Tenebrae a perdu sa Reine il y a de ça de longues années.
Mais aujourd'hui, elle est revenue. Tenebrae renaitra.
Qui seras-tu ? Avec qui seras-tu ?
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Deux poulets? ... Ah non...pire que ça!
Sirius R. Blood'el


Sirius était tombé de ce portail après s'être pris une lance au niveau de l'oeil une fois sur terre...Cette blessure était...grave ? Il perdait pratiquement connaissance tant son œil lui lançait un pique énorme de douleur. Il tombait alors des airs, un long plongeon qui durait en longueur...Il s'écrasa alors dans une forêt après avoir survolé une sorte de camp avancé de démon au milieu de cette neige qui couvrait cette montagne...

Ramassé par une troupe de démon qui avait été envoyée par le camp, il se fit capturé sans peine et attaché telle de la volaille...Il avait bien sur perdu connaissance durant sa chute et inévitablement, il ne savait guère ce qui se passait autour de lui. La reine succube semblait avoir été mise au courant de sa capture et...aussi étonnant que cela puisse paraître, on avait pas demandé son exécution.

Il se réveilla alors qu'il était en route pour le château de cette Lilith...saucissonné de toute part sans la moindre chance de pouvoir se libérer de ses liens...sa blessure le relançant comme s'il se recevait des décharges électrique...voir foudroyante...Dans tous les cas, il voyait pas comment il pourrait s'enfuir tant sa blessure le faisait souffrir.

Arrivé au château, on ne l'emmena alors dans une salle à part...on l'attacha alors sur une chaise alors qu'il dégoulinait du sang du visage. Il n'arrivait même pas à voir comme il faut tant le sang recouvrait son visage, il voyait rouge, du sang dans les yeux et il ne pouvait même pas se l'enlever...de plus, il ne se rendait même pas compte qu'il avait perdu la vue de son œil blessé.

Se rendait-il vraiment compte ou il était ? Pas vraiment...Il était en quelque sorte perdu, comme si son corps n'arrivait pas suivre ni faire la part des choses avec ce qu'il ressentait, il était pratiquement incapable de penser à autre chose que cette douleur qui le torturait...Combien avait-il perdu de sang ? … Peut-être n'allait-il pas survivre à force.

-La reine a dit de le soigner...débrouillez vous pour ne pas la décevoir !

Les infirmières se mirent alors au travail, essayant de faire le maximum pour le rafistoler. Cependant...la reine était déjà arrivé...

Sirius R. Blood'el
Sirius R. Blood'el
Survivant de la Légion Suicide
Messages : 18
23.01.19 23:56
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Steenwal
Si je suis nerveuse ? Je n’en sais rien. Je suis incapable de mettre un mot sur l’émotion qui me traverse. Tout ce que je sais en revanche, c’est que cette dernière me maintient bien éveillée, façonnant mon regard de façon ferme et presque impitoyable. Ce qu’il se passe actuellement est très inattendu. Je me suis préparée à plusieurs cas de figure concernant une éventuelle nouvelle attaque envers ma ville et mon peuple mais je ne me suis pas un seul instant douté que cette brèche laisserait passer un Duneranien de cette manière. J’aurais du le faire tuer sur le champ. Et pourtant, je n’ai donné aucun ordre de ce type. Raym l’aurait fait sans même hésiter. Mais on m’a bien rapporté un ange ensanglanté tombant du ciel. A ma connaissance, aucun démon n’a mis les pieds sur cette Planète sous mes ordres alors soit cet ennemi s’est fait attaqué par des démons qui ne sont pas sous mon joug, soit il a été blessé par l’un des siens. Et cette option m’intéresse grandement. Un risque énorme, je dois l’avouer. Mais si c’est bien le cas, je peux m’approprier un bon élément dans mes troupes.

« Il est ici, ma Reine. Mais sa blessure semble sérieuse. »
« Soignez-le. S’il meurt, je vous en tiendrai responsable. »

Il ne doit pas mourir. Pas avant que je ne l’ai vu de mes propres yeux et que j’apprenne qui est cette créature. Ou peut-être même cet homme. Maintenant que ce portail est là, qui sait ce qui peut passer d’un côté ou de l’autre. Je laisse cette Succube repartir alors que je patiente encore ici. Un soupir m’échappe discrètement. Si mon époux apprenait ce que je m’apprête à faire, il se fâcherait. Je le connais tellement. Mais je ne peux pas laisser passer une occasion comme celle-ci. Qui sait ce que nous pourrions gagner. Je dois profiter de son absence pour rencontrer cet inconnu. Alors je n’ai plus le temps d’attendre. Je me lève doucement de mon trône pour me rendre dans cette pièce étroite, sombre, qui sert de loge au blessé. Je n’allais tout de même pas l’accueillir au sein même de mon Château. Il vaut mieux traiter affaire dans un lieu légèrement excentré à la demeure principale.

« La reine a dit de le soigner... Débrouillez-vous pour ne pas la décevoir ! » Un léger rictus déchire mes lèvres. J’aime mon peuple et il me le rend bien. Quant à savoir si ce blessé sera entièrement soigné, je ne le sais pas mais tant qu’il est encore en vie, je me satisferais de cela. J’entre alors sans m’annoncer ce qui vaut le silence soudain de mes subordonnées. Mes yeux se focalisent directement sur la victime, attachée à une chaise sans aucun moyen de se libérer. L’une des infirmières vient alors près de moi, presque affolée.

« Ma Reine. Il n’est pas encore entièrement soigné. Il se peut qu’il ait perdu son œil et ça saigne encore... »
« Peut-il bouger ou parler ? »
« Non... Il est sous le choc de la douleur, je pense. Il ne pourra certainement pas se libérer. »
« Est-ce que ses jours sont comptés ? »
« Je ne pense pas. Ses paramètres vitaux restent convenables. »
« Merci. Je vais prendre la suite. Restez avec moi au cas où il démontrerait des signes de faiblesse grave. Mais les autres peuvent partir. »

Je ne leur laisse pas le choix. Vu son état, je doute craindre quoi que ce soit mais je ne suis pas médecin alors je préfère garder une infirmière sous la main. J’attends que tout le monde parte avant de m’approcher doucement. J’ordonne bien à cette Succube de ne pas approcher et de rester à distance. J’observe sans prendre de risque puis je fais le tour de la chaise. L’état de cette victime semble assez alarmant et je peux sentir sa douleur sous sa respiration forte et ses grimaces. Je décide alors de prendre un linge propre imbibé d’eau et de moi-même nettoyer le sang qui coule de son œil. Doucement.

« M’entendez-vous ? »


Lilith - Reine de Tenebrae
« Tu germeras et tu viendras à moi... » × by lizzou.
Lilith vous maudit en #5b238c / Merci mon chéri pour la signa ! ♥️
Deux poulets? ... Ah non...pire que ça! 1b2l
Lilith Steenwal
Lilith Steenwal
Reine des Succubes
Messages : 183
29.01.19 22:38
Revenir en haut Aller en bas
Sirius R. Blood'el


-...Il n’est pas encore entièrement soigné. Il se peut qu’il ait perdu son œil et ça saigne encore... 

-Peut-il bouger ou parler ?

-Non... Il est sous le choc de la douleur, je pense. Il ne pourra certainement pas se libérer.

-Est-ce que ses jours sont comptés ?

-Je ne pense pas. Ses paramètres vitaux restent convenables.

-Merci. Je vais prendre la suite. Restez avec moi au cas où il démontrerait des signes de faiblesse grave. Mais les autres peuvent partir.

Mais c'était qui celle la ? … Pour qui elle se prenait pour s’inquiéter pour lui. Elle n'était certainement pas une ange puisqu'il se trouvait avoir été capturé par des démons. Il était encore plus étonnant qu'il se fasse soigner de la sorte alors qu'il est sensé être un ennemi de cette république. Même si cette blessure lui faisait très mal, il était encore assez intelligent pour comprendre ce qui se passait à côté de lui

Ce linge qui passait alors sur son visage pour essuyer le sang qui coulait...Une démone qui ose essuyer du sang d'ange avec ce torchon...Il grognait pas mais les traits de son visage montrait clairement que ce toucher le faisait souffrir, comme si c'était un éclair entier qui s'éparpillait sous sa peau...

-M’entendez-vous ?

Franchement que répondre ? … Il leva son œil valide en direction de la reine, qu'il ne reconnaissait clairement pas...

-Oui...Je ne suis pas encore sourd...même si je ne vois plus de mon œil blessé.

Peut-être que c'était une réponse désagréable mais c'était peut-être compréhensible non ? Car après tout il était blessé, il soufrait et il était dans un lieu qui était normalement son ennemi...Il était sur ses gardes, cela se voyait même physiquement. Il tremblait légèrement sous les coups de douleur qu'il ressentait. Les lames angéliques étaient vraiment efficace.

-Je crois que vous me devez des explications.

Disait-il...voulant simplement comprendre pourquoi ils ne l'ont pas tué...

Sirius R. Blood'el
Sirius R. Blood'el
Survivant de la Légion Suicide
Messages : 18
31.01.19 11:54
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Steenwal
Je suis loin d’être une infirmière et je me doute bien que mes gestes ne sont pas des plus maitrisés. Je suis même très peu tendre. Pourtant, je ne souhaite pas blesser davantage cet ange tombé du ciel. Non. Si je l’ai fait venir ici, ce n’est pas pour l’achever avec un pauvre linge et un œil blessé. Je cesse tout mouvement quand je perçois les traits de son visage qui annoncent clairement que je ne lui fais pas du bien. Cela dit, je ne souhaite pas non plus me montrer la plus avenante. Je cherche juste à comprendre pourquoi un Duneranien est tombé et a été blessé par les siens. Je cherche juste à savoir si je peux exploiter cette faille sans pour autant me montrer faible et aimable envers cette créature sensée être mon ennemie.

Il bouge. Je sens son regard sur moi même s’il ne s’agit que d’un iris. Il ne faut pas se leurrer. Vu l’état du second orbe, je doute qu’il voit encore. Mais il semble vivant. Je m’assure juste alors de savoir s’il est conscient de ma présence ou pas. « Oui... Je ne suis pas encore sourd... même si je ne vois plus de mon œil blessé. » Il ne voit donc plus correctement. Dommage. Une arme redoutable a du lui infliger ce genre de balafre. Le ton que ce prisonnier emploie ne me plait guère et je peux déjà sentir l’infirmière se crisper et se retenir de ne pas intervenir pour lui faire fermer son clapet. En temps normal, j’aurais déjà repris cet homme pour le remettre à sa place. Mais je le fais avec un peu plus de parcimonie.

« Oh. Je constate aussi que vous semblez avoir la langue encore bien pendue. Faites attention. Vous n’êtes pas vraiment en position de force. »
« Je crois que vous me devez des explications. »
« C’est moi qui pose les questions ou qui demande les explications ici. Ne jouez pas au plus malin alors que je peux vous tuer sur le champ. »

Je me redresse avant d’aller chercher une autre chaise un peu plus loin. Je l’installe face à mon prisonnier puis je m’assoie tranquillement. Je fais légèrement pivoter ma tête pour regarder la Succube encore présente puis je lui demande d’approcher. Les tremblements du Duneranien ne me plaisent pas. La douleur doit vraiment être insoutenable mais il doit tenir.

« Administrez-lui un anti-douleur. Un de nos plus puissants. »

L’infirmière acquiesce bien qu’elle finisse par se demander pourquoi je prends tant de peine pour maintenir cet ange en vie. Moi-même je me pose la question encore une fois. J’amène moi-même le danger à nos portes. Mais je suis de plus en plus persuadée que je prends un risque qui va payer. Ma subordonnée fait son travail. Je sens que la victime n’apprécie pas nos approches mais lié comme il est, ce Duneranien ne pourra pas vraiment se défendre. Je le regarde à nouveau. Je fixe cet œil encore valide avant de croiser les bras devant ma poitrine. Je ne sais pas s’il a conscience de qui il a en face de lui. Je ne me présente pas. Pas encore. J’attends le moment opportun.

« Je ne vous ai pas tué car j’ai besoin d’informations. Quelque chose m’interpelle. Votre blessure n’a pas été faite par la main d’un des miens. On vous a récupéré déjà ensanglanté et une lance trônait non loin de vous. Sûrement celle qui vous a blessé. Et il se trouve que cette lance n’est pas terrienne ni démoniaque. »

Je garde un ton sérieux, presque trop solennel. Comme si je menais un interrogatoire comme le ferait ces enquêteurs dans le monde des Hommes. Mes pupilles restent d’un bleu puissant mais elles brillent doucement.

« Qui vous a fait ça ? Et pourquoi ? »


Lilith - Reine de Tenebrae
« Tu germeras et tu viendras à moi... » × by lizzou.
Lilith vous maudit en #5b238c / Merci mon chéri pour la signa ! ♥️
Deux poulets? ... Ah non...pire que ça! 1b2l
Lilith Steenwal
Lilith Steenwal
Reine des Succubes
Messages : 183
12.02.19 22:33
Revenir en haut Aller en bas
Sirius R. Blood'el


-Oh. Je constate aussi que vous semblez avoir la langue encore bien pendue. Faites attention. Vous n’êtes pas vraiment en position de force.

-Je suis peut-être pas en position de force...mais c'est pas ça qui va m’empêcher de me défendre en cas de besoin !

Sirius n'en avait que faire de qui il avait en face de lui. Après tout, la mort était sûrement moins douloureuse que cette blessure et si dans le pire des cas il devait souffrir d'avantage pour mourir, il ne sentirait sûrement que la blessure de son œil..Donc bon.

-C’est moi qui pose les questions ou qui demande les explications ici. Ne jouez pas au plus malin alors que je peux vous tuer sur le champ.

-Ce sera moins douloureux !

Oui il osait répondre. Sirius n'avait jamais fait preuve d'une grande obéissance dans l'armée également. Il avait malgré tout du caractère même si il avait un air qui disait bien le contraire. Même si c'était la reine et qu'il était un ange et par conséquence logique son ennemi, elle ne l'impressionnait pas.

-Administrez-lui un anti-douleur. Un de nos plus puissants. 

-Ne me shooter pas quand meme >.<

Et paf...la piqure, l'anti douleur directement dans le sang. Il sentira les effets bien rapidement mais il doutait que cela soit suffisant. Il laissait la madame aller chercher une chaise pour s'assoir dessus en croisant les bras sous sa poitrine...C'était une façon de la mettre en avant ? Car il n'oubliait pas qu'il était chez les succubes en ce moment même. Les traits de l'infirmière le démontrait très clairement.

- Je ne vous ai pas tué car j’ai besoin d’informations. Quelque chose m’interpelle. Votre blessure n’a pas été faite par la main d’un des miens. On vous a récupéré déjà ensanglanté et une lance trônait non loin de vous. Sûrement celle qui vous a blessé. Et il se trouve que cette lance n’est pas terrienne ni démoniaque. 

-Elle était certainement angélique...j'ai baissé ma garde. Si je ne l'avais pas fait je n'aurais pas subis cette blessure !

Avec son petit ton sérieux...cette femme qui menait l’interrogatoire était bizarre. Elle n'avait rien d'un démon avec des yeux si clair et des cheveux de la même couleur. Si il avait ses deux yeux, il hausserait un sourcil en se questionnant...

- Qui vous a fait ça ? Et pourquoi ? 

-Bha les anges...J'ai senti qu'ils voulaient se débarrasser de moi alors j'ai fuis par le portail...Cela faisait plus de 250 ans que je fais parti de la légion suicide et...j'en savais sûrement trop pour devoir être supprimé...J'ai réussi à passer de force le camp qui surveille le portail.

C'était peut-être pas mal d'info mais...Il n'en divulguait pas trop non plus.

Sirius R. Blood'el
Sirius R. Blood'el
Survivant de la Légion Suicide
Messages : 18
13.02.19 10:40
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Steenwal
« Je suis peut-être pas en position de force... mais c'est pas ça qui va m’empêcher de me défendre en cas de besoin ! » Je ne peux que sourire face à ce genre de remarque. Je n’aime pas ce ton. Je suis une reine. Et je suis bien plus haut placée que cet ange qui clopine sur une patte et demie. Et je peux l’écraser entre mes doigts comme je le ferais pour un insecte gênant. Il en a conscience. Mais il répond. Il démontre un cran certain. Est-ce cette arrogance si connue des Anges où est-ce simplement qu’il tient à la vie et qu’il ne compte pas plier genou devant moi ? Aucune idée. Quoi qu’il en soi, je fais tout de même en sorte qu’il n’aille pas trop loin dans ses dires. C’est toujours moi qui commande au sein de l’enceinte de mon domaine. Alors je remets directement les choses en place.

« Ce sera moins douloureux ! »
« Ne soyez pas aussi stupide que les vôtres. J’ai mieux à vous proposer que la mort pour le moment. Alors cessez de vous dresser contre moi. »

Je ne me comporterai pas comme s’il s’agissait d’un des miens mais je veux en savoir plus et possiblement profiter d’une faille dans son propre camp. Je suis persuadée qu’il y en a une. Alors quand je sens que la douleur semble gagner cet ennemi, j’ordonne à l’infirmière de le calmer avec une injection des plus efficaces. « Ne me shooter pas quand même >.< » Je m’installe en souriant toujours en coin. A croire qu’il pense que je vais le cuisiner avant de le dévorer. Pourtant, ça ne se déroulera pas comme ça. Je fais en sorte qu’il souffre moins. Il devrait être reconnaissant. En attendant qu’il se rende compte de ce geste que beaucoup n’aurait pas eu, je reprends un ton plus sérieux et je commence mon interrogatoire. Je ne dois plus perdre de temps. Non seulement pour ma sécurité mais aussi dans le but d’atténuer une colère de mon époux s’il devait s’introduire dans cette pièce par surprise. Je me crispe un peu. J’ai l’impression de faire un coup bas dans son dos mais loin de moi cette pensée. J’essaie de trouver des solutions pour nous défendre.

« Elle était certainement angélique... j'ai baissé ma garde. Si je ne l'avais pas fait je n'aurais pas subis cette blessure ! »
« Angélique ? »

Je suis surprise. Je me demande même pourquoi car ces quelques mots commencent à confirmer ce que je pensais déjà. Mais l’entendre me fait plus d’effet, il faut croire. Les Anges attaquent donc les leurs ainsi ? Je le questionne encore. Je veux être sûre. « Bha les anges... J'ai senti qu'ils voulaient se débarrasser de moi alors j'ai fuis par le portail... Cela faisait plus de 250 ans que je fais parti de la légion suicide et... j'en savais sûrement trop pour devoir être supprimé... J'ai réussi à passer de force le camp qui surveille le portail. » J’ai un léger mouvement de recul. Alors c’est bien vrai. J’en suis soulagée et heureuse car cela veut dire que j’avais raison. Mais en même temps, je suis presque outrée. Même s’il ne s’agit pas de mon peuple. Je me lève alors avant de lui tourner le dos.

« Vous essayez de me dire que les Duneraniens s’en prennent aux leurs sans scrupules ? Et c’est nous que l’on traite de sauvage ? »

Je me mets à rire. Des barbares comme tout être qui se veut violent. Ces Anges ne valent pas mieux que quiconque est empli de mauvaises intentions. Je fais quelques pas avant de tourner autour du prisonnier. Je tiens là une opportunité en or. Je jette un regard rapide à la Succube toujours présente avant de lui ordonner silencieusement de quitter les lieux. L’homme semble ne pas souffrir en dehors de sa blessure à l’œil alors je saurai me débrouiller seule. Une fois sortie, je m’arrête derrière le prisonnier et je défais ses liens. Sans aucune once de peur.

« Tu sais qui je suis, n’est-ce pas ? Mais je vais me présenter en bonne et due forme. Je suis Lilith. Reine des Succubes et actrice du fléau qui a ravagé la moitié de ton peuple il y a de ça plus de mille ans. »

Je reviens face à lui en scrutant son unique regard. le passage au tutoiement est voulu. Il n'y a plus personne pour nous écouter. Et je suis amplement plus sérieuse.

« Les Duneraniens sont des vermines. Et ils viennent de te le prouver. J’ai une proposition à te faire. »


Lilith - Reine de Tenebrae
« Tu germeras et tu viendras à moi... » × by lizzou.
Lilith vous maudit en #5b238c / Merci mon chéri pour la signa ! ♥️
Deux poulets? ... Ah non...pire que ça! 1b2l
Lilith Steenwal
Lilith Steenwal
Reine des Succubes
Messages : 183
24.02.19 17:20
Revenir en haut Aller en bas
Sirius R. Blood'el


-Ne soyez pas aussi stupide que les vôtres. J’ai mieux à vous proposer que la mort pour le moment. Alors cessez de vous dresser contre moi.

-Mieux que la mort ?

Il ne comprenait pas vraiment ce qu'il se passait avec cette reine. Elle aurait du le tuer tout simplement. C'était une démone...c'était vraiment stupide de sa part...elle prenait des risques. Mais il n'allait pas lui conseiller quoi faire...Il n'était qu'un ange et si elle estimait que dans cet état il n'était pas dangereux...soit.

-Angélique ?

-Oui angélique.

Cette douleur était chiante...il n’arrêtait pas d'y penser, cette pensée envahissait tout le reste. Même le fait d'être dans le château de l'ennemi de toujours ne...le préoccupait pas. C'était impensable direz vous ? Et bien non...cette douleur shootait tout le reste.

-Vous essayez de me dire que les Duneraniens s’en prennent aux leurs sans scrupules ? Et c’est nous que l’on traite de sauvage ? 

-Vous n'y êtes pas du tout. C'est une légion spécial. Quand on en sait trop, on nous supprime pour ne pas prendre le moindre risque sur des divulgations publique...C'est une légion secrète qui reste un mythe pour le reste du monde. Seul les plus fort survivent et se font supprimer par son camp. Les gens ne font pas plus de quelques batailles en moyenne.

Elle pouvait rire, cela n'avait rien d'amusant. Seul les élites survivaient dans des condition pareil durant des années. Sirius en faisait parti grâce à son aptitude à se faire un bouclier. Les plus faible disparaissait au profit des plus forts. C'était comme la sélection naturel dans cette branche. Cependant, il ne s'attendait pas à ce qu'elle lui enlève ses liens...c'était stupide...il pourrait la tuer et revenir avec sa tête sur sa planète...et au lieu d'être éliminé il aurait la médaille d'honneur ou plus encore...franchement....ce ne serait pas Sirius, elle serait déjà morte.

-Tu sais qui je suis, n’est-ce pas ? Mais je vais me présenter en bonne et due forme. Je suis Lilith. Reine des Succubes et actrice du fléau qui a ravagé la moitié de ton peuple il y a de ça plus de mille ans. 

-Vous êtes inconsciente de me libérer ainsi. Ce ne serait pas moi, vous seriez déjà morte ! J'ai forcé le camp qui garde le portail du côté des anges...ce n'est pas par chance !

Même si elle le tutoyait, il ne le ferait pas. Il comptait cependant lui ouvrir les yeux qu'elle était folle...Qu'elle ne connaissait rien de lui ni de sa façon de se battre ou ses aptitudes.

- Les Duneraniens sont des vermines. Et ils viennent de te le prouver. J’ai une proposition à te faire. 


-Une proposition ?


Il ne tiltait pas sur le fait que les siens étaient de la vermine...il y en avait des bien, comme Kushina et Yumiko. Donc autant ne pas faire attention à ce qui est dit pour la marque.

Sirius R. Blood'el
Sirius R. Blood'el
Survivant de la Légion Suicide
Messages : 18
03.03.19 14:20
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Steenwal
Oui. Bien mieux que la mort. Sauf si ce Duneranien préfère jouer de sa fierté et qu’il pense que s’allier aux démons ne lui convient pas. Dans ce cas, la Mort sera réellement son châtiment. Mais pour le moment, je n’en suis pas rendue là. J’espère bien mieux de lui. J’espère surtout que mon instinct ne me joue pas des tours. Je prends le temps de faire soigner l’ennemi avant de commencer mon interrogatoire. Je suis encore méfiante et c’est bien pour ça que je tente de ne laisser paraitre aucune faille. Pas même celle de ce doute que j’ai concernant Raym que je trahis sûrement par mes actes. Mais moi aussi je veux faire au mieux pour notre famille. Je les aime plus que tout alors tous les moyens sont bons. Tous.

« Oui angélique. » J’aurais pu m’énerver face à ce répondant si tranché et sans peur. Mais je ne me perds pas dans cette notion. Je suis plutôt surprise et ravie à la fois de savoir que j’ai raison sur toute la ligne. Une faille est à explorer. Mais je ne perds pas de vue le fait que cette victime souffre encore malgré le calmant qu’on a pu lui administrer. La prison de Sitaël a été un vrai enfer pour moi. J’ai pu sentir ma vie se dérober tout le long de ces mille ans. Mais je n’ai eu aucune douleur. Alors constater que cette créature lutte autant contre une douleur qui émane d’une arme angélique m’alarme. C’est un détail que je ne peux pas ignorer pour le bien des miens. Je me crispe alors de dégoût et de haine. Ils ne m’auront pas. Même pas avec leurs armes. Je les tuerai avant... ! Ma surprise augmente encore alors que je me lève. Voilà donc qu’en plus, les Duneraniens s’entretuent ?

« Vous n'y êtes pas du tout. C'est une légion spéciale. Quand on en sait trop, on nous supprime pour ne pas prendre le moindre risque sur des divulgations publiques... C'est une légion secrète qui reste un mythe pour le reste du monde. Seuls les plus fort survivent et se font supprimer par son camp. Les gens ne font pas plus de quelques batailles en moyenne. »
« Est-ce là ce que vous croyez ? Qu’on vous élimine parce que vous en savez de trop ? Les anges sont pitoyables et tout aussi malicieux que ceux qu’ils appellent « démons ». On devrait plutôt vous féliciter de mener des guerres pour les vôtres. Si on vous traite bien, il n’y a aucune raison que vous cherchiez à divulguer quoi que ce soit. Ils ne sont pas excusables. »

Je ris tout en restant sur mes gardes. Mais ce comportement est loin de celui que j’aurais pu penser de l’ennemi. Ma chance est bien là, avec cet échoué. Et je compte bien lui faire comprendre rapidement mes intentions en le libérant. Je sais que je ne risque rien au vu de son état. Surtout que j’ai un atout dans mon sac qu’il ignore encore. Je me présente comme il se doit.

« Vous êtes inconsciente de me libérer ainsi. Ce ne serait pas moi, vous seriez déjà morte ! J'ai forcé le camp qui garde le portail du côté des anges... ce n'est pas par chance ! »
« Déjà morte ? Allons bon. Ne me sous estime pas, Ange. Tu t’es fait lamentablement blessé par plus faible que moi. Je suis capable d’anéantir une planète d’un claquement de doigt alors retiens tes paroles. »

Ce qui est partiellement faux depuis que Sitaël m’a bridé. Mais je ne fais pas attention à ce détail avec cet homme. Je veux autre chose que de délibérer sur la puissance de nos deux camps. « Une proposition ? » Oui. Une proposition. Et je compte bien tout faire pour qu’il ne la refuse pas. Je reste face à lui en observant ses réactions. Je ne voudrais pas que la douleur l’emporte. Puis je finis par me détacher de lui pour marcher un peu dans la pièce afin de le laisser respirer et ne pas l’étouffer non plus. Pour qu’il puisse mieux.... réfléchir.

« Dans l’état actuel des choses, tu ne peux plus retourner parmi les tiens. Je peux peut-être faire en sorte que tu intègres une autre armée. »

Un petit rictus se forme au coin de mes lèvres. Ces mots suffisent pour comprendre que je parle de mon armée. Mais dans le doute, je préfère mettre les choses le plus au clair possible.

« Mon armée pour être plus précise. Si tu travailles pour moi, il ne te sera fait aucun mal. Mais pour cela, il faudra bien sûr agir contre ceux qui t’on rejeté. »

Je termine ma petite marche pour revenir face à cet Ange qui souffre encore. Je retourne vers les médicaments entreposés et je prépare moi-même une injection du même calmant que tout à l’heure. Une faible dose pour atténuer les tiraillements qu’il peut encore sentir. Je m’approche doucement pour lui faire la piqûre. Sans le brusquer. Une fois l’injection faite, je décide alors de parler franchement et d’étaler cet atout que j’ai gardé jusque-là.

« Tu n’es pas le seul à être tombé du Portail. Deux jeunes femmes ont suivi. Je n’ai cependant aucune information à l’heure actuelle concernant leur état. Si tu travailles pour moi, on peut éviter la catastrophe. Si tu vois ce que je veux dire. »


Lilith - Reine de Tenebrae
« Tu germeras et tu viendras à moi... » × by lizzou.
Lilith vous maudit en #5b238c / Merci mon chéri pour la signa ! ♥️
Deux poulets? ... Ah non...pire que ça! 1b2l
Lilith Steenwal
Lilith Steenwal
Reine des Succubes
Messages : 183
22.03.19 16:38
Revenir en haut Aller en bas
Sirius R. Blood'el


- Est-ce là ce que vous croyez ? Qu’on vous élimine parce que vous en savez de trop ? Les anges sont pitoyables et tout aussi malicieux que ceux qu’ils appellent « démons ». On devrait plutôt vous féliciter de mener des guerres pour les vôtres. Si on vous traite bien, il n’y a aucune raison que vous cherchiez à divulguer quoi que ce soit. Ils ne sont pas excusables.


-Cela n'a plus vraiment d'importance. Cette légion est comme ça, avec ses propres règles...

Il n'allait tout de même pas dire qu'il s'occupait aussi de quelques exécutions...C'était pour sa survie même s'il en était pas fière mais...cela devait rester secret, ne jamais être divulgué...à personne. Cela ne servait à rien de dévoiler des choses...inutiles.

-Déjà morte ? Allons bon. Ne me sous estime pas, Ange. Tu t’es fait lamentablement blessé par plus faible que moi. Je suis capable d’anéantir une planète d’un claquement de doigt alors retiens tes paroles. 

Il ne répondait même pas, cela ne servait à rien. Elle ne savait pas ce qu'il avait ressenti lorsqu'il avait traversé le portail et personne n'aurait pu prédire une lance qui déboulait alors de celui-ci. Rien ne pouvait être prévu.

-Dans l’état actuel des choses, tu ne peux plus retourner parmi les tiens. Je peux peut-être faire en sorte que tu intègres une autre armée.

-Une autre armée ? …

Il n'aimait pas ça. Si les négociations allaient partir la dessus, cela n'allait pas le faire.

- Mon armée pour être plus précise. Si tu travailles pour moi, il ne te sera fait aucun mal. Mais pour cela, il faudra bien sûr agir contre ceux qui t’on rejeté.


-Vous êtes consciente que je viens de me libérer de bourreaux...et maintenant vous me proposer de rejoindre une autre armée ? Ne pensez vous pas que j'aspire plutôt à rester tranquille ?! Je peux vous donner des informations, ça je m'en fiche. Je veux juste que les démons me laissent tranquille.

Bien entendu...après l'injection du calmant qui ne faisait pas effet cela avait été dit. Mais … il gardait les idées claires ! Il avait une certaine liberté et il y tenait, même si en ce moment il était entre les mains d'une reine succube.

-Tu n’es pas le seul à être tombé du Portail. Deux jeunes femmes ont suivi. Je n’ai cependant aucune information à l’heure actuelle concernant leur état. Si tu travailles pour moi, on peut éviter la catastrophe. Si tu vois ce que je veux dire

-...S'il arrive quoi que ce soit à ces deux femmes...dites adieu à la moindre négociation.

Voilà qui était dit...simple et direct.

Sirius R. Blood'el
Sirius R. Blood'el
Survivant de la Légion Suicide
Messages : 18
13.04.19 14:26
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Steenwal
« Cela n'a plus vraiment d'importance. Cette légion est comme ça, avec ses propres règles... » Je ris tout en appréciant cette victoire. Tout en appréciant le fait que je sais maintenant que je tiens un bon filon. Mais je reste sur mes gardes. Je comprends aussi que je n’obtiendrai pas plus d’informations sur cette trahison qui ne semble pas affecter plus que ça mon nouvel hôte. Ou du moins, ça l’affecte. Mais il ne veut pas le montrer ou il n’y accorde que trop peu d’importance. A croire qu’il n’a pas peur d’être ici ni même d’être la victime de quelconque maltraitance que je pourrais lui faire subir.

Je le libère alors tout en continuant de papoter pour tenter de nouer un dialogue plus intelligent. Mais les menaces fusent. Du moins, je le prends comme tel. Mais je sais que je n’ai rien à craindre de cet Ange mal en point. Il souffre atrocement malgré son calme affolant. Un élément qui pourrait être tellement précieux. Je mets les choses au clair pour lui faire comprendre qu’il n’est pas en position de force. Je n’obtiens aucune réponse supplémentaire. Comme j’aurais pu m’en douter. Alors je décide d’en arriver aux faits sans plus tarder.

« Une autre armée ? … »
« C’est exact. Ne sois pas si surpris. Tu penses bien qu’une proposition ne pouvait tourner qu’en ce sens. Je ne suis pas sans force militaire tout comme ces fichus Anges. J’ai besoin d’hommes. Comme toi... »

J’insiste sur le principe. Et je lui fais aisément comprendre qu’il doit être un bon élément que je ne veux pas laisser aux oubliettes. Et le choix, je ne compte pas vraiment le lui laisser. Sauf s’il préfère la mort. Je m’occupe au mieux de sa douleur même si je sens que le pouvoir qui l’a blessé est remarquablement fort.

« Vous êtes consciente que je viens de me libérer de bourreaux... et maintenant vous me proposez de rejoindre une autre armée ? Ne pensez vous pas que j'aspire plutôt à rester tranquille ?! Je peux vous donner des informations, ça je m'en fiche. Je veux juste que les démons me laissent tranquille. »
« Tu avoues donc avoir été aux mains de bourreaux ? Et bien... Voilà qui est intéressant tout comme fâcheux pour toi. Toi qui semble avoir été le plus fidèle de tous. »

Je souris en coin. Un rictus des plus infâmes, probablement. Mais je suis un démon après tout. Et mes dires suivants le prouvent sans aucun doute.

« ... S'il arrive quoi que ce soit à ces deux femmes... dites adieu à la moindre négociation. »
« Je ne pense pas que tu sois en mesure de te permettre ce genre d’assurance... Ne crains-tu donc pas la mort ? »

Un aspect que j’apprécie quelque part. Un ange dévoué. Malgré son côté calme et neutre, il semblerait que ces deux demoiselles soient importantes pour lui. Je me rapproche donc et reprend ma chaise pour m’asseoir face à lui vu qu’il n’a pas bougé malgré ses liens défaits. Je m’installe et je croise les bras tout en le fixant sans aucune animosité.

« Je te l’ai dit. Il ne leur arrivera rien si tu acceptes de travailler pour moi. Mes hommes ont ordre de tuer uniquement si je le décide. Ces deux femmes sont donc liées à toi ? Tu devrais réfléchir si tu souhaites leur bien tout comme le tien. »

Je parle sereinement et sans plus aucun ton de menace. Je souhaite avoir cet homme dans mes rangs. Et ce même si ce n’est qu’un simple informateur.

« Je peux considérer la question et te proposer uniquement de travailler en tant qu’informateur si tu préfères. Ou même espion. Cela me convient aussi. Je peux également t’offrir une sécurité assurée. Pour toi et pour elles. »

J’approche alors la tête pour mieux saisir la signification de son regard.

« Faisons-nous donc un marché... ? »


Lilith - Reine de Tenebrae
« Tu germeras et tu viendras à moi... » × by lizzou.
Lilith vous maudit en #5b238c / Merci mon chéri pour la signa ! ♥️
Deux poulets? ... Ah non...pire que ça! 1b2l
Lilith Steenwal
Lilith Steenwal
Reine des Succubes
Messages : 183
23.05.19 11:45
Revenir en haut Aller en bas
Sirius R. Blood'el


-C’est exact. Ne sois pas si surpris. Tu penses bien qu’une proposition ne pouvait tourner qu’en ce sens. Je ne suis pas sans force militaire tout comme ces fichus Anges. J’ai besoin d’hommes. Comme toi...

-D'homme comme moi ? … Vous êtes pas en train de me dire que vos démons sont plus faible qu'un handicapé ?

Il avait sorti ça sans vraiment réfléchir...il faut dire qu'il n'y arrivait pas avec cette douleur et comprendre les choses était compliqué également...Il ne savait même pas s'il pouvait se battre avec un œil en moins ! Après tout, il n'aurait plus vraiment la notion des distances puisqu'elle se fait avec les deux yeux.

-Tu avoues donc avoir été aux mains de bourreaux ? Et bien... Voilà qui est intéressant tout comme fâcheux pour toi. Toi qui semble avec été le plus fidèle de tous. 

-La légion oui … le reste ignorait même l'existence de celle-ci. Les autres vivent dans un autre monde simplement.

Si elle pensait l'avoir avec de telle parole...il fallait bien faire la différence entre les deux mondes qui existaient. Mais elle n'avait jamais mis les pieds sur sa planète, elle ne savait rien de ces terres. C'était une démone certes...mais elle oubliait peut-être qu'il était un ange et...elle ignorait que les traits de caractères de Sirius était...limité.

-Je ne pense pas que tu sois en mesure de te permettre ce genre d’assurance... Ne crains-tu donc pas la mort ?

-La craindre ? … Je pense plutôt m'en être fait une vieille amie...ou une alliée...cela fait plus de 200 ans que je la côtoie.

Il refusait tout de même qu'ils touchent à ces deux anges...Il les protège depuis qu'elles sont dans cette légion. Pourquoi ? Aucune idée, il était incapable de répondre...il savait juste qu'aujourd'hui il était à ces deux anges...et pas à cette succube.

-Je te l’ai dit. Il ne leur arrivera rien si tu acceptes de travailler pour moi. Mes hommes ont ordre de tuer uniquement si je le décide. Ces deux femmes sont donc liées à toi ? Tu devrais réfléchir si tu souhaites leur bien tout comme le tien.

Il ne répondait pas en fixant le regard de la succube. Cela ne lui allait pas. Il ne souhaitait pas devenir l'outil de quelqu'un d'autre et il ne voulait pas que ces deux anges meurent...sinon ce serait des années de protection qui tomberaient à l'eau. Mais le silence était la meilleur des armes...un message silencieux qui pourrait perturber la reine.

-Je peux considérer la question et te proposer uniquement de travailler en tant qu’informateur si tu préfères. Ou même espion. Cela me convient aussi. Je peux également t’offrir une sécurité assurée. Pour toi et pour elles.

Il ne répondait toujours pas. C'était déjà mieux mais...il ne fallait pas qu'elle l'énerve. Même s'il était sous un calmant ou blessé, il ne fallait jamais frustrer un guerrier. Comment avoir ce qu'il voulait ? …

-Faisons-nous donc un marché... ? 

-Vous êtes en train d'essayer de me ridiculiser avec vos propositions...Mais soit. Je veux bien être un informateur mais en échange, il va falloir accepter que je vous surnomme « Petite succubette »...Et ce même devant vos subordonnés.

S'il pouvait lui retourner ce ridicule dans la figure...comme ça elle pourra s'en mordre les doigts d'avoir essayé de jouer à ce jeu avec lui. Une guerre de parole ? Sirius n'était pas aussi nul la dedans.

Sirius R. Blood'el
Sirius R. Blood'el
Survivant de la Légion Suicide
Messages : 18
27.05.19 11:42
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Steenwal
« D'hommes comme moi ? … Vous êtes pas en train de me dire que vos démons sont plus faibles qu'un handicapé ? » J’aurais pu mal le prendre. M’énerver. Et remettre cet énergumène en place avec des douleurs supplémentaires. Mais je ne le fais pas. Au lieu de ça, je souris même. Car je commence à m’habituer à ce sarcasme et à la volonté de mon hôte forcé à vouloir me tenir tête ainsi. Je pourrais lui répondre mais je m’abstiens. Je préfère encore lui rire légèrement au nez pour lui faire comprendre que sa remarque ne me touche absolument pas. Je n’ai plus lieu de m’énerver. Il me faut cet Ange dans mes rangs.

La conversation continue, de façon peut-être un peu plus détendue. Même si l’ironie et les provocations cachées perdurent cependant. Et ce, des deux côtés. « La légion oui … le reste ignorait même l'existence de celle-ci. Les autres vivent dans un autre monde simplement. » Si je creusais encore un peu plus, j’obtiendrais probablement des informations supplémentaires. Mais je m’en tiens là pour le moment. Je l’observe encore et je m’obstine à placer tous ces êtres de Lumière dans le mec sac. Des ordures. Bonnes à jeter.

« Les Anges sont tous les mêmes. Légion ou pas, ils sont tout aussi mauvais et sournois que ceux qu’ils traitent de démons. »

La frustration me prend et je serre légèrement les poings. Je ne cherche en rien à le cacher. A chaque fois que je pense à ce fichu Sitaël, je... Non. Ce n’est pas le moment. Je dois me calmer et mettre toutes les chances de mon côté. Si bien que j’en arrive aux menaces. Implicitement. Ainsi qu’à la démonstration de mon assurance. Je suis la Reine ici et ce n’est pas ce blessé qui va m’intimider.

« La craindre ? … Je pense plutôt m'en être fait une vieille amie... ou une alliée... cela fait plus de 200 ans que je la côtoie. »
« Tu sembles bien sûr de toi pour jouer d’autant d’ironie. Le jour où elle frappera, on verra si tu t’en amuses autant. Surtout en ce qui concerne ces demoiselles... »

Il pourra dire tout ce qu’il veut, il ne peut plus nier le fait que ces deux Anges sont importantes à ces yeux. L’occasion est à saisir. Surtout que je compte tenir ma parole. Pour le moment... Après tout, peut-être bien que ces jeunes femmes seront utiles elles aussi.

Le silence s’installe soudainement. J’ai beau parler, mon hôte ne répond plus. Mais son regard parle pour lui. Le voilà dans une impasse. Il me tient tête à sa manière. Mais le fera-t-il encore longtemps sous ce chantage malsain ? Je n’aime pas parler dans le vide et cette audace m’énerve un peu. Mais j’insiste. Je veux que l’on fasse affaire. Et il a tout intérêt à accepter. « Vous êtes en train d'essayer de me ridiculiser avec vos propositions... Mais soit. Je veux bien être un informateur mais en échange, il va falloir accepter que je vous surnomme « Petite succubette »... Et ce même devant vos subordonnés. » Je me lève alors brusquement sous ces mots. Le regard luisant et les pupilles dilatées. Comment ose-t-il ?! Je perds mon calme le temps de quelques secondes et rapidement, mon bras dévie pour faire basculer ma chaise qui vole à l’autre bout de la pièce. Mon regard s’intensifie, devenant presque carmin.

« Je te déconseille de jouer au plus malin avec moi. Si je voulais te ridiculiser, je te torturerai face à mes sujets pour montrer à quel point je peux détruire ta race ! »

Je finis alors par me pencher vers ma cible et je pose mes mains sur ses épaules tout en le fixant d’un regard démoniaque et haineux. Mais un léger rictus se dessine sur mes lèvres.

« Je pourrais facilement trouver un mercenaire ou un informateur plus intéressant que toi. La balle est dans ton camp. Mais n’oublie pas que ces demoiselles peuvent mourir en un claquement de doigt. Alors... Trouve une autre monnaie d’échange... »

Je le lâche  avant de reculer pour l’observer. S’il joue encore, je les tuerai sans hésiter.


Lilith - Reine de Tenebrae
« Tu germeras et tu viendras à moi... » × by lizzou.
Lilith vous maudit en #5b238c / Merci mon chéri pour la signa ! ♥️
Deux poulets? ... Ah non...pire que ça! 1b2l
Lilith Steenwal
Lilith Steenwal
Reine des Succubes
Messages : 183
Hier à 23:09
Revenir en haut Aller en bas
Sirius R. Blood'el


La petite reine succube restait silencieuse. Elle ne semblait même pas réagir aux petits pics de Sirius. Mais il savait au fond de lui que ça lui faisait quelque chose. Elle jouait simplement la petite carte de l'ignorance. Mais Sirius saurait la faire craquer s'il le souhaitait. Il avait énormément de cartes en main qu'elle ignorait...

-Les Anges sont tous les mêmes. Légion ou pas, ils sont tout aussi mauvais et sournois que ceux qu’ils traitent de démons.

-On s'est simplement adapté par rapport à nos ennemis...on a appris d'eux pour mieux les contrer tout simplement ma chère … On combat le feu par le feu, comme certains le disent.

Il pouvait voir de son œil valide la frustration sur le corps de la reine. Cela le faisait sourire intérieurement car elle savait au final qu'il avait raison sur ce qu'il disait. C'était eux qui avaient transformé les anges. Sans les démons, les anges ne seraient peut-être pas des combattants...ou les Duneraniens tout simplement.

-Tu sembles bien sûr de toi pour jouer d’autant d’ironie. Le jour où elle frappera, on verra si tu t’en amuses autant. Surtout en ce qui concerne ces demoiselles...

-Je pense que vous parlez ainsi car vous ignorez ce qu'est cette légion...Il n'y a aucune touche d'ironie dans ce que je dis.

Sirius voyait très bien qu'en réalité, la reine n'avait pas réussi à le cerner. C'était un bon point, c'est ce qui faisait aussi la force des membres de la légion. Ils étaient différents par leur parole et leur agissements. Sirius lui ne savait pas être sociable et les deux petites anges qui sont passé par le portail pouvaient en témoigner...

Mais il semblerait que ses dernières paroles ne lui ait pas plu. Elle se leva brusquement pour perdre son calme par son regard et son geste. Sa chaise vole à l'autre bout de la pièce...Mais par réflexe, Sirius lança rapidement plusieurs ailes d'acier sur la chaise qui finit empalée sur le mur avec des ailes la traversant. Et merde...Dans son état, il ne contrôlait plus son corps qui agissait automatiquement.

-Je te déconseille de jouer au plus malin avec moi. Si je voulais te ridiculiser, je te torturerai face à mes sujets pour montrer à quel point je peux détruire ta race !

Mais Sirius n'écoutait pas. Il observait les plumes plantées dans la chaise...Avait-il fait une erreur en ce moment même ? Il venait de démontrer que depuis tout ce temps, la reine était bien en danger. Qu'elle pouvait être à la place de la chaise depuis un moment. Mais il ne l'avait pas fait. Elle avait beau poser ses mains sur ses épaules, il n'y prêtait pas attention. Il savait maintenant que son corps réagissait tout seul. Si elle était menaçante, il ne pourrait rien faire pour éviter le drame.

-Je pourrais facilement trouver un mercenaire ou un informateur plus intéressant que toi. La balle est dans ton camp. Mais n’oublie pas que ces demoiselles peuvent mourir en un claquement de doigt. Alors... Trouve une autre monnaie d’échange...


Il leva son œil vers elle et...pencha soudainement la tête. Elle le prenait vraiment pour un idiot. Si elle pouvait facilement trouver un mercenaire ou un informateur plus intéressant, il ne serait pas en vie en face d'elle. Elle tendait les bras tendu des informations à l'ange...comme dans son armée, il n'y avait pas de légion comme chez les anges. Il trouva alors la force de se mettre debout, les anti-douleurs semblant faire enfin effet...

-Si c'était si simple, je ne serais pas en vie en ce moment même. Ne me prenez pas pour un idiot...

Il se dirigea alors vers la chaise doucement, pour en retirer doucement les plumes d'acier, doucement sans geste brusque.

-Les demoiselles sont aussi forte que moi...voir plus. C'est vous qui en seriez perdante.

Il revint alors vers la reine, sans peur et d'un pas...certes fatigué mais assuré.

-Un jour, un commandant m'a dit que si la balle était dans mon camp, cela me donnait le choix des armes...

Il lui tendait alors les plumes d'acier...de toute façon, il pouvait en sortir d'autres sans problème.

-Vous me demander de livrer éventuellement des années d'informations...et vous voudriez refuser en échange ce petit surnom ? C'est...pourtant un maigre sacrifice qui vous est demandé comparer à ce que vous me demandez...

Il soupira doucement pour la ramener à la réalité par la suite.

-Et croyez vous qu'on sera amener à se voir souvent ? … Et dans le pire des cas, si vous êtes reine...vous saurez vous assurer être seul pour que vos subordonnés n'entendent pas votre surnom...

Sirius venait tout simplement de dévoiler un jeu bien plus large que le sien. Il voyait aussi dans le jeu de son entourage et il venait de le prouver en ce mettant à la place de la reine pour ce qu'elle pourrait faire...Elle n'avait plus vraiment le choix maintenant.

-Marché conclu ?

Sirius R. Blood'el
Sirius R. Blood'el
Survivant de la Légion Suicide
Messages : 18
Aujourd'hui à 11:56
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: