Tenebrae a perdu sa Reine il y a de ça de longues années.
Mais aujourd'hui, elle est revenue. Tenebrae renaitra.
Qui seras-tu ? Avec qui seras-tu ?
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Don't Disturb ~ PV Shanxiki
Roxane Claes
Don't Disturb
Roxane Claes & Shanxiki Horishiki

   

   


Un soupir d’aise se glissa hors de mes lèvres dont les commissures étaient largement étirées en un sourire. La chaleur du soleil me réchauffait le visage avec douceur, s’infiltrant légèrement sous mes paupières pourtant fermées. Le mois d’août tirait à sa fin, mais la température dominait assez l’atmosphère que pour pouvoir sortir simplement affublé de vêtements d’été. Une robe rouge, pour ma part, qui faisait ressortir ma crinière de feu. Aujourd’hui, c’était un jour de repos ; de ces instants où le temps n’était plus une affaire de tactique mais plutôt de délassement. Et quoi de mieux pour ça qu’un verre pris en terrasse ?  

Le brouhaha alentour avait quelque chose d’un refrain tellement répétitif que l’on n’y prêtait plus attention. De temps à autre, j’interceptai une conversation, un cri d’enfant, ou les engueulades d’amoureux -souvent suivis d’embrassades désolées. L’insouciance régnait en maître. Il y a quelques jours de cela – ou semaines ? Je ne sais plus... - je les aurais tous bouffés les uns après les autres pour leur innocence, pour le simple fait qu’ils profitent de la vie alors qu’un être cher était sur le point de perdre la sienne. C’était comme si j’exigeai de tout le monde un regard compatissant et un silence religieux. Le bonheur des uns me donnait envie de gerber.

Et puis ce vol qui avait mal tourné était arrivé. Une aubaine, en réalité. Contre un échange peu catholique et encore moins charitable, ce stupide ange avait accepté de soigner mon père. Et lui dont le visage se faisait peu à peu dévorer par la mort se chargea à nouveaux des belles couleurs caractéristiques des vivants. Il était revenu à moi. Mon sauveur, lui, avait été tellement épuisé qu’il arrivait à peine à tenir debout. Mais ça n’avait que trop peu d’importance. A vrai dire, je ne m’étais plus du tout souciée de son cas, et encore moins de son piteux accord. Rassurée de voir mon père d’aplomb, j’étais retournée à mes occupations en ne remettant plus les pieds dans notre clan ou en rendant visite à mon cher “ami”. Non pas que j’évitais les miens – tous savaient les difficultés de nos vies respectives, et ô combien il était parfois dur de se réunir tous ensemble – ou que je souhaitais particulièrement fâcher mon sauveur. Je n’avais seulement aucune intention de continuer sa mascarade. Il avait eu ce qu’il voulait pour une fois – une seule – et il devrait s’en contenter. L’échange me semblait juste.

Ainsi donc, je ne voyais aucune raison qui me pousse à abandonner mon état de rêveuse solitaire installée à une terrasse de café. Et j’avais réellement l’intention de rester un moment ainsi, et peut-être même de rendre visite à mon cher petit papa tiré d’affaire et aux autres membres de ma famille. Mais pour l’instant, je n’étais nullement pressée. Rien ne pouvait me détrôner de ma pêche aux rayons de soleil. Rien ni personne.

   
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Roxane Claes
Roxane Claes
Voleuse
Messages : 51
09.04.19 23:29
Revenir en haut Aller en bas
Shanxiki Horishiki


Il s'était bien remis de son sauvetage d'humain. Mais il n’oubliait guère le marché passé avec cette belle rousse. Il n'était pas question de l'abandonnée. Un marché, c'est sacré, bien plus que la lumière du bien à ses yeux. Si elle ne voulait pas respecter ses paroles, il allait lui forcer la main et pour ça...quoi de mieux que d'aller rendre visite à cette homme qu'il avait sauvé ? Après tout, il lui était reconnaissant maintenant, grâce à sa fille certes, mais que dirait-il en apprenant que sa fille ne respecte pas ce qu'elle avait promis ?

En arrivant chez le père de Roxanne, il entama la discussion jusqu'à entamer le sujet. Il dévoila toute la mascarade derrière le sauvetage et … rien ne lui empêchait d'en faire un avec son père maintenant. Mais il n'allait pas le faire, il le fera juste croire à cette rousse pour voir sa réaction.

Il s'envola alors à la recherche de cette rousse maintenant. Plus elle essayera de lui faire faux bon, plus ce sera dangereux et mesquin pour cette famille. On ne roule pas un ange dans la farine de cette façon, pas après avoir offert une deuxième vie à un père puisqu'il était condamné.

Il lui était facile de trouver une rousse au milieu des foules, d'une ville. C'était tout de même pas banal d'en trouver à tous les recoins. Il allait lui tomber dessus, c'est sur. Et ça ne tarda pas. Il fronça les sourcils en la voyant prendre du bon temps tranquillement sur une terrasse. Il soupira et se faufile vite fait sur le toit de l'établissement, d'un atterrissage rapide afin de ranger ses ailes...Il se dirigea vers le bord et la regarda d'en haut...

Il sauta alors des quelques mètres qui les séparait et il mit pieds au sol derrière elle, attrapant alors les épaules de la rousse pour la maintenir sur sa chaise. Il se pencha légèrement vers son oreille et lui murmura d'un air doux, un peu comme cette nuit.

-J'espère que tu n'attends personne Roxy...

Il lui massa alors doucement les épaules durant quelques secondes et il fit le tour de la table pour s’asseoir en face d'elle, plongeant son regard dans le sien, du moins, cherchant son regard serait plus juste.

-Je suis allé voir ton père avant de te trouver...

Il lui sourit, c'était bien pour attraper son attention afin qu'elle ne pense pas un seul instant à s'enfuir loin d'ici. Elle n'avait plus trop le choix que de lui faire face maintenant...et d'éventuellement accepter les termes de son marché.

Shanxiki Horishiki
Shanxiki Horishiki
Ange Marchandeur
Messages : 24
27.04.19 11:06
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Claes
Don't Disturb
Roxane Claes & Shanxiki Horishiki

   

   


Une légère brise se mit à me chatouiller le visage, s’attardant quelque peu sur mes joues. L’air frais me poussa à soupirer longuement d’aise, tant ce moment loin de toute ma vie quotidienne mouvementée était unique. Des parenthèses comme celles-ci ne s’offraient guère beaucoup à mon précieux temps – il fallait que j’en profite. Verre à la main, le soleil réchauffant les parcelles nues de ma peau…Tout était parfait.

Et puis un nuage obscurcit quelque peu l’horizon, me faisant froncer les sourcils : c’était toujours moins agréable lorsque notre camarade lumineux faisait une escapade derrière ses ennemis. Mais ce ne serait qu’affaire de secondes – le ciel était particulièrement dégagé aujourd’hui…Ou pas. Quelque chose clochait. Et c’est évidemment à l’instant même où je le réalisai qu’un mouvement brusque se répercuta derrière moi, deux mains s’enfonçant sur mes épaules pour me maintenir assise. Cette odeur, cette présence…Je le reconnaîtrai entre mille.

-Shanxiki… !

-J'espère que tu n'attends personne Roxy...

« Et merde ! » Ma mâchoire se sera, alors que mon corps se crispait. Pas lui. Il était la dernière personne que je désirai rencontrer – celui-là même que j’essayai tant bien que mal d’éviter. Était-ce un hasard de rencontre ? Ou cherchait-il réellement après moi ? Mon poing s’abattit lourdement sur la table, faisant sursauter quelques voisins attablés. Mais mon regard noir les dissuada d’aller plus loin dans le détail de la scène.

Ce foutu ange entreprit un pseudo massage ridicule, qui eut plus le don de m’agacer qu’autre chose. J’essayai de me dégager, toute l’envie qu’il me touche à nouveau bien éloignée. Il finit alors enfin par me lâcher, s’asseyant devant moi – j’aurai juré qu’il souriait de victoire. Cependant, je fuis immédiatement son visage, ne lui laissant pas l’opportunité de croiser le chemin de mes pupilles. Il était hors de question que j’entre dans son jeu. J’aperçu quelque peu à la dérobée une bande de filles – des femelles auraient été plus juste, vu leur glapissement exaspérant – qui observaient Shanxiki en rougissant, se donnant des coups de coude l’une l’autre. Oh mon dieu, si elles savaient. Jamais elles ne voudraient être à ma place. Quoique. Je donnerai tout pour inverser les rôles, à cet instant.

Je m’apprêtai de toute façon à me relever, ne lui donnant pas l’occasion de parler « affaires » avec moi. Mais il sembla anticiper mes gestes, car il déclara d’un ton léger et insupportable :

-Je suis allé voir ton père avant de te trouver...


Je me figeai, suspendant mes mouvements là où ils étaient. Mon visage rencontra enfin le sien, aussi froid qu’une tempête polaire. Il allait crever. J’allais le buter, le dézinguer, lui couper son entrejambe à deux balles. Ca finirait peut-être par calmer ses ardeurs. Peut-être.

-Laisse-le. En dehors. De ça.

Mes phalanges viraient au blanc à force de se serrer. Mais je ne parvenais pas à me calmer. S’il y a bien une chose qui était sacrée pour moi, c’était bien ma famille et mon clan. C’était bien pour ça que j’avais accepté ce marché ignoble et déloyal. Autrement, jamais je ne me serais donnée à ce pervers. Je ne l’autoriserai jamais à remettre les pieds chez moi – je m’étais trop éloignée ces temps-ci pour l’éviter. Et, à force, ce que je voulais éviter était arriver.

-Que lui as-tu fait ? Hein ?

Mes joues virèrent au rouge. J’étais sur le point d’exploser. Il était évident qu’il n’était pas venu lui faire une visite de courtoisie. Oh, il n’avait vraiment pas intérêt à lui avoir fait quoique ce soit. Il était peut-être un surhomme par sa constitution même, mais il ne savait pas de quoi j’étais capable. Surtout si j’étais énervée.

-REPONDS !

   
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Roxane Claes
Roxane Claes
Voleuse
Messages : 51
21.05.19 15:44
Revenir en haut Aller en bas
Shanxiki Horishiki


-Shanxiki… !

Elle semblait bien surprise de le voir...en même temps si elle l'évitait c'était bien normal. Shanxiki était peut-être un marchand, mais il savait trouver ses cibles. Il avait de l’entraînement à force de courir après des vampires ou toutes autres bestioles vivantes dans le coin.

Elle frappa la table de son poing, attirant alors les regards des voisins et d'autres gens sur eux. Ce n'était pas malin si elle voulait rester discrète sur ce qui les liait...surtout qu'il venait pour régler ce problème qui était pour l'ange d'une ampleur grandissante...Un marché était un marché. Si elle ne respectait pas sa part du marché, il pouvait se débrouiller pour annuler son action.

Assit, il attirait inévitablement le regard de certaines filles du coin apparemment. Mais il s'en fichait, elles n'avaient aucune importance comparé à Roxane qui lui devait tant de chose maintenant...il avait d'ailleurs trouvé l'argument magique pour la capturer sans même la toucher...parler de son père. C'était un peu diabolique de sa part...sachant qu'il venait de le sauver. Mais elle savait qu'elle faisait une bêtise en ce moment même et il ne pouvait pas ignorer...son esprit lui faire des films.

-Laisse-le. En dehors. De ça. 

-Hm ? C'est toi qui l'inclut dans tout ça en ne respectant pas ta part.

Shanxiki ne faisait que lui renvoyer la vérité en pleine poire. Elle n'avait pas à s'enerver contre lui, mais contre elle même qui passait des accords pour ne pas les respecter. L'ange n'était pas méchant. Mais pour lui une parole était sacrée, ce qui faisait toute a différence et...il était capable des pires atrocités pour arriver à ses fins...bien sur, il n'y allait pas directement. Ce n'était qu'en dernier recours.

--Que lui as-tu fait ? Hein ? 

C'était la le plus drôle. Il ne lui avait rien fait...il avait juste commencé un petit jeu avec le père de Roxane...et sa réaction ne sera que plus drôle quand elle apprendra ce qu'il a fait savoir à son père...

--REPONDS !

Il soupira en la voyant s'emporter si facilement et il la regarda alors et croisa les bras pour lui parler un peu plus sérieusement...ou pas...tout dépend de comment elle prendra ce qu'il va lui dire.

-Je ne lui ai rien fait...calmes toi un peu Roxane. Mais tu ne respectes pas ta part du contrat...j'ai donc du agir.

Il était déranger par ces nanas qui faisaient du bruit pour rien. Il ronchonna un peu et tourna le visage vers elles pour leur lancer un regard noir et leur dire ta gueule sans dire un mot. Elles étaient déçues et finirent par partir ! Bon débarras.

-Je suis allé lui parler de notre marché Roxane. Je lui ai fait comprendre que tu avais accepté d'être mienne en échange de sa vie sauve. Du coup pour se faire, je lui ai quand même demandé s'il acceptait que tu deviennes ma femme.

Il attendait sa réaction avec impatience. Il était sur qu'elle ne s'attendait pas à un tel retournement de situation ni à une tel demande de sa part à son père. Il voulait être imprévisible, qu'elle ne puisse pas se dire qu'elle peut le sentir venir. Pour lui, ce coup la était une réussite.

-Par contre...je tiens quand même à te dire que si tu ne respecte pas ton marché...je rendrais à ton père sa maladie. C'est pas moi qui lui fera quoi que se soit.

Mais la maladie, comme cela devait être le cas. En gros, il remettrait juste les engrenages du temps en place sur la vie de cet humain qui est le père de Roxane...La liaison de toutes ces histoires et ces contraintes...Roxane. Ce n'était pas Shanxiki. Ainsi, elle ne pouvait pas lui mettre la faute sur les épaules. Il venait même lui en faire part et l'avertir. Mais...l'avait-il dit à son père ce petit détail ? … mystère.

Shanxiki Horishiki
Shanxiki Horishiki
Ange Marchandeur
Messages : 24
26.05.19 14:48
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Claes
Don't Disturb
Roxane Claes & Shanxiki Horishiki

   

   


Mâchoires serrées, j’attendais que cet ange de mes deux s’explique. J’avais beau n’être qu’une humaine face à lui, je ne lui donnais pas cher de sa peau s’il avait osé toucher à un seul des cheveux de mon père. Ou de qui que ce soit de ma famille, d’ailleurs. La réponse fusa, avec une nonchalance qui me crispait au plus haut point. De toute évidence, il n’avait aucune idée du mal qu’il pouvait provoquer. Ou bien en avait-il pleinement conscience, et là, c’était encore pire.

-Je ne lui ai rien fait...calme-toi un peu Roxane. Mais tu ne respectes pas ta part du contrat...j'ai donc dû agir.

Il se tourna alors vers les dindons qui étaient toujours en pâmoison devant lui, et leur fit un signe pour bien leur faire comprendre que ce n’était pas le moment. Dommage. Il aurait eu toute une horde de femelles rien qu’à lui. De quoi largement compenser ce que je lui devais, non ? Ce n’était pas juste. Il pouvait avoir qui il voulait, et il me tenait pourtant prisonnière.

Je repris une gorgée de mon cocktail, qui me paraissait bien insipide à présent. Mais il me fallait bien une dose d’alcool pour me calmer. Sauf que lorsqu’il finit par continuer ses explications, je réussis à m’étrangler de surprise :

-Je suis allé lui parler de notre marché, Roxane. Je lui ai fait comprendre que tu avais accepté d'être mienne en échange de sa vie sauve. Du coup pour se faire, je lui ai quand même demandé s'il acceptait que tu deviennes ma femme.

-Pardon ?!


Je tentai de réprimer la toux qui m’accablait, mais l’énervement rendait les choses pires que mieux. Surtout qu’il en remettait des couches, non content de ce qu’il avait déjà provoqué. A croire qu’il cherchait décidément à me faire le plus de mal possible, pour son propre bien.

-Par contre...je tiens quand même à te dire que si tu ne respectes pas ton marché...je rendrais à ton père sa maladie. C'est pas moi qui lui fera quoi que ce soit.

-Tu plaisantes, j’espère ?

Mes deux mains agrippèrent le bord de la table avec force, comme si cela pouvait les empêcher de se foutre en plein dans son joli minois. Je me penchai en avant, de sorte à l’avoir droit dans les yeux, toute ma colère prête à se matérialiser en volute de fumée. Un mariage ? Il était hors de question que je devienne la femme de ce connard. Ni à personne d’autre, par ailleurs. Je tenais trop à ma liberté pour me voir enchaîner de la sorte à quelqu’un. En particulier lorsque ce quelqu’un était complètement déloyal. Et con. Et emmerdant. Et calculateur. Je pourrais faire une liste intarissable de tous ces défauts, tant ils me sautaient au visage.

-Hors de question. Je refuse d’être ta femme, tu entends ? Le mariage n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Que ce soit avec toi ou quiconque, je ne veux pas être mariée. C’est contre mes principes. Je ne sais pas ce qu’a répondu mon père, et je ne tiens pas à le savoir. Mais il sait très bien que jamais je ne ferais partie de la vie de quelqu’un à ce point.

-Ce monsieur désire-t-il quelque-chose ?

-Non ! Ce monsieur s’apprête à partir.


Je renvoyai le serveur qui venait de s’approcher, guilleret, dans un grognement qui le fit déguerpir aussitôt. Les yeux écarquillés, le plateau fébrile entre ses doigts, je crois bien qu’il n’oserait plus jamais m’adresser la parole. Rien à foutre. Ce moment était trop important pour qu’il s’intercale entre nous deux. Je poussai alors un soupir de rage, tentant une nouvelle fois de me calmer. Je croisai mes bras sur ma poitrine, le toisant d’un regard assassin.

-Mais tu te rends compte de ce que tu me demandes ? Un mariage ? Tu veux vraiment finir ta vie avec moi ? Réfléchis-y, car ça se pourrait bien que ce soit un véritable enfer. Je ne veux pas de toi, et je doute que ce soit ton cas aussi. On n’est rien l’un pour l’autre. Un mariage, c’est une forme d’amour ou de respect. Il n’y a ni l’un ni l’autre entre nous. Tout ce que tu veux, c’est mon corps. T’as pas besoin d’un mariage pour ça, mec.


Je passai une main dans ma chevelure rousse, capturant un instant l’éclat du soleil. Le calme, à présent, s’était instigué d’une telle manière en moi que je parvenais à réfléchir plus posément. Mais ma haine contre lui ne s’était nullement atténuée. Je doutai que j’y parvienne un jour. Je lui devais peut-être la vie de mon père, mais il restait un salaud.

-Tu as sauvé la vie de mon père, soit. Et nous avons passé une nuit ensemble, point. C’était ça, le marché initial. L’autre part que tu as imposé, c’est dans tes fantasmes, mon vieux. C’est déloyal. Je refuse, et je refuserai encore. Et laisse mon père en dehors de ça. Il n’a pas à subir nos altercations. Sur ce, salut et bonne journée.

Je me relevai, prête à partir. La discussion était close. Je ne reviendrai pas sur ma décision.

   
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Roxane Claes
Roxane Claes
Voleuse
Messages : 51
06.06.19 16:09
Revenir en haut Aller en bas
Shanxiki Horishiki


--Pardon ?!

Voila donc la réaction. Elle était énervée...certainement parce qu'elle ne contrôlait rien en ce moment, parce que ce n'était pas elle qui avait la main sur elle, mais lui. Ce n'était pas elle qui le contrôlait. Elle était piégé et c'est certainement ce qui l'énervait...après tout c'est ce qu'aimait les humains non ?

-Tu plaisantes, j’espère ?

-Je suis très sérieux.

Il n'en donnait peut-être pas l'air, mais oui il était sérieux. Il ne plaisantait pas quand il disait être allé voir son père ou de lui rendre sa maladie … ou une autre qu'il garde précieusement dans un endroit secret pour ne pas se les faire voler.

--Hors de question. Je refuse d’être ta femme, tu entends ? Le mariage n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Que ce soit avec toi ou quiconque, je ne veux pas être mariée. C’est contre mes principes. Je ne sais pas ce qu’a répondu mon père, et je ne tiens pas à le savoir. Mais il sait très bien que jamais je ne ferais partie de la vie de quelqu’un à ce point.

--Ce monsieur désire-t-il quelque-chose ?

--Non ! Ce monsieur s’apprête à partir. 

Shanxiki regarda le serveur partir avec son envie de petit cocktail...Roxanne était le diable en personne...il aurait tant aimé avoir un petit quelque chose à boire...Voler au soleil nécessitait aussi de boire...

-Je ne lui ai pas laissé l'occasion de répondre. Je lui ai simplement dit qu'en conclusion de notre accord, tu étais mienne. Tu l'as accepté, que tu le veuilles ou non. Tu étais libre de refuser.


Elle pouvait lui lancer les regards qu'elle voulait, cela ne changerait rien. L'ange était quelqu'un qui honorait ses parts de contrats. Il en attendait de même pour ceux qui avançaient avec lui avec des accords. Roxanne ne s'échapperait pas ainsi de son emprise.

-Mais tu te rends compte de ce que tu me demandes ? Un mariage ? Tu veux vraiment finir ta vie avec moi ? Réfléchis-y, car ça se pourrait bien que ce soit un véritable enfer. Je ne veux pas de toi, et je doute que ce soit ton cas aussi. On n’est rien l’un pour l’autre. Un mariage, c’est une forme d’amour ou de respect. Il n’y a ni l’un ni l’autre entre nous. Tout ce que tu veux, c’est mon corps. T’as pas besoin d’un mariage pour ça, mec.

-Je ne veux pas te traiter d'objet, c'est pour ça que j'avance sur cette voie avec les termes de notre contrat. Être mienne, un mariage...Je trouve que le mariage est bien libérateur comparé au terme être mienne...et c'est un signe que je te donne bien plus de respect que tu ne le penses...J'aurais très pu partir loin d'ici sans me soucier des risques que tu as pris cette nuit la...je me trompe ?

Pas besoin d'en dire plus, elle aura certainement deviné de quoi il parlait. Il soupira en la voyant se lever et fit de même. La conversation était loin d'être finie. Si elle pensait pouvoir s'évader de la sorte sans rien lui devoir, elle se trompait lourdement. D'ailleurs, il n'hésita pas une seul seconde à lui attraper la main pour la retenir.


--Tu as sauvé la vie de mon père, soit. Et nous avons passé une nuit ensemble, point. C’était ça, le marché initial. L’autre part que tu as imposé, c’est dans tes fantasmes, mon vieux. C’est déloyal. Je refuse, et je refuserai encore. Et laisse mon père en dehors de ça. Il n’a pas à subir nos altercations. Sur ce, salut et bonne journée.

-Il a été imposé car tu as refusé une première fois. Il est logique que la somme augmente après un refus sinon ce serait trop facile. Tu n'as apparemment jamais eu à faire à des marchands ayant pour habitude de voler on dirait...Mais tu pourrais apprendre.

Il l'attira alors contre lui, qu'elle soit presque bloqué contre son torse, pour mieux la regarder et lui dire en face ce qu'il avait à lui dire.

-Je refuse les avances des autres filles parce que tu me plais vraiment. Tu as quelque chose que les autres n'ont pas...comme le fait de penser à ton père sans même penser une seul seconde à toi avec cet accord.


Il passa alors sa main dans les cheveux de Roxanne, regardant cette couleur particulière et il sourit doucement.

-Essaye de te calmer un peu et de voir comment ça se passe avant d'être mécontente ou en colère...Même si tu m'en fais un peu voir de toutes les couleurs, au moins je ne m’ennuierais pas. Tu peux continuer à voler..ça je m'en fiche complètement...Tu auras même une cachette supplémentaire si jamais.

Il s'écarta alors un peu d'elle pour la laisser respirer et soupira doucement, regardant un peu le ciel.

-Je suis peut-être un ange Roxy...Mais sais tu la différence entre un ange et un démon ? Il n'y a que l’appellation. Cependant...un démon aurait eu moins de patience...et aurait déjà agis. Alors...suis-je vraiment le méchant ? Sachant que j'ai sauvé ton père et respecter mon accord alors que j'aurais très bien pu te laisser sur place après cette...nuit? Tu crois vraiment que je te manque de respect après ça ?

Une façon de lui ouvrir les yeux sur le fait que même s'ils ne se connaissaient pas bien, lui avait fait tout ce qu'il avait dit...contrairement à elle.

Shanxiki Horishiki
Shanxiki Horishiki
Ange Marchandeur
Messages : 24
08.06.19 11:22
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: