Tenebrae a perdu sa Reine il y a de ça de longues années.
Mais aujourd'hui, elle est revenue. Tenebrae renaitra.
Qui seras-tu ? Avec qui seras-tu ?
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dansons sur le fil de ton destin [PV:Blake]
Sylandri Gisborn


Dansons sur le fil de ta vie


Les voies cachées étaient comme à leurs habitude silencieuses et vide, leurs dernière occupantes étant de toute façon l'unique invitée de cet espace perdu dans le temps.
Sylandri était assise en tailleurs, les yeux fermés pour tenter de lire l'avenir qui s’esquissait lentement. C'était une science qu'elle n'avait jamais appris à maîtriser et qui lui demandait de se concentrer longtemps choses peu aisé pour la prêtresse.
Des runes disposées autour d'elle s'élevèrent dans les airs pour se mettre à graviter lentement autour de la jeune femme et elle dut se concentrer pour ne pas laisser échapper un rire devant le ballet maladroit des pierres.

Après quelques minutes, elle réussi enfin à faire abstraction du monde, se plongeant dans l'écheveau des destinées. Comme d'habitude, il apparut sous forme de fils partant dans toutes les directions, s'entortillant entre eux pour certains, d'autres s'arrêtant net. Elle aurait pu les suivre pour s'amuser mais aujourd'hui était un jour particulier.
Son propre fil était d'un blanc immaculé et suivait sa propre voie, croisant souvent d'autre même si ces derniers s'arrêtaient prématurément à de très nombreuses occasion après l'avoir croisé.
D'un regard en arrière elle vit les nombreux autres coupés par ses soins et ne put retenir un gloussement moqueur.

Sylandri poursuivit son exploration de son propre destin, suivant avec attention son futur pour finalement remarquer quelque chose d'inhabituel : Un fil aussi long que le sien semblait rester sur sa voie, dans un parallélisme presque parfait. Voilà qui était nouveau et intriguant...
Manque de chance ce fil semblait sur l'incertitude, s’effilochant à un point précis pour donner une myriade d'autres futurs possibles, à certains endroit il était arrêté net, à d'autre il partait dans une autre direction. Mais pour Sylandri, le chemin principal était le long du sien et une certaine curiosité se fit jour. Il lui fallu quelques minutes pour déterminer le lieu de cette incertitude avant qu'elle ne se retire de l'écheveau pour finalement rouvrir les yeux.

Comme depuis le début de sa transe, les voies n'avaient pas bougées, des couloirs d'un blanc os débouchant parfois sur des places plus larges, bordées par un ciel de couleurs océan. Dans cette place il y avait des vaguelettes dans ce ciel, donnant des contrastes de couleurs étonnant. A vrai dire on avait presque l'impression d'être sous l'eau.
Mais depuis le temps, c'était un peu son propre royaume.
Elle avait réussi à glaner quelques informations au destin, un lieu, un nom et surtout un surnom.

-La fille des tempêtes hihihihi. Voyons si le vent souffle pour elle ou non

Rigola t-elle doucement avant de se relever d'une pirouette, récupérant le peu de matériel qu'elle avait avec elle.
Les runes revinrent se placer sur sa combinaison alors qu'elle s'éloignait déjà sur dans un couloir des voies


Sylandri Gisborn
Sylandri Gisborn
Manari Perfide
Messages : 23
01.08.19 9:50
Revenir en haut Aller en bas
Blake Frenezo
Dansons sur le fil de ton destin.

Voilà qui était fâcheux. Je ne m'attendais absolument pas à me faire rattraper ainsi pour une histoire de prime abord anodine. Oui mais voilà, j'avais pris pour cible la mauvaise personne et j'ai sous estimé son influence auprès de ce groupe en particulier. Ce n'était pas comme si ma dernière arnaque tournait autour de ce groupe en question non plus, ni que je leur avais fait perdre un marché potentiellement juteux pour la récupération de biens volés, ni encore que j'avais joué les fille de l'air avec un tableau qui m'avait juste plu et qui était à la base estimé à quelques milliers. Pas. Du. Tout. Un impair qui pouvait me coûter cher si je ne trouvais pas une solution pour me sortir de ce pétrin sans me faire remarquer. Si encore mon geôlier voulait bien détourner les yeux pour me permettre de disparaître sous son nez... Mais non. Ils avaient parlé d'un chasseur qui arrivait pour vérifier si je n'avais pas des capacités spéciales qui me vaudrait certainement une exécution. Je ne sais pas si c'est en leur pouvoir mais dans le doute, je préférais ne pas traîner ici.

Hey ! Tu me reluques depuis tout à l'heure et il ne t'ai même pas venu à l'idée que j'avais éventuellement soif ou faim ? Tu as reçu des consignes pour me tuer avant qu'ils reviennent ou quoi ?

Le gorille semblait fort en muscles mais ses yeux ne reflétaient pas beaucoup de force intellectuelle, peut être que je pourrais en jouer. Mais je n'avais pas menti, j'avais bel et bien soif et faim, même si ça pouvait encore attendre pour être satisfaite sur ce point. J'avais aussi entendu les patrons du malabar lui ordonner de me garder bien en vie pour leur retour, je savais donc parfaitement que ça risquait de le faire tiquer.

Codage par Libella sur Graphiorum
Blake Frenezo
Blake Frenezo
Élémentaire Manipulatrice
Messages : 12
03.08.19 17:18
Revenir en haut Aller en bas
Sylandri Gisborn


Dansons sur le fil de ta vie



Le couloir était long, uniforme et sa forme ne laissait en rien deviner que Sylandri avançait, à vrai dire tout était tellement uniforme que la notion de mouvement était elle même relative. Venait t-elle de faire un pas en avant ? Ou dix en arrière ? Sa vue n'aurait pu permettre de le dire car même au loin, rien ne changeait.
Mais elle sautait tout de même joyeusement, sifflotant un air oublié de tous. Les sens physiques des humains n'auraient pas pu aider, mais Sylandri n'en était pas une et elle savait parfaitement ou elle se rendait.
Comme guidée par une main invisible, elle prit un embranchement invisible, passant dans une pièce qui se terminait par une arche intégralement noire qui ne laissait rien deviner de ce qui se trouvait de l'autre côté. Elle franchit cette dernière sans hésiter, confiante dans le fil de sa vie pour ne rien trouver de trop dangereux.
Et comme si le dieu disparut lui souriait, elle atterrit dans le recoin d'une pièce sombre, derrière des caisses qui semblaient aussi vieille que le bâtiment. Elle eu un bref regard en arrière mais ne vit rien de plus qu'un mur solide : la porte sur les voies c'était refermée et c'était sans doute ouverte ailleurs. Même si rentrer dans les voies était d'une simplicité enfantine pour elle, elle savait qu'il était fou de penser que la porte d'entrée serait la porte de sortie. Ces dernières étant aussi changeantes que le vent.

Elle leva son masque lisse pour observer au dessus des caisses, découvrant un gorille qui gardait la fille des tempêtes.
Le destin lui souriait aujourd'hui, et elle parti dans un petit rire qui se répercuta dans toute la salle.
L'homme réagit en se tournant vers la source du bruit et Sylandri sorti de son abris en faisant un entrechat soigné, présentant une révérence d'un autre monde.

-Salut à toi fille des tempêtes hihihihi.


Esquivant sans peine l'humain maladroit elle le laissa tenter de l'attraper sans pour autant lui donner la moindre attention.

-Quelle ironie que la brise se retrouve dans une cage, moi qui pensait que le vent ne pouvait être capturé.


Son masque lisse et sans identité contrastait avec sa tenue de multiples couleurs, cette dernière laissant deviner la stature de la danseuse.
Cette dernière fini par pointer son arme vers le gardien qui l'agaçait, et l'arme de facture extraterrestre cracha un disque tranchant qui vint proprement décapiter l'homme qui s'écroula dans un flot de sang.

-Hihihihi, ton destin semble être la fin de bien d'autres, mais je suis curieuse, pourquoi te trouve tu en cage ?

D'un saut gracieux, elle grimpa sur les caisses au fond de la pièce, s'installant en tailleur pour pencher la tête sur le côté, renforçant ce sentiment de curiosité naissant

Sylandri Gisborn
Sylandri Gisborn
Manari Perfide
Messages : 23
03.08.19 19:44
Revenir en haut Aller en bas
Blake Frenezo
Dansons sur le fil de ton destin.

Alors que j'essayais de distraire mon gorille de garde, le voyant réfléchir au point de presque en faire chauffer son cerveau, un rire se répercuta dans la salle et je cherchais sa source avec perplexité. Ce n'était pas prévu au programme ça, espérons que ça me permettrait d'avoir assez de temps pour me volatiliser hors de vue et que cette chose... Personne ? Le malabar se tourna vers la silhouette qui sortit de sa cachette et qui riait encore après avoir fait une étrange révérence. Je ne sais pas pourquoi mais ce simple geste m'était familier alors que j'avais la certitude de ne jamais avoir vu quiconque le faire avant elle.

Tu me sous-estimes gamine...

Il n'en fallu pas plus pour que le gorille tourne la tête vers l'intruse et me permette de m'échapper de mes chaînes. Pour ne pas attirer l'attention, je les posais à même le sol et disparaissait dans un courant d'air frais et printanier pour réapparaître derrière l'homme déjà décapité. Je le fixais sans pitié, une once de dégoût dans les yeux.

Dommage, il aurait pu nous servir. Reportant mon attention sur la créature postée sur une caisse, je poursuivis :T'es entrée, tu sais ressortir ou faut qu'on improvise ?

La méfiance ne me quittait pas mais je ne pouvais pas me permettre de laisser passer une occasion de m'échapper avant que les hommes reviennent avec un chasseur. Ce n'était clairement pas le moment, le temps viendrait où je lui demanderais ce que j'avais à demander mais seulement une fois à l'abri.

Codage par Libella sur Graphiorum
Blake Frenezo
Blake Frenezo
Élémentaire Manipulatrice
Messages : 12
07.08.19 16:57
Revenir en haut Aller en bas
Sylandri Gisborn


Dansons sur le fil de ta vie


Sylandri observa le spectacle, n'en perdant pas une miette. Visiblement les runes ne s'étaient pas trompées, c'était bien une fille des tempêtes. Chose ironique, elle avait fait mentir l'une de ses première déclaration en s'échappant bien rapidement de sa prison.
Du haut de son perchoir, elle se prit à jouer avec un filament de poussière soulevée par le vent perdant toute attention pour la jeune femme pendant quelques instant avant de revenir vers elle.

-Entrer ? Sortir ? Il n'y a pas vraiment de sortie pour toi, le monde est si étriqué.


Dit elle d'une voie boudeuse qui n'e voulait surement pas dire grand chose pour Blake étant donné que la prêtresse parlait des autres monde.
Elle fixa la porte pendant un moment avant de se mettre à rire et de prendre la position de l'acteur désolé

-Oh oui ! Ce genre de sortie !
Hihihihi, malheureusement ton destin n'est pas de découvrir ce que les aveugles ne peuvent voir. Non il te faudra passer par le chemin des mortels, les pistes cachées ne te sont pas ouvertes pour le moment.


En un instant elle regagna le sol, atterrissant dans la flaque de sang sans pour autant laisser la moindre trace, ni même dégager une seule onde dans le liquide.

-Mais que crains tu enfant des vents ? Ce ne sont pas des mortels qui te poseront le moindre problème si ?


Si elle pouvait se téléporter, Sylandri n'imaginait pas une seconde que quoi que ce soit puisse lui poser problème.
Elle s'anima, posant un doigt ganté dans le sang pour gribouiller sur le mur une scène en attendant la suite.
Son masque lisse ne laissant toujours rien paraitre sinon que ce personnage haut en couleur ne voulait pas de mal à Blake


Sylandri Gisborn
Sylandri Gisborn
Manari Perfide
Messages : 23
07.08.19 21:19
Revenir en haut Aller en bas
Blake Frenezo
Dansons sur le fil de ton destin.

Je regardais cette étrange jeune fille sans vraiment comprendre ni ce qu'elle disait ni ce qu'elle était. Elle était parfaitement et totalement étrange, même pour moi. Soupirant, je passais la main sur mon visage et secouais la tête avec agacement. Ma priorité était de sortir de là, elle ne semblait pas avoir la même vision des choses que mi et c'était assez perturbant. Ma concentration en prit un coup un court instant avant de me rappeler pourquoi je ne voulais pas sortir en utilisant mon pouvoir directement.

Ecoute. Je sais pas ce que t'es, ni qui t'es. Ca n'a pas l'air de te déranger de te faire poursuivre par un chasseur, si tant est que tu saches ce que c'est, mais moi si. Et j'ai besoin de récupérer la photo qu'ils ont pris de moi pour ne pas me retrouvée avec un portrait tiré sur un avis de recherche interne à leur organisation. Donc, la question maintenant c'est : Vas tu m'aider à faire ça ou vais je devoir trouver une solution toute seul ?

Tout en parlant, j'essayais de trouver une plan quelque part dans les poches de ce qui restait du gorille. Il était tellement bête que j'avais entendu son patron lui dire de ne pas perdre le papier pour rentrer, comme s'il avait donné à un petit enfant sa mission de courses avec le chemin pour rentrer sans se perdre.

Trouvé. Enfin.

Je dépliais le papier tâché de sang et essayais de le déchiffrer tout en guettant que personne n'arrive. Comme je le soupçonnais, le plan était enfantin à comprendre et la position de chacun était noté dessus. Il y avait aussi d'autres annotations en rouge désignant les endroits interdit pour lui et un gros "ici" souligné trois fois pour qu'il sache qu'il devait revenir là bas.

En vérifiant le tout correctement, je découvrais que celui qui avait certainement la photo était à quelques portes seulement de celle où je me trouvais... Je pouvais donc m'y rendre et dérober ce qui m'intéressais aisément.


Tu fais quoi ? Tu me gênes ? Tu me regardes ? Ou tu m'aides ?

Codage par Libella sur Graphiorum
Blake Frenezo
Blake Frenezo
Élémentaire Manipulatrice
Messages : 12
08.08.19 17:54
Revenir en haut Aller en bas
Sylandri Gisborn


Dansons sur le fil de ta vie


Sylandri écoutait avec attention, laissant la jeune femme développer sa propre histoire. Comme d'habitude, personne ne connaissait l'artiste, ce qui justement était l'effet recherché, elle avait souvent joué avec l'histoire mais personne ne se rappelait d'elle. Parfois on parlait d'un bouffon masqué, d'autre juste d'un prophète. Jamais encore Sylandri n'avait été mise en lumière. Et cela lui allait très bien.
Toujours sur un ton joueur elle répondit

-Un chasseur ? Beaucoup de gens chassent tu sais, certains l'amour d'autre le sexe, certains un but dans la vie. Un chasseur parmi tant d'autre tu sais
Mais si toi tu chasse ton image, peut être puis-je t'aider, peut être oui...


Dit elle en se concentrant sur son visage pour en mémoriser les détails exacts. Voilà qui pourrait être un challenge intéressant.
Alors qu'elle se repassait sa voix dans sa tête, elle laissa Blake fouillez les poches du singe mort, s’intéressant bien peu aux détails.
Au final, oui elle allait peut être l'aider, ne serait-ce que pour voir jusqu'où cela allait les mener.

-Hihihhi, je pense que je vais t'aider un petit peu, il serait dommage que la fille des tempête finisse dans un bocal, surtout quand cette fille est censée passer de long moment avec moi


Tout en parlant, elle fit quelque pas pour imiter la démarche de la jeune femme avant de finalement porter la main à son marque lisse, le retirant dos à la jeune femme.

-Hihihi de combien de temps à tu besoin chère jouet ?

Dit elle en se retournant de manière théâtrale, retirant sa capuche pour révéler les même traits que Blake et des cheveux similaire.
C'était sans compter sa voix qui elle aussi avait changée pour devenir celle de son homologue.

-L'illusion sera parfaite hihihi


Sylandri avait presque l'impression d'avoir changé de corps, ce qui en soit n'était pas faux étant donné que Blake se retrouvait face à sa copie conforme
Sylandri Gisborn
Sylandri Gisborn
Manari Perfide
Messages : 23
08.08.19 20:35
Revenir en haut Aller en bas
Blake Frenezo
Dansons sur le fil de ton destin.

Je ne comprenais pas ce qu'était cette fille en face de moi, vraiment. Elle me laissait perplexe et, si je n'avais pas été pressée par le temps, j'aurais certainement essayé de lui poser des questions. Mais je n'avais pas ce temps pour le moment, la priorité, comme je venais de lui expliquer, était de sortir de ce trou à rats vivante et avec cette foutue photographie.

Passer du temps avec... Bon c'est pas grave. On verra ça plus tard. Si tu veux m'aider tu peux faire une diversion ?

A peine avais-je le temps de finir ma phrase que j'ouvrais de grands yeux surpris en me retrouvant face à moi même. J'en lâchais le papier ensanglanté que je tenais dans les mains sous la stupeur. Qu'était elle donc pour prendre mon apparence et même ma voix ? Me ressaisissant, je réfléchis quelques instants en élaborant un plan qui peut fonctionner.

Ok... C'est très bizarre mais passons... Pourrais tu, du coup, te faire voir à divers endroits et, par exemple tourner au détour d'un couloir ou entrer dans une pièce comme une illusion, histoire de les rendre fous ? Il faudrait qu'ils pensent qu'ils me poursuivent et me laisse l'accès à la pièce juste au dessus. Si on s'y prend bien, en cinq minutes c'est réglé et on sort par la voie des airs.

Il ne servait à rien de me dissimuler avec elle, elle connaissait clairement ma nature, rien qu'à sa façon de me nommer. Restait à savoir si elle allait réussir à faire en sorte de ne pas me trahir et me mettre encore plus dans l'embarras.

Si ça te va,  c'est quand tu veux. On se rejoint sur le toit le plus haut du quartier.

Codage par Libella sur Graphiorum
Blake Frenezo
Blake Frenezo
Élémentaire Manipulatrice
Messages : 12
08.08.19 21:09
Revenir en haut Aller en bas
Sylandri Gisborn


Dansons sur le fil de ta vie


Une diversion ? Une diversion ? Mais voilà qui était typiquement son rôle parfait. Elle eut un petit moment de joie et se mit à rire de manière presque exagérée, se couvrant la bouche sans pour autant réussir à cacher ses yeux pleins de malice.

-Hihihihi, une diversion ! Mais voilà bien quelque chose que je sais bien faire fille des tempêtes ! Ils vont danser, danser ! Ils n'auront d'yeux que pour moi

D'une démarche chaloupée, elle partit en direction de la porte, sa tunique colorée semblant plus brillante que jamais.
Elle prit un premier couloir, se dirigeant vers la salle qui générait le plus de bruit.
De là elle sauta dans la pièce dans un mouvement de danse élaboré, atterrissant joyeusement au milieu d'un groupe d'homme visiblement peu accueillant

-Bonsoir cher publique ! Hihihihihi, j'ai cru comprendre que vous me cherchiez, et bien réjouissez vous mortels, me voilà !


Dit elle en esquissant quelques bon joyeux, les invitants presque par des gestes tentateurs de venir.
Elle esquiva chacune de leurs tentatives maladroite pour se saisir d'elle, bougeant comme une anguille d'une agilité inhumaine.
D'un mouvement, elle actionna le générateur Fantasme dans son dos et une épaisse fumée commença à se déverser de sa tunique.

-Hihihihihi, et bien chasseurs, attrapez moi si vous le pouvez


Dit elle en s'esquivant dans la pièce suivante en laissant une piste bien visible derrière elle, ce qui ne manqua pas d'attirer toutes les personnes de la pièce qui se précipitèrent à sa poursuite.
Ils débarquèrent dans une pièce vide dans laquelle la fausse Blake attendait en plein milieux, exécutant des passes de danse compliqués qui hypnotisaient les spectateurs de fortune.
Une danse plutôt simple pour une Manari, mais qui pour un humain était pleine d'une grâce inouïe. Cela dura bien quelques minutes avant que Sylandri ne s'esquive de la pièce dans un rire sonore avant de verrouiller la porte dans un geste malicieux

-Hihihihi voilà donc des chasseurs en cage !

Elle repartit en gambadant jusqu'au toi pour retrouver la vraie Blake.
Sylandri arriva gaiement, se fendant d'une révérence élaborée.

-Et voilà fille des tempêtes, les geôliers sont en cage pour le moment, as tu réussi à reprendre ton portrait contrefait ?

Tout en parlant, elle ramena ses cheveux sous sa capuche, dissimulant ses traits sous le masque lisse de facture manari et reprenant une voix qui était cette fois la sienne

-Quel dommage qu'ils n'aient pu profiter de tout le spectacle, peut être y aura tu le droit un jour hihihihi



Sylandri Gisborn
Sylandri Gisborn
Manari Perfide
Messages : 23
08.08.19 22:43
Revenir en haut Aller en bas
Blake Frenezo
Dansons sur le fil de ton destin.

Bon. Au moins avais-je réussi à la convaincre de m'aider efficacement. Enfin, convaincre était certainement un bien grand mot, à sa réaction on aurait plutôt dit qu'elle prenait ça pour un jeu. Je la regardais partir sans un mot et me collais à la porte pour entendre le début des réjouissances. Cela ne tarda pas à en croire les cris outrés des hommes et les différentes cavalcades. Parfait. Je me concentrais sur le lieu que je voulais atteindre et disparaissais en me fondant avec l'air ambiant.

L'air est conducteur du son et je l'utilise à bon escient pour me diriger vers la personne qui n'a pas encore mis le nez hors de sa planque. Réapparaissant devant sa porte, je plaçais les mains derrière mon dos et me figeais avec un large sourire au lèvres. Alors que la porte s'ouvrait brusquement devant moi, l'homme fit un bond en arrière sous la surprise.


Salut. Je viens récupérer mon du.

La phrase fini, je lui envoyais mon poing dans la figure avec toute la force dont j'étais capable. Résultat ? Il allait faire un gros dodo pour un moment et se réveiller avec un besoin urgent de soins maxillo-faciaux.

Oups... J'y suis peut-être allée un peu fort... Ou pas !

Je me penchais et le fouillais pour trouver la photographie que je récupérais, de même que l'appareil qui avait servi à la prendre. On était jamais trop prudent.

J'aime pas les paparazzi...

Sans plus de commentaires, je me volatilisais une nouvelle fois, emportant avec moi la photographie et l'appareil pour me retrouver sur le toit en quelques instants seulement. Déposant l'appareil, j'usais de ma lame d'air et le tranchais net en prenant soin de ne rien laisser d'utilisable avant de faire de même pour la photo. J'ai à peine fini que l'étrange fille apparaissait devant moi.

J'ai tout oui. Pas de problème de ton côté d'après ce que j'ai pu entendre.

Maintenant que c'était fait, il me restait un mystère à élucider. Je croisais les bras en la fixant, curieuse.

Bon. Maintenant qu'on a le temps. T'es qui au juste toi ?

Codage par Libella sur Graphiorum
Blake Frenezo
Blake Frenezo
Élémentaire Manipulatrice
Messages : 12
09.08.19 10:04
Revenir en haut Aller en bas
Sylandri Gisborn


Dansons sur le fil de ta vie


Voilà qu'elle rentrait dans le vif du sujet, Sylandri se fendit donc d'une révérence encore plus élaborée en riant doucement, levant légèrement son masque lisse vers la jeune femme, ce dernier dissimulant des yeux pleins de malice.

-Nous y voilà hihihihi, j'ai bien des noms, bien des titres, Première née, Prêtresse du dieu mort, Grand Arlequin, Annonciatrice de la destinée, Prophétesse de Mana, Liseuse de l’écheveau, et bien d'autre noms très alambiqués

La jeune femme se releva pour se rapprocher de son nouveau jouet, tournant autour dans une succession de pas joyeux avant finalement s'arrêter devant elle, son masque reflétant le propre visage de Blake.

-Bien des noms qui m'ont été donnés, mais je vais te faire une fleur, un présent dicté par le destin lui même. Je vais te donner celui qui m'a été donné par mon créateur lui même, enfin avant qu'il ne voit son âme arrachée par Lilith hihihihihihi !

La manari fit un petit geste théâtral, continuant à rire.

-Sylandri, c'est ainsi qu'il m'a appelé, et c'est comme ça que tu peux également me nommer, car c'est comme ça que tout doit se passer ma chère enfant des tempêtes.

Un nom qui n'avait pas sonné dans une bouche depuis fort longtemps, un nom qui ne sonnait bien sur pas humain, et c'était bien ce qu'il était, un nom issu d'une langue oubliée, une langue que Sylandri aurait pu parler sans que personne ne la comprenne.

-Comment le vent à t-il pu finir en cage dit moi ? Je pensais naïvement que vous étiez insaisissable ?





Sylandri Gisborn
Sylandri Gisborn
Manari Perfide
Messages : 23
09.08.19 10:48
Revenir en haut Aller en bas
Blake Frenezo
Dansons sur le fil de ton destin.

Bien que curieuse, je ne pouvais m'empêcher de rester sur mes gardes. Cette fille me semblait particulièrement étrange de par son comportement et sa manière de s'exprimer. Elle semblait rire de toutes les situations, bonnes ou mauvaises, avoir une façon de s'amuser pour le moins atypique. Je la suivais des yeux, prête à me volatiliser en cas de mouvement brusque et mal intentionné. Je venais de sortir d'une prison, ce n'était pas pour me faire attraper aussi sec.

Sylandri. Appelle moi Blake.

Le surnom ne me gênais pas outre mesure mais si un humain venait à l'entendre, j'allais rapidement avoir des problèmes ingérables sur les bras. Je haussais les épaules à sa dernière question tout en répondant :

Il m'a appâté et comme je ne veux pas qu'on sache que j'ai une capacité... spéciale de naissance, je me suis laissée faire. Et toi ? Que veux tu dire depuis tout à l'heure par passer un long moment avec toi ?

Le fait qu'elle m'appelait son jouet ne me plaisait pas mais je voulais d'abord en savoir plus pour me faire une idée. Elle avait parlé de beaucoup de choses qui attisait ma curiosité. J'espérais lui en faire dire le plus possible, voir même de lui trouver une certaine utilité puisqu'elle semblait absolument vouloir passer du temps avec moi.

J'ai tout oui. Pas de problème de ton côté d'après ce que j'ai pu entendre.

Codage par Libella sur Graphiorum
Blake Frenezo
Blake Frenezo
Élémentaire Manipulatrice
Messages : 12
11.08.19 11:27
Revenir en haut Aller en bas
Sylandri Gisborn


Dansons sur le fil de ta vie


Sylandri écouta avec attention la jeune femme, sautillant presque à l'écoute de son nom. Elle répéta ce dernier plusieurs fois pour elle même, comme une incantation. Pourquoi tout cela ? Et bien Syl était malgré tout une artiste, et la sonorité de cette simple appellation devait lui inspirer quelque chose

-Blake, Blake, Blake... hihihihihihi je vois, je vois...

La suite de l'histoire était tout aussi passionnante, ainsi suivit-elle chaque mouvement de lèvre de l'élémentaire, enregistrant chaque petite affirmation dans un coin de son esprit tortueux avant de finalement hausser les épaules

-La destinée est parfois capricieuse oui... Il faut parfois payer de son temps pour qu'il s'accomplisse, ce sont les aléas d'une vie mortelle.

Elle sautilla quelque peu quand elle lui demanda finalement le fin mot de cette histoire esquissant quelques pas de danse autour de son jouet, ses membres affichant décidément une souplesse d'un autre monde.

-Ce que j'entend par passer du temps ensemble ? Et bien moi même je ne sais pas, mais les choses sont ainsi, ton destin est semble t-il proche du miens et le destin est le seul maître ici, peu importe les nœuds et les embranchements, ta vie est liée à la mienne... pour un temps


Les mortels voyaient souvent le destin comme une force hostile, quelque chose contre lequel il fallait lutter.
Mais Sylandri était immortelle, et sa connaissance des voies du destin était telle que les illusion humaines étaient loin. Le destin arrivait, et même si on tentait de jouer avec, les choix étaient limités. L'infléchir était possible oui... et la manari se faisait une experte dans le domaine. Mais quand à expliquer à Blake...

-Ma chère Blake, le concept de destin te serait incompréhensible, non pas que tu ne sois pas douée d'une intelligence certaine mais je ne peux pas t'expliquer cela en détails, comme je ne saurais expliquer les couleurs à un aveugle. Alors sache ceci: Sur la trame du futur, ta vie est liée à la mienne, d'une manière ou d'une autre hihihhi

Elle se rapprocha légèrement, approchant son masque lisse du visage de la jeune femme en pouffant légèrement, même s'il n'y avait rien d'hostile la dedans.

-Alors mortelle, que dit tu de ça ? J'ai vu des gens se rebeller, d'autre tout nier... mais toi... je ne saurais le dire...


Comment allait t'elle réagir ? Voilà bien un pari qui amusait Sylandri



Sylandri Gisborn
Sylandri Gisborn
Manari Perfide
Messages : 23
12.08.19 22:12
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: