.

Il sourit un peu, lui dévoilant ses intention vis à vis d'elle...oui il comptait rester avec elle pour continuer cette vie de famille...et plus encore...Mais il n'avait pas fait attention à la proximité avec les enfants et...

-Hein ? Des frères et sœurs en plus ? Owiii youpiiiie.


Raym cligna alors des yeux en regardant les enfants...

Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 130
25.02.19 23:59
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Steenwal
Bien sûr que je sais qu’il ne pense pas à mal. Je le taquine doucement. Cet air pur que je ressens me donne envie de sourire, de rire avec ma famille. Et ça semble fonctionner. Je sens Raym heureux de ma décision de vouloir sortir un peu et d’aussi nous montrer au peuple comme étant des démons normaux parfois. Qui vivent également avec le besoin de satisfaire des enfants qui veulent s’amuser, se défouler et découvrir le monde qui les entoure. Je prends le temps d’observer mon époux. J’aime voir son visage rayonnant aussi. Je le sais bien plus démoniaque que moi et j’en suis satisfaite car il me remplace là où je ne suis plus efficace. Mais j’aime aussi ce sourire et cette tendresse de sa part. Cette attention toute particulière qu’il a d’entretenir notre famille et de veiller sur nos enfants. Je sens que parfois, son visage s’assombrit et je ne sais pas toujours pourquoi. J’aimerais parfois lui demander à quoi il pense même si au fond de moi, je me doute de ces contrariétés. Je sais qu’il s’inquiète de mon état. Il se ronge les sangs lui aussi. Mais en silence. Il a toujours fait passer notre bien être en premier lieu. Même si ça m’angoisse, là, je ne veux pas amener tout cela sur le tapis. Ce n’est pas le moment. Tout ce qui compte maintenant, c’est que nous sourions tous.

Je me laisse aller à ce jeu de manger dans la main de Raym avec plaisir. On dirait même une enfant qui découvre ce qu’est une crêpe. Mais en réalité, je le découvre vraiment. C’est drôlement bon. Je rougis doucement sous cette surprise mais aussi parce que je sens le regard de ce démon qui se fait aimant sur moi. Il me dévisage comme s’il pensait à quelque chose en m’observant. Mais à quoi ?

« A quoi songes-tu tout à coup ? Tu as l’air pensif. »

Je lui souris tout en attendant sa réponse. Très vite suivie d’un intérêt certain pour les enfants qui semblent aimer leur crêpe. Je m’empresse de leur promettre un autre de ce délicieux dessert s’ils s’en vont jouer sans faire d’histoire. Je regarde Raym comme pour avoir son aval mais ces petits bouts sont déjà partis. Je les regarde. Je me perds dans la scène qui se présente à moi. Je doute encore. Est-ce que cette gentillesse n’est pas de trop ? Est-ce que ce comportement me freine pour le rôle de Reine que je suis sensée tenir ? Est-ce que Raym se pose les mêmes questions que moi ? Que pense-t-il de tout ça aujourd’hui ? Suis-je... assez bien... ? Maudit soit cet ange qui me prive de mes bons jugements. Je suis tellement perdue. J’adresse alors la parole à mon mari tout en restant à fixer un point flou.

« Tu devrais peut-être demander à tes succubes de t'amener des spécialités du coin de temps en temps ? Des plats à emporter ou tout simplement... des choses rapides comme celle-ci ? Il y en a tellement... »
« Oui... Tu as raison. C’est que... je déteste tellement cette Terre et ces humains que je m’isole de trop et j’en oublie d’apprendre certaines choses. C’est quand même idiot de ne pas savoir ce qu’est une crêpe... Tu ne crois pas ? »

Je souris alors qu’il vient près de moi mais mon sourire est morne sous ma dernière remarque. « Je pense que tu as la réponse sur le visage de nos enfants Lilith. Que se soit à l'extérieur ou à l'intérieur, ils ont le sourire, grandissent en paix et sans se bagarrer. Ils s'épanouissent ensemble et ils sont toujours heureux de nous voir. Crois-tu donc que nous soyons absents de temps en temps leur fait du mal ? … Moi je ne pense pas. Ils se rendent compte certainement qu'on est important pour eux ainsi. Je pense que tu as créé le juste milieu. » Son regard est fixe vers notre progéniture. Mais ses mots sont profonds et je me mets brutalement à rougir sous une émotion certaine. Une émotion qui m’échappe. Je ne m’attendais pas à une telle réponse. Je n’arrive pas à répondre sur le coup. Je suis... touchée. Alors... Je serais une bonne mère à ses yeux ? Mon regard est rivé sur lui, légèrement embrumé et sans même que je ne le contrôle, mes iris deviennent carmin. Ma tête se pose contre Raym. Je me mords doucement la lèvre sous son baiser.

« Et si ça peut te rassurer... Tu es une maman merveilleuse... tu ferais des enfants jaloux si d'autres savaient comment tu es avec eux... Et tu sais... C'est bien pour ça que je veux en faire d'autres avec toi. Parce que tu t'en sors merveilleusement bien. Ton instinct maternel est parfait. »
« ... Raym... Tu... »

Je me redresse alors brusquement. Est-ce que j’ai bien entendu... ? Tant de compliments mais surtout... D’autres enfants... ? Mon cœur loupe un battement alors que pourtant, il bat la chamade. L’émotion devient de plus en plus forte et je la gère de moins en moins. Je suis si touchée, soulagée et inquiète en même temps...

« Est-ce que... tu penses vraiment... ? Je ne sais pas quoi dire à tout ça... Je suis... touchée... »
« Hein ? Des frères et sœurs en plus ? Owiii youpiiiie. »

J’écarquille brusquement les yeux. Depuis quand les enfants sont si près ? Et pourquoi ont-ils entendu cela ? Mon visage s’empourpre encore plus alors que les mots peinent à sortir de ma bouche.

« Je... On n’a pas dit ça les enfants... Enfin... Pas tout à fait... »

Je me sens si confuse. J’observe les enfants qui semblent heureux d’entendre cette nouvelle que moi-même, j’apprends sur le coup. Mon regard si carmin dévie vers Raym. Je me mords doucement la lèvre, frémissante de gêne et de... de cette sensation d’être aimée comme je suis actuellement. Je me retiens de verser une larme. Je finis alors par porter mes mains à mon visage. Et ce manque de contrôle qui a valu le changement de couleur de mes pupilles continue. Mes mèches commencent doucement à virer sur ce noir ébène sans que je ne le vois, laissant la Succube apparaitre. Une émotion si intense au point de me ramener à ce que je suis réellement.


Lilith - Reine de Tenebrae
« Tu germeras et tu viendras à moi... » × by lizzou.
Lilith vous maudit en #5b238c / Merci mon chéri pour la signa ! ♥️
We are family || PV Raym [Terminé] 1b2l
Lilith Steenwal
Lilith Steenwal
Reine des Succubes
Messages : 199
28.02.19 15:11
Revenir en haut Aller en bas
Raym Steenwal


-A quoi songes-tu tout à coup ? Tu as l’air pensif. 

-Excuses moi, j'ai du mal à déconnecter de quelques pensées.

Mais les crêpes faisaient leur entrées. Les enfants tiraient de temps en temps des sujets qu'il ne fallait pas aborder. Il ne voulait pas parler du fait qu'il réfléchissait à un moyen de lui retirer cette part d'ange qui hantait le corps de sa femme. Il était en promenade avec sa famille, il ne devrait pas y penser. Sur ce coup la, il pouvait remercier les enfants. A croire qu'ils étaient capable de sentir quand ils devaient sortir du silence.

- Oui... Tu as raison. C’est que... je déteste tellement cette Terre et ces humains que je m’isole de trop et j’en oublie d’apprendre certaines choses. C’est quand même idiot de ne pas savoir ce qu’est une crêpe... Tu ne crois pas ?

-Non, mais ça me donne l'occasion de te voir découvrir ça et j'aime beaucoup.

Il n'y avait rien d'idiot. Chacun vivait à sa façon et chacun avait ses raisons de vivre ainsi. Lilith avait les siennes et avait été trop longtemps emprisonné dans une prison qui n'aurait jamais du voir le jour. Elle n'avait pas à s'en vouloir. Elle avait juste du temps à rattraper. Mais avant de rattraper le temps avec des crêpes, il y avait les enfants. La c'était de la découverte pour elle et c'était bien plus nourrissant pour son expérience.

Il lui disait ce qu'il pensait au sujet des enfants et commence il voyait les choses avec Lilith qui s'en occupait. Il savait que ça n'allait pas entrer dans l'oreille d'une sourde, qu'elle écouterait attentivement et il fallait la remettre en confiance, il fallait dire des choses poignantes et touchantes. Il pensait réussir son coup car ses paroles ne reflétaient que la vérité à son sujet. Elle pouvait s'appuyer sur lui, sur son épaule, se reposer contre lui le temps que les enfants jouent. Elle était loin d'être seul dans cette aventure que Raym lui avait un peu forcé lorsqu'elle était tombé enceinte...il est vrai que ces choses la, elle avait été bien loin de les choisir.

-.. Raym... Tu... 

Il la regardait alors se redresser comme...choquée ? Il pouvait alors remarquer ses iris qui avaient changé de couleur...une couleur qu'il aimait tant.

-Est-ce que... tu penses vraiment... ? Je ne sais pas quoi dire à tout ça... Je suis... touchée... 

-Je le pense vraiment oui Lilith...Je suis sincère.

-Hein ? Des frères et sœurs en plus ? Owiii youpiiiie.

Lilith semblait toute perturbée...mais magnifique à voir en rougissant comme ça.

-Je... On n’a pas dit ça les enfants... Enfin... Pas tout à fait...

Lilith ne savait plus ou se mettre visiblement. Raym gardait le sourire tout de même un petit peu amusé. Comme il l'avait pensé avant, les enfants arrivaient vraiment à des moments peu probable capable de changer une discussion..

D'ailleurs, sous l'émotion peut-être, Lilith changeait de couleur, elle prenait ses couleurs d'origine devant les enfants qui...n'avaient jamais vu la succube ainsi, du moins si les souvenir de Raym était exacte. Les enfants ne bougeaient pas en regardant le spectacle...clignant des yeux comme s'ils voyaient quelque chose qu'ils ne comprenaient pas. Raym observait avant d'entendre les enfants dire doucement...surpris tout de même, cela se voyait dans leur regard.

-Maman ? … C'est ta vrai apparence ?

-Oui les enfants, c'est maman, sa vrai nature.


Les enfants se regardèrent à tour de rôle, comme s'ils n'avaient pas besoin de communiquer pour se parler, se comprendre. Ils étaient jumeaux...Raym pouvait comprendre ça. Mais soudainement, ils se mirent à rire de joie avant de s'exprimer.

-Maman t'es belle comme ça ! On veut que tu restes comme ça !

Raym sourit un peu...voila que lui revint en tête son projet de retirer les traces d'ange du corps de Lilith...et une raison supplémentaire de le faire. Il se mettait à la place de Lilith qui devaient être choquées sous les paroles des enfants qui repartirent aussi vite jouer avec un sourire encore plus grand...Raym vint alors porter sa main à la joue de Lilith pour la caresser.

-Et si...tu venais dans mes bras ?


Il devinait son état...

Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 130
02.03.19 14:00
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Steenwal
« Excuse-moi, j'ai du mal à déconnecter de quelques pensées. » Ces mots m’inquiètent un peu et je le montre légèrement de mes traits de visage plus angoissés. Raym qui réfléchit si sérieusement n’est pas un Raym heureux. Je sais qu’il pense à des choses qui ne sont pas aussi agréables que cette sortie. J’aimerais lui poser plus de questions et m’assurer qu’il va bien mais ce n’est pas le moment. Et de toute manière, les enfants m’empêchent de rester focaliser sur cette idée. Pour eux, il n’y a rien de mieux que les crêpes pour le moment. Mon sourire revient très vite et je me concentre à nouveau sur leurs petites bouilles. Ils sont si heureux et c’est ce qui doit primer aujourd’hui.

Pourtant, le doute me gagne encore. Alors que je m’installe sur ce banc et que je regarde droit devant moi, les questions fusent. J’ai besoin de la présence de mon mari pour m’épauler mais je doute encore et toujours. Je ne suis même pas capable de bien connaitre ce monde. Comme si j’étais plus qu’isolée alors que je pourrais avoir ce monde au creux de ma main. Tout connaitre. Sur le bout des doigts. Et au lieu de ça, je me prive de tout. Et j’enterre ma propre famille sans qu’elle puisse évoluer.

« Non, mais ça me donne l'occasion de te voir découvrir ça et j'aime beaucoup. »
« Tu aimes me voir comme une enfant qui découvre la vie ? Ce n’est pas très gratifiant pour toi, tu sais ? »

Je souris. Je ris presque avec ce ton légèrement ironique. Se retrouver marié avec une femme qui ne connait rien de la vie n’est pas des plus intéressants en soi mais je sais que Raym ne pense pas ça et je sais qu’il percevra ma plaisanterie. Mais elle est de courte durée car la discussion qui suit est de plus en plus poignante. Plus touchante. Je me laisse aller contre l’épaule de celui qui m’a toujours soutenu et vu autrement que comme une pauvre créature. Ses mots me rendent encore plus faible. Je sens que mon vrai moi y est sensible. Si sensible que mes yeux changent doucement sans que je ne m’en rende compte. Et ça ne fait que commencer. Surtout après son souhait de vouloir agrandir la famille. Je suis émue tout comme surprise.

« Je le pense vraiment oui Lilith... Je suis sincère. »
« Mais je... »

Je n’ai pas le temps de finir ma phrase que sans que je puisse le remarquer avant, les enfants sont déjà si près. Trop près. Et leur participation ne fait qu’empirer mon état de choc. Ce n’est pas négatif mais je peine encore plus à gérer de telles émotions. J’essaie de me reprendre mais je n’y arrive pas. Je me cache. Je cache les larmes qui viennent sans même me rendre compte de mon changement physique. « Maman ? … C'est ta vraie apparence ? » Ma tête se redresse brusquement. Ai-je bien entendu ? « Oui les enfants, c'est maman, sa vrai nature. » Par réflexe, mes doigts agrippent quelques mèches de mes cheveux pour les ramener sous mon regard écarquillés. Mon souffle est court. Comment... ?

« Je... »
« Maman t'es belle comme ça ! On veut que tu restes comme ça ! »

Je réalise à peine ma transformation si soudaine que les mots de mes enfants m’achèvent.

« M... Merci les enfants... Je... Merci... »

Je finis à peine ma phrase qu’ils sont déjà partis. Heureux d’avoir vu ce spectacle pour la première fois de leur vie. Jamais je n’ai su revêtir ma réelle apparence ni arborer ma vraie nature depuis ma libération. Peut-être une ou deux fois mais c’était en cas de forte colère. Mais là... Juste par émotion... Je peux les entendre rire au loin. Comme si cette situation n’était pas effrayante mais juste normale... Je regarde alors ces mèches noires. Si noires... Je tremble. « Et si... tu venais dans mes bras ? » Cette étreinte sur ma joue est un geste de plus pour me faire complètement fondre. J’ai peur. Je ne sais pas pourquoi. Est-ce que les enfants sont vraiment sereins après tout ça ? Ou alors... Est-ce qu’ils veulent réellement... que je reste ainsi ? Mes doigts se crispent soudainement sur les pans de ma jupe. Je me mords la lèvre violemment. Puis je cède. Mon corps se jette contre celui de Raym. Je l’agrippe de toutes mes forces et je laisse mes larmes prendre entièrement le dessus.

« Raym... »

Je m’agrippe encore. Comme si j’en avais marre. Comme si tout à coup, l’urgence revenait au creux de mes pupilles. Entendre ces éclats de rire et ces mots si instinctifs m’ont bouleversé comme m’ont fait mal... Pourquoi suis-je comme ça ? Ce n’est pas comme ça que je devrais être aux yeux de mes enfants. Je me crispe encore plus. Je maudis ce Séraphin et tout ce qui tourne autour de lui. Je le maudis ! Je pleure mais c’est presque de la rage qui sort de ma gorge dans des plaintes étouffées contre le corps du Roi.

« Je veux... redevenir comme avant... »

J’essaie de cacher mes larmes. Je ne veux pas que les enfants voient ça. Seul Raym doit être le témoin de ma faiblesse.

« Pour les enfants... Et pour toi... »


Lilith - Reine de Tenebrae
« Tu germeras et tu viendras à moi... » × by lizzou.
Lilith vous maudit en #5b238c / Merci mon chéri pour la signa ! ♥️
We are family || PV Raym [Terminé] 1b2l
Lilith Steenwal
Lilith Steenwal
Reine des Succubes
Messages : 199
16.03.19 17:02
Revenir en haut Aller en bas
Raym Steenwal


-Tu aimes me voir comme une enfant qui découvre la vie ? Ce n’est pas très gratifiant pour toi, tu sais ?

-Une enfant ? … Non je ne dirais pas ça. Mais ça ne me dérange pas tu sais et puis...J'aime te voir découvrir des choses. Alors je m'en fiche que ce soit gratifiant ou pas.

Lilith avait été coupée du monde à cause de sa prison de cristal. Il était normal qu'elle ignore un peu le contenue d'une planète, son évolution et encore plus ses spécialité culinaire. C'était loin de déranger Raym qui pouvait avoir le plaisir de la voir découvrir, de voir les expressions de sa femme sur son visage et surtout de pouvoir deviner si elle aime ou n'aime pas et ce...en direct sans même à avoir à lui demander.

-Mais je... 

Elle n'avait pas le temps de finir sa phrase concernant le fait d'agrandir la famille. Mais elle semblait au moins bouleversée par cette envie, comme si elle ne s'y attendait pas, comme si elle ne se doutait pas que Raym avait vraiment envie d'avoir une famille avec elle, grande et surtout...elle donnait l'impression qu'elle ne méritait pas Raym ? C'était l'impression qu'il avait...Comme si elle ne se pensait pas assez bien pour ça et...plus ? Si c'était le cas, le roi devait écraser ce sentiment chez Lilith.

-Je... 

-Maman t'es belle comme ça ! On veut que tu restes comme ça !

-M... Merci les enfants... Je... Merci...

Sa femme se jeta alors dans ses bras. Il la serra donc contre lui, l'enfermant dans ses bras alors qu'elle laissait des larmes couler le long de ses joues. Il sourit alors, voyant l'impact que pouvait avoir les enfants sur la terrible Lilith. Il lui cachait donc le visage contre son torse, ne pouvait pas essuyer ses perles, laissant le tissu de son haut faire ce travail...Mais il la câlinait, passant sa main dans ses cheveux afin de lui faire comprendre qu'elle n'était pas seule.

-Raym... 

-Oui Lilith ?

Personne ne devait voir Lilith ainsi, alors il faisait tout pour qu'on prenne ce moment comme un gros câlin plein d'humeur joyeuse plutôt qu'on se dise que Lilith était faible en pleurant ainsi dans les bras d'un petit démon qui était élevé au rang de roi grâce à elle...Non, il fallait garder l'image forte de Lilith.

- Je veux... redevenir comme avant... 

Il entendait bien la le message...et lui aussi voulait la faire redevenir comme avant et ce...depuis un moment.

-Pour les enfants... Et pour toi...

-Je suis content de voir quel impact les enfants ont sur toi...Toi qui n'avait jamais imaginé créer comme ça...Je vois qu'ils te rendent heureuse et ça me plait. J'ai déjà réféchi à un moyen...je t'en parlerais plus tard, au calme, au château d'accord ?

Il lui embrassa alors le haut de sa tête, souriant malgré tout et content d'avoir l'apparence originel de sa femme dans ses bras.

-Tu es une sacrée succube toi <3

Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 130
23.03.19 12:02
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Steenwal
« Une enfant ? … Non je ne dirais pas ça. Mais ça ne me dérange pas tu sais et puis... J'aime te voir découvrir des choses. Alors je m'en fiche que ce soit gratifiant ou pas. »
« Merci... »

Je me réjouis tellement d’avoir Raym à mes côtés. Peu importe la situation, il me voit toujours comme celle qu’il aime. Même si je ne suis pas entière et que je manque de connaissances sur certaines choses. J’en ris un peu mais au fond de moi, je reste quelque peu amère. Je voudrais être bien plus pour lui et pour les enfants. Une femme complète et parfaite. Mais je sais que c’est loin d’être le cas. Alors que je pose doucement ma tête contre son épaule, ce sentiment me parcourt et me fait de la peine. Je me laisse emporter par des émotions que je ne contrôle pas et qui permettent à ma réelle nature de prendre doucement le dessus. Surtout quand cette notion de famille prend une importance encore plus grande. Je m’en veux de montrer un état aussi triste à Raym alors que les mots que nous échangeons sont positifs. Je veux cette famille avec lui. Et au lieu de ça, je lui démontre comme de la peur. Ou plutôt de la peine. Parce que je ne me crois juste pas à la hauteur de ce que pourrais attendre mon époux.

Et me reprendre n’est pas une chose évidente. Surtout quand les enfants s’en mêlent. Et là, c’est comme un coup de massue qui me sonne la tête. Non pas négativement mais quand on dit que la vérité sort de la bouche des enfants, on ne peut que confirmer ces mots en cet instant. Des mots simples, balancés sans vraiment comprendre pourquoi je réagis ainsi. Et déjà, ils ne sont plus là. Mais mes larmes fusent bien contre la chemise de Raym que je trempe de mon instabilité. Je ne le vois pas mais je sens son sourire et sa chaleur. Ses gestes me rassurent toujours autant. Alors même si je prononce son prénom dans un sanglot, je suis heureuse quelque part. « Oui Lilith ? » Je bégaie quelques mots. Je veux que tout redevienne comme avant. Je sens l’étreinte de mon mari devenir plus forte alors je l’enlace de la même manière. Avec amour et comme s’il était mon seul espoir. Je finis enfin par relever un peu la tête, séchant mes larmes.

« Je suis content de voir quel impact les enfants ont sur toi... Toi qui n'avais jamais imaginé créer comme ça... Je vois qu'ils te rendent heureuse et ça me plait. J'ai déjà réfléchi à un moyen... je t'en parlerais plus tard, au calme, au château d'accord ? »
« Ce sont mon plus beau trésor. Ce que tu m’as offert. Je veux être bien pour eux et pour toi aussi... »

Une petite grimace d’incompréhension apparait soudainement sur mon visage à la suite de ses mots.

« Un moyen... ? Comment tu comptes t’y prendre ? C’est juste impossible ! »

Mais je ne continue pas mon argumentation. Le lieu n’est pas adapté pour parler de ça. Mais l’espoir revient tout comme la crainte. Je ne sais pas ce que Raym a en tête mais ça ne me rassure pas entièrement. Je ne veux pas qu’il se mette en danger. Son baiser sur mon front me fait sourire. J’oublie rapidement mes pleurs. « Tu es une sacrée succube toi <3 » Je rougis doucement. Puis je me souviens que j’arbore ma réelle apparence. Mes yeux se dirigent vers mes mèches noires avant de regarder Raym de nouveau.

« J’aimerais tellement rester ainsi pour toi. J’espère que ton idée fonctionnera et qu’elle ne sera pas trop dangereuse. »

J’oublie ma peine un instant et je lui souris tendrement jusqu’à ce qu’un des enfants qui tirent un peu sur ma robe me fasse sortir de mes rêveries.

« Maman ! Papa ! Le Monsieur il nous a donné une crêpe à chacun ! »
« Hein... ? »

Je fixe alors rapidement mes enfants qui sont entrain de dévorer une crêpe que je n’ai même pas acheté. Mon visage se tourne alors rapidement vers le vendeur que j’ai abordé tout à l’heure. Ce dernier sourit et me fait un signe de main. Mais... ? Est-ce que les enfants ont été réclamer ? Je suis outrée de ce possible comportement. Je me lève rapidement en les fixant avec une légère colère au fond des rétines.

« Vous avez été réclamer ?! »
« Non... On le regardait faire... Et il nous a donné... Mais on n’a rien demandé... Tu es fâchée ? »

Je le suis. Mais au fond, je ne connais pas la réelle histoire de cette situation. Et quand je vois mes bouts de chou commencer à pleurer, je me ravise en m’accroupissant près d’eux.

« Si vous me dites la vérité, je ne suis pas fâchée. Vous me promettez que c’est vrai ? »
« Oui, c’est vrai ! »

Je me mets alors à sourire puis je tourne la tête vers Raym qui n’a pas du louper un instant de cet échange. Je joue alors le jeu, faisant con fiance à mes petits.

« Tu en penses quoi, mon chéri ? »


Lilith - Reine de Tenebrae
« Tu germeras et tu viendras à moi... » × by lizzou.
Lilith vous maudit en #5b238c / Merci mon chéri pour la signa ! ♥️
We are family || PV Raym [Terminé] 1b2l
Lilith Steenwal
Lilith Steenwal
Reine des Succubes
Messages : 199
05.04.19 13:24
Revenir en haut Aller en bas
Raym Steenwal


-Merci...

Même si Lilith ne connaissait pas tout, elle avait sa personnalité qui ne changerait pas en connaissant ce qu'elle ne connaissait pas. Elle allait apprendre et ne pas changer. C'était ça le plus important. Elle n'était pas une enfant, elle était même plus agée que Raym donc...il n'y avait pas de raison à ce qu'elle fasse une crise d'adolescence. Peut-être ne se rendait-elle pas compte que tout ce qu'il attendait d'elle, c'est qu'elle soit pas...Il ne demandait rien de plus et s'il lui demandait des choses, c'est bien parce qu'il la croyait bien capable de tenir ces rôles et ces responsabilités avec lui bien sur.

- Ce sont mon plus beau trésor. Ce que tu m’as offert. Je veux être bien pour eux et pour toi aussi... 

-Je ne te l'ai pas offert ! Tu as pris et fait ton beau trésors.

Il ricana alors avant de l'écouter se questionner sur comment il s'y prendrait...

-Un moyen... ? Comment tu comptes t’y prendre ? C’est juste impossible !

Raym posa alors un doigt sur les lèvres de Lilith, souriant. Il s'entrainait en cachette sur un pouvoir qui pouvait paraître inutile, être à l'aise avec celui-ci pour carrément y faire appel sans avoir besoin de quelques secondes pour se concentrer dessus...Malgré tout, son sourire le rassurait.

- J’aimerais tellement rester ainsi pour toi. J’espère que ton idée fonctionnera et qu’elle ne sera pas trop dangereuse. 

-Une chose est sur, c'est que je ne vais pas en mourir, rassure toi !

C'est alors qu'un des enfants revint à la charge avec une crêpe entre les mains...

-Maman ! Papa ! Le Monsieur il nous a donné une crêpe à chacun !


-Hein... ?

Le regard de Raym s'assombrit en portant son regard vers cette caravane qui faisait des crêpes et tout autres choses. Le roi attrapa un petit bout de la crêpe de ce petit garnement qui était revenu, laissant alors Lilith s'occuper de lui en demandant qu'ils avaient été réclamer une crêpe tous ensemble. Raym n'écoutait pas tellement, le petit morceau de crêpe se répartissant dans les ingrédients de base utilisé pour la confection de la pâte. Le roi voulait juste s'assurer qu'il n'ait pas de présence de poison...Mais il écoutait d'une oreille, apparemment le marchant avait été généreux.

-Tu en penses quoi, mon chéri ?

Je relevais alors le regard vers Lilth, laissant la poudra des ingrédient qu'il avait entre les mains par terre, le regard beaucoup moins sombre. Il lui adressa un sourire, levant alors les mains comme si...de ce geste, il la laissait gérer, montrer à ses enfants qu'elle peut très bien prendre les devant et qu'elle est aussi décisionnaire.

-Je n'ai rien à ajouter sur tout ce que tu as dit.

Il lui tira alors légèrement la langue avant de montrer aux enfants qu'il n'allait rien leur dire. Pour une fois, papa était pas méchant !
Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 130
01.05.19 15:05
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Steenwal
Mon chagrin n’est pas énorme. Mais la peine de savoir que je ne suis pas entière reste forte. Et je ne peux empêcher ces larmes de couler contre les vêtements de mon époux qui me console comme il le peut. Il n’a pas besoin de faire de gros efforts pour que mon être se calme doucement. Un dernier soubresaut et mes larmes sont éteintes. Ma peau sèche doucement et c’est comme si je n’avais pas cédé à la tristesse face à ma situation très instable. J’observe Raym et je laisse un tout petit sourire reprendre le dessus, lui faisant part de mes envies et de l’intensité de mon amour pour lui et nos enfants.

« Je ne te l'ai pas offert ! Tu as pris et fait ton beau trésor. »
« Je ne l’ai pas fait seule. Tu m’y as tout de même fortement aidé ! »

Non. Ce n’est pas que mon trésor. Raym était là. Même si je l’ai créé et fait venir à moi, il a tout aussi droit à ce trésor qu’il a fait avec moi et dont il est le propriétaire à tout jamais. Cette idée me fait sourire encore plus mais mes lèvres se tordent par le doute quand le sujet vient au moyen que Raym compte utiliser pour m’aider. Je souhaite redevenir comme avant plus que tout afin que ma famille me voit sous ma vraie nature. Mais je ne veux pas faire souffrir mon tendre démon. Jamais. Alors je m’inquiète. Même si ses gestes et ses mots se veulent rassurants. Ça ne m’empêche cependant pas d’admirer ces attraits physiques qui sont réellement les miens. « Une chose est sûre, c'est que je ne vais pas en mourir, rassure toi ! » Je me mets à rire un peu sous cette réflexion puis je reprends Raym dans mes bras. Je profite de cette proximité comme si c’était la dernière fois. Tous mes gestes sont faits comme si c’était la dernière fois pour mieux les apprécier et les rendre intenses.

« Je l’espère bien ! Ce serait dramatique sinon... »

Mais cette étreinte est de courte durée quand les enfants reviennent vers nous. J’aurais pu sourire mais la situation est tout autre. Je m’inquiète bien vite quant à l’éducation de ces bambins en pensant qu’ils ont réclamé. Mais quand je m’attarde sur ce point, je ne peux pas ignorer les réflexes soudains de Raym qui se portent sur le vendeur de crêpes tout comme celles que les enfants ont déjà entre les mains. Je vois alors la crêpe se décomposer entre ses doigts. Sans nul doute, il cherche si elles sont mauvaises pour nos enfants. Je pourrais m’inquiéter mais les crêpes de tout à l’heure étaient bonnes, non ? Sauf que je souris. J’aime savoir qu’il s’inquiète tout en montrant qu’il ne l’est pas. Je finis alors avec les enfants tout en interrogeant Raym qui se détend et me donne toutes les responsabilités. Comme pour m’éduquer.

« Je n'ai rien à ajouter sur tout ce que tu as dit. »
« Alors on sera pas puni ? »
« Bien sûr que non. Vous m’avez promis que vous n’avez pas réclamé et que ce gentil monsieur vous a fait un cadeau, n’est-ce pas ? »

Les enfants acquiescent de la tête tout en souriant à leur père qui se moque un peu de moi. Je me redresse alors pour venir pincer le nez de mon mari comme une enfant à qui l’on a joué un mauvais tour.

« Tu te moques de moi devant les enfants ? C’est toi le chenapan ! »

Je me mets à rire comme si tout allait bien de nouveau et comme s’il n’y avait jamais eu cette petite faiblesse. Je fais signe à tout le monde de m’attendre ici alors que je quitte ma famille quelques minutes pour aller remercier le vendeur. Un vendeur qui semble très surpris de me voir maintenant avec une couleur de cheveux et d’yeux différente. J’en souris encore plus avant de retourner vers Raym et nos petits.

« Vous avez été sacrément sages pour qu’il vous donne des crêpes. J’espère que vous avez dit merci. »
« Oui ! »

Un cri tous en cœur et avec le sourire. Leurs crêpes terminées, je me tourne vers Raym et je viens l’embrasser doucement sur la joue, reprenant sa main dans la mienne. Comme pour le rassurer.

« Tu t’es inquiété... Je l’ai vu... Merci de te soucier d’eux comme ça... Mais tu vois, tout va bien et ils sont contents. »

Je lui souris, tellement fière de garder mes attributs normaux si longtemps. Je finis par lâcher sa main et par taper doucement les miennes entre elles.

« Alors ! Que souhaitez-vous faire maintenant ? Une autre promenade ? »


Lilith - Reine de Tenebrae
« Tu germeras et tu viendras à moi... » × by lizzou.
Lilith vous maudit en #5b238c / Merci mon chéri pour la signa ! ♥️
We are family || PV Raym [Terminé] 1b2l
Lilith Steenwal
Lilith Steenwal
Reine des Succubes
Messages : 199
26.06.19 14:11
Revenir en haut Aller en bas
Raym Steenwal


-Je ne l’ai pas fait seule. Tu m’y as tout de même fortement aidé !

-Tu…Tu penses?

Raym rougissait un peu sous ce qu’elle venait de dire. A vrai dire, c’est vrai…S’il ne l’avait pas fait sienne ce jour la, les enfants ne seraient jamais venu au monde non? Et puis…Il était le papa donc dans tous les cas, il avait ses responsabilités à prendre. Oui, ils avaient été fait à deux. Mais le démon se butait à se dire qu’il n’avait rien fait de plus…C’était elle qui les avait porté.

Retrouver son apparence d’avant lui semblait important. Il fallait donc régler ce problème. Il imaginait bien que ça ne devait pas être facile de vivre dans un corps qui était le sien mais qui avait été changé. Au final, cela revenait à dire que ce n’était pas le sien non? La possessivité de Raym le poussait même à vouloir virer cet ange qui se permettait d’être un intrus au final. Lilith était à lui! Il n’avait pas le droit ne serait-ce que de l’effleurer. Il fallait l’éradiquer.

-Je l’espère bien ! Ce serait dramatique sinon...

-Ne t’en fais pas. Je connais les limites.

Oui et non. Il n’avait en réalité jamais essayé sur Lilith son pouvoir. Il avait réussi à l’utiliser sur des choses vivantes telle que de la végétation, c’était vivant. Mais jamais sur ce qui touchait un être humain et c’était loin d’être un objet. Mais Raym s’entrainait sans que Lilith le sache…Il avait déjà exploré quelques chemins depuis quelques semaines et il savait quel serait les difficultés. Il savait sur quoi il devrait se concentrer sans faire de mal à Lilith. Il l’avait libéré de cette prison mais…pas comme il faut vu qu’il y avait une présence indésirable.

-Alors on sera pas puni ?

-Bien sûr que nous. Vous m’avez promis que vous n’avez pas réclamé et que ce gentil monsieur vous a fait un cadeau, n’est-ce pas ?

Mais la il se fit pincer le nez par Lilith. Cela semblait avoir amusé les enfants qu’il lui tire la langue alors qu’il la laissait tout gérer vu qu’elle y arrivait très bien. Il cligna alors des yeux et regarda Lilith surpris alors que les enfants semblaient s’amuser de la situation.

-Tu te moques de moi devant les enfants ? C’est toi le chenapan !

-Hein?! Mais…Mais non !

Mais Raym restait très méfiant lorsque Lilith s’éloigna pour aller voir ce vendeur. Il pouvait être gentil, peu importe à quel point…Raym ne faisait simplement confiance à personne et tout le monde pouvait s’en prendre à sa reine s’ils étaient au courant de la faiblesse qu’elle parcours en ce moment. Mais tout se passait bien heureusement. Lilith était peut-être au courant de son importance aux yeux du roi, mais elle loin de s’imaginer l’ampleur de ce sentiment.

-Vous avez été sacrément sages pour qu’il vous donne des crêpes. J’espère que vous avez dit merci.

-Oui !

Raym observait tout ça. Elle s’en sortait très bien. Elle n’avait plus vraiment besoin d’être guidée pour élever des enfants. Elle apprenait maintenant toute seul par instinct. Il apprécia alors le baiser de Lilith sur sa joue, lui souriant alors, voyant qu’elle semblait se libérer totalement sans réellement faire attention à tout ce qu’il y avait autour d’elle, à croire qu’elle découvrait ce que c’était de vivre comme tout le monde…une famille normal qui sort.

-Tu t’es inquiété... Je l’ai vu... Merci de te soucier d’eux comme ça... Mais tu vois, tout va bien et ils sont contents.

-Ils sont…tout ce que j’ai construit avec toi…Ils nous représente mieux que n’importe quoi donc….Oui je suis très inquiet. Heureusement que tout tourne bien. Et puis…Je vois que toi aussi tu sembles…Comme eux en ce moment, une petite enfant qui s’épanouit ?

Il la regarda faire, toute heureuse et claquer ses mains entre elle pour demander la suite. Il sourit avant de dire doucement.

-Alors ! Que souhaitez-vous faire maintenant ? Une autre promenade ?

-On peut rentrer? Les promenades, on pourra voir ce qu’on peut faire ces prochains jours? Faire découvrir quelques endroits du monde…aux enfants?

Oui…voyager un peu pour ça. Un bord de mer, la piscine, une faite foraine humaine? … Même si cela lui plaisait pas, pourquoi pas?

-Et…Pourquoi pas quelques unes uniquement toi et moi?

Lui murmura-il à l’oreille avec douceur et malice.

Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 130
28.06.19 17:41
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Steenwal
Bien évidemment que je le pense. J’ai peut-être créé Raym en quelques sortes. Mais sans lui, il y a bien des choses que je n’aurais pas pu avoir dont ces merveilleux enfants. Alors oui je le pense sincèrement. Il n’y a pas que de moi. Ils ne sont pas que ma fierté. Nous sommes une famille après tout. Je souris quand je vois ces légères rougeurs sur les joues de mon mari et j’acquiesce pour lui faire comprendre que oui, je le pense. Tout ce que je dis, je le pense. J’espère qu’il le comprendra avec ce doux baiser soudain sur sa joue.

De la douceur qui s’effrite vite avec cette histoire qui revient sur le tapis. Je sais que Raym s’inquiète mais moi aussi. Alors je ne sais toujours pas vraiment si je dois accepter ce sacrifice de la part de mon époux qui veut que je redevienne comme avant. Moi aussi je le veux. Mais je ne veux aucune souffrance. Mon étreinte contre lui est ferme et décisive. « Ne t’en fais pas. Je connais les limites. » Encore plus quand il prononce ces mots. Car je sais que même s’il me parle ainsi, les risques sont là. Nous le savons tous. Il fait tout pour me rassurer mais je ne suis pas dupe. Encore une fois, je souhaite insister. Lui poser des questions. Mais je ne veux pas non plus lui mettre des bâtons dans les roues. Je sais qu’il veut notre bonheur et qu’il fait tout pour que je redevienne Lilith, la Reine des Succubes. Celle qui peut tuer d’un claquement de doigt par le Feu de Tenebrae.

« Fais attention à toi. Je ne veux pas te perdre pour ma survie... »

Mais rapidement, les enfants nous sortent de ce débat à peine commencé. Et je vois bien que Raym ne tarde pas à s’inquiéter pour autre chose. La survie de sa progéniture. Son visage est dur et inquiet. Jusqu’à ce qu’il se rende compte que ces crêpes ne sont pas empoisonnées ni dangereuses. Je le rassure alors en souriant puis je retourne vers les enfants pour leur dire qu’ils n’ont rien fait de mal. J’aime savoir qu’ils sont aussi vus comme des enfants lambdas à qui l’on veut faire plaisir. J’aime aussi les voir heureux et sourire. Alors j’en profite. Je savoure ce moment en faisant en sorte qu’ils sourient tout le temps. Je m’amuse alors avec leur père comme une enfant moi-même afin de les garder joyeux.

« Hein ?! Mais… Mais non ! »
« Bien sûr que si ! N’est-ce pas les enfants ? »
« Oui ! Ouii ! Papa est un chenapan ! »

Je ris. Je crois bien que c’est une des rares fois où je suis tant exposée à cette faiblesse qu’ont les Humains. Mais avec ma famille, j’oublie tout ça. Et j’admire tout ce que l’on peut ressentir pour moi. Jusqu’à cette inquiétude quand je m’approche juste quelques secondes de ce vendeur. Alors je ne tarde pas pour revenir vers ma famille pour que l’on reste ensemble pour le reste de cette journée. Mais aussi pour que Raym comprenne que j’apprécie tout ce qu’il fait. Je ne manque pas de le lui dire avec tendresse.

« Ils sont… tout ce que j’ai construit avec toi… Ils nous représentent mieux que n’importe quoi donc…. Oui je suis très inquiet. Heureusement que tout tourne bien. Et puis… Je vois que toi aussi tu sembles… Comme eux en ce moment, une petite enfant qui s’épanouit ? »
« Je suis contente de te voir si inquiet. Ça prouve que tu tiens à tes enfants et à moi plus que tout. Ça me touche tellement... »

Je rougis alors un peu.

« J’aime être avec vous et vivre avec vous. Je ne veux plus souffrir de ce mal qui me ronge. Pas avec vous. Je veux découvrir des choses et changer pour vous plaire. Alors j’essaie. »

Je souris alors et je reprends vite les enfants en considération pour savoir quoi faire par la suite.

« On peut rentrer ? Les promenades, on pourra voir ce qu’on peut faire ces prochains jours ? Faire découvrir quelques endroits du monde… aux enfants? »
« Ce serait bien de voyager un peu pour les éduquer... Tu penses... ? Qu’en pensez-vous les enfants ? »
« Nous on veut aller partout ! Et manger plein de bonnes choses ! »

Je viens caresser la tête de chacun de mes bambins sous cet enthousiasme... « Et… Pourquoi pas quelques-unes uniquement toi et moi ? » ... avant de sourire un peu plus discrètement à ces mots. Raym ne perd pas un seul instant pour me rappeler à quel point il aime aussi que l’on se retrouve sous une certaine intimité. Je me redresse alors et je viens déposer un baiser sur ses lèvres. Sans déraper devant les enfants et la foule dehors. Je le regarde d’une envie folle mais discrète.

« Nous n’y manquerons pas. Je te le promets mon chéri... »

Un petit clin d’œil avant de reprendre la marche vers notre demeure.

« Rentrons alors. Peut-être que nous pourrions essayer de faire des crêpes une fois rentré ? Enfin... Je ne sais pas trop comment faire mais on peut chercher ? »

Les enfants se mettent à courir autour de nous en s’extasiant sous cette idée qui semble leur convenir. Ils s’agrippent rapidement à nous et nous poussent vers le Château pour rentrer. Je serre alors la main de Raym dans la mienne et j’emboite le pas pour rentrer. Cette journée a été bénéfique. Une sortie en famille que je n’oublierai pas et que je souhaite refaire. Absolument.


Lilith - Reine de Tenebrae
« Tu germeras et tu viendras à moi... » × by lizzou.
Lilith vous maudit en #5b238c / Merci mon chéri pour la signa ! ♥️
We are family || PV Raym [Terminé] 1b2l
Lilith Steenwal
Lilith Steenwal
Reine des Succubes
Messages : 199
02.08.19 21:52
Revenir en haut Aller en bas
Le Créateur

Vous avez terminé !


Félicitations !

Votre RP est terminé et clôturé. 50 cristaux vous sont offerts à chacun pour avoir mené un écrit jusqu'au bout !  Nuage


(c) Cruelly pour Never Utopia.




Le Créateur
Le Créateur
Le Démiurge
Messages : 255
http://new-tenebrae.forumactif.com
02.08.19 22:00
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: