Tenebrae a perdu sa Reine il y a de ça de longues années.
Mais aujourd'hui, elle est revenue. Tenebrae renaitra.
Qui seras-tu ? Avec qui seras-tu ?
 

Où es-tu ? || PV Izaya [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Zone RPG : Nouvelle Tenebrae :: La Ville :: Espaces verts
Shizuka Onishi
avatar
Dame de la Reine
Dame de la Reine
Messages : 31
MessageSujet: Où es-tu ? || PV Izaya [Terminé] 13.04.18 21:50
Je me mords doucement la lèvre alors que ma course est de plus en plus effrénée. Je ne m’arrête pas. Je cours si vite comme pour rejoindre la ville avant que le pire n’arrive. Pourtant, il n’y a rien de grave. Du moins pour le peuple de ma Reine. Mais pour moi, il y a énormément à aller chercher. Cette précipitation ne trouvera de fin que lorsque mon but sera atteint. Je suis pourtant essoufflée. Ce n’est pas commun pour moi qui, normalement, bouge rapidement et avec agilité sans me fatiguer. Mais je ne réfléchis pas bien et j’agis si vite sans même faire preuve d’intelligence. Sur un coup de tête. Il est d’ailleurs si énorme que j’ai pris des libertés qui seront probablement punissables. Je n’ai pas prévenu ma Reine que je quittais le Château. Ni même son Roi. Mais je ne pouvais pas résister à cette envie de le revoir.

Mon corps entier se crispe alors que j’atteins la ville. Pourquoi suis-je entrain de courir après quelqu’un qui en a voulu aux trésors de la Nouvelle Tenebrae ? Peut-être même que cet intrus s’en serait pris au couple royal ou pire... aux enfants. J’aurais même du agir contre cet homme quand il a osé franchir la fenêtre de cette chambre où je me trouvais. J’aurais du alerter les gardes, prévenir quiconque aurait pu l’arrêter et l’enfermer. Mais au lieu de ça, j’ai cédé à mes pulsions. Ces fichues hormones que j’ai tant combattues. Jamais je n’avais flanché. Pas même devant un mâle de mon espèce. Et là... J’ai perdu les pédales. Je n’arrive toujours pas à m’expliquer ce comportement qui m’a lié à un inconnu. Un inconnu d’une chaleur sûrement dangereuse. Qui est-il vraiment ? Je ne me suis même pas posé la question alors que c’était primordial ! Un ennemi de la Reine ! Et moi j’ai... Je l’ai juste...

Je m’arrête vivement. Mes yeux se ferment et une larme m’échappe. J’ai tellement honte. Je suis à bannir de l’entourage de Lilith pour ça. Elle qui me faisait confiance. J’ai juste sali sa chambre et sa confiance. Je devrais chercher à me faire pardonner en disant la vérité. En lui expliquant que quelqu’un a pénétré sa barrière magique et qu’il lui veut du mal. Ou du moins veut la piller. Il est évident que cet homme n’est pas de Tenebrae. Impossible. Il ne ferait pas cela sinon... Elle est peut-être encore en danger, qui sait. Je serre fortement mes doigts. Je tremble. Parce que je fais l’opposé de ce que je devrais. Mon corps entier refuse de s’allier à ma raison. Cette chaleur... Elle était si douce. Si apaisante. Si... désirable. Je veux la sentir encore une fois. Toutes ces images de la veille viennent alors me submerger. Et je flanche. Mon corps tombe et je me retrouve à genou, au sol. Mes mains frappant cette rue pavée. Quelle idiote je fais. Je suis juste impardonnable. Mais pourtant... Je veux le revoir. Où est-il ?

L’odeur de cet inconnu m’échappe. Je ne sens plus rien qui se rapporterait à cette chaleur intense. Plus rien... Il est trop tard. Il a du quitter la ville de la Reine. Forcément. Que pouvais-je espérer ? Ce n’est qu’un voleur, comme il l’a dit. Et j’ai ouvert la faille de cette fichue condition de renarde. Et il en a profité... C’est juste ça, n’est-ce pas ? Mon pas se fait plus lourd et je commence à perdre espoir. Je devrais me réjouir de ne plus avoir cet intrus en face de moi mais quand je m’assoie finalement sur ce banc tout près de la fontaine du parc dont je viens de fouler le sol, mes mains agrippent ce visage morne et triste. Je voulais juste le sentir une dernière fois...

_________________

Shizuka - Dame de la Reine
« Je ne suis pas un animal... » × by lizzou.
Shizuka s'enflamme en #0d899c
Revenir en haut Aller en bas
Izaya Akishuno
avatar
Élémentaire Voleur
Élémentaire Voleur
Messages : 20
MessageSujet: Re: Où es-tu ? || PV Izaya [Terminé] 13.04.18 23:58


Izaya s'était dérobé du domaine royal après avoir eu l'intention de voler la reine. Mais une charmante Kitsune avait réussit à détourner son attention et elle avait réussir à le piéger avec une offre plus qu’alléchante...il devait bien l'avouer. Parti après cela, ayant promis de ne pas voler la reine, il cherchait une nouvelle source de richesse à s'approprier bien naturellement...Il ne pouvait guère rester ainsi dans la rue en voyant le fond de ses poches se faire de plus en plus visible par manque de pièces.

Malheureusement la chasse aux informations n'a pas été très bonne aujourd'hui. Il faut croire qu'une ville de monstre est bien plus sur ses gardes qu'un petit humain. Il devait également se faire discret car ce n'était pas de simple coup de poing qu'il pouvait recevoir également...Il y avait surement des pouvoirs à gauche et à droite qui traînaient...et plutôt dangereux malgré le fait que le sien ne soit pas à négliger...

Il connaissait le chemin pour quitter cette contrée dans le pire des cas, ayant soigneusement caché le trou qu'il avait fait dans la terre. Ce qui entourait ce pays paraissait malsain et il avait préférer ne pas le traverser directement. Peut-être avait-il bien fait...ou pas. Mais se sentir soit même était déjà une très bonne chose de son poing de vu.

C'est alors qu'il vit dans les rues la Kitsune du chateau courir...on aurait dit qu'elle cherchait quelque chose vu son empressement. Mais cela ne lui fit pas tilt tout de suite...Peut-être était-ce lui qu'il cherchait? Pourquoi donc ? ... Il se souvint alors de ce piège et sourit doucement...avant de se décider à la suivre mais...Elle filait vite, il semblerait qu'il ne l'ait plus dans le champ de vision. Et bien...Il parti donc dans la direction ou elle partait...supposant ensuite du chemin qu'elle a bien pu prendre.

Il finit par la retrouver sur un banc proche d'une fontaine. Il cligna des yeux en la voyant le visage dans les mains...Il n'était pas responsable de ça quand même?... Il soupira et s'approcha silencieusement de son amante avant de s’asseoir un peu à côté d'elle et de venir câliner sa tête entre ses oreilles de Kitsune, sachant maintenant qu'elle aimait ça.

-On dirait bien qu'il y a quelque chose qui ne va pas? Tu m'avais l'air bien plus heureuse lorsque l'on a passé du temps ensemble...pas plus tard qu'hier.

Il attendait la réaction de la jeune femme, la regardant avec interrogation. Il faut dire que dans le fond, ils ne se connaissaient pas vraiment malgré ce qu'ils ont partagé ensemble.

Revenir en haut Aller en bas
Shizuka Onishi
avatar
Dame de la Reine
Dame de la Reine
Messages : 31
MessageSujet: Re: Où es-tu ? || PV Izaya [Terminé] 23.04.18 22:55
De longues minutes passent alors que mes mains maintiennent mon visage qui semble si lourd. Je regrette. Je regrette d’avoir laissé filer cet étranger. Et par dessus ce sentiment de perte que je ressens, je culpabilise de regretter mon geste. Tout est si paradoxal. Je devrais oublier. Laisser cet homme derrière moi et oublier. Il a voulu nuire à la famille royale. C’est un ennemi, à n’en pas douter. Et il a abusé de moi. Même si je n’ai pas été très concentrée et que j’ai cédé à mes pulsions, cet intrus en a profité. Il ne peut qu’être mauvais... Comme tous ces mâles qui voulaient juste me toucher pour profiter de ces hormones attirantes. Il est comme eux tous, n’est-ce pas ? Pourtant, au fond de moi, je n’arrive pas à penser cela. L’odeur de la chaleur qu’il dégageait quand... il m’a touché... était forte. Très forte et si sincère. Je veux le sentir encore. Mais il n’est plus là. Parti avec un trésor qu’il a du apprécier sans pour autant rester à le couver.

« On dirait bien qu'il y a quelque chose qui ne va pas ? Tu m'avais l'air bien plus heureuse lorsque l'on a passé du temps ensemble... pas plus tard qu'hier. »
« Qu... ?! »

Mon bras fait un geste rotatif brusque alors que mon regard se pose immédiatement vers cette source sonore qui me surprend. Un cri de surprise m’échappe en même temps. Je manque de laisser ma main gifler l’auteur de ce petit remue-ménage soudain. Je dois vraiment être dans un état second pour ne pas avoir entendu quoi que ce soit ni même senti que quelqu’un m’approchait. Mais mes doigts n’atteignent pas leur cible. Je suis prise de cours par un geste si tendre sur ma tête. Mes oreilles s’inclinent doucement et bouge tendrement sous cette caresse qui me calme immédiatement. Je reste sans bouger pendant de longues secondes alors que mes pupilles fixent enfin cette silhouette que je ne pensais plus apercevoir dans cette ville démoniaque. Mon cœur loupe un battement. Mon bras retombe. Un lourd silence s’installe pendant que je perds toute ma contenance. Je me mets à trembler puis je me mords la lèvre doucement. Et enfin, j’explose toute la rage qui m’habite d’un seul coup en me levant brusquement.

« V... Vous... ! »

J’ai subitement envie de continuer ce geste, de le gifler. Il est parti. Comme ça. Et depuis tout à l’heure, je cours dans les rues pour le retrouver. J’ai enfreint des règles du château. Je suis partie sans prévenir et je me suis mise à la recherche d’un ennemi de la royauté ! Il mérite tout ça ! Mais pourtant, je reste là, sans rien faire. Je crispe mes doigts en les resserrant, laissant mes poings démontrer ma colère. Mais en même temps, la joie de ne pas avoir perdu la trace de ce profiteur est grande. Trop grande. Je baisse le regard, laissant le silence prendre une tournure plus importante. Puis je redresse la tête, les yeux remplis de larmes que je ne saurais même pas expliquer.

« Bien sûr que quelque chose ne va pas ! Sale voleur et... et... profiteur de situation ! Je n’étais pas heureuse !! Vous avez profité de ma faiblesse !! »

Mon doigt l’accuse alors que le timbre de ma voix s’élève. J’essaie d’être ferme mais l’odeur de cette peau si chaude gagne à nouveau mes narines. Tout mon être frémit. J’aime cette odeur et cette chaleur. C’est si doux... Je ne sais plus quoi faire. J’essaie de tenir tête mais très vite, mon discours devient si paradoxal. Je reste là, debout devant cet homme en baissant de nouveau la tête pour cacher ma gêne soudaine face aux mots qui me viennent.

« Pourquoi vous êtes parti... comme ça... sans prévenir... Vous avez volé votre trésor ? C’était tout ce qui vous importait... ?! »

_________________

Shizuka - Dame de la Reine
« Je ne suis pas un animal... » × by lizzou.
Shizuka s'enflamme en #0d899c
Revenir en haut Aller en bas
Izaya Akishuno
avatar
Élémentaire Voleur
Élémentaire Voleur
Messages : 20
MessageSujet: Re: Où es-tu ? || PV Izaya [Terminé] 24.04.18 21:04


-Qu... ?!

Visiblement il l'avait surpris alors qu'elle était sur ce banc avec une sale mine. Il avait d'ailleurs failli se prendre une gifle gratuite, ne comprenant pas vraiment pourquoi il la mériterait bien entendu. Mais fort heureusement, elle arreta son geste avant qu'elle ne le touche. Il resta tout de même surpris a son tour en regardant cette main...

-V... Vous... !

Elle se leva alors brusquement et...il s'assit comme il faut sur le banc, la regardant depuis en bas maintenant. Un silence s'installa alors et il l'observait...poings fermés et regard baissé. Cependant, il fut tout de même attrister de voir des larmes au bord de ses yeux, se demandant vraiment ce qui se passe en ce moment dans la tête de la jeune femme...

-Bien sûr que quelque chose ne va pas ! Sale voleur et... et... profiteur de situation ! Je n’étais pas heureuse !! Vous avez profité de ma faiblesse !!

-Je n'ai jamais eu l'intention de profiter de quoi que ce soit...bien que je sois un voleur. Ce que tu m'as donné n'a pas de prix...tout ça pour protéger le château que...je ne toucherais pas du coup. Mais...Ce que j'ai volé est plus qu'un simple objet...et...ça me lie à toi.

Bien entendu...elle était attirante et ce qu'ils avaient partagé était certainement inoubliable. Elle disait ne pas être heureuse, pourtant dans son souvenir, c'était tout l'inverse, il ne comprenait pas bien ce qui se passait, il voulait tout de même comprendre ce qu'elle lui reprochait car dans le fond, il avait fait ce qu'elle avait demandé...N'aurait-il pas du ?

-Pourquoi vous êtes parti... comme ça... sans prévenir... Vous avez volé votre trésor ? C’était tout ce qui vous importait... ?!

-Je croyais bien faire...Tu m'as dis que je pouvais pas rester au chateau alors...je suis parti du chateau. Mais je ne suis pas parti du pays tu vois ? Quelque chose m'en empeche ... on va dire.

Il soupira alors en la fixant...

-Si ce qui m'importait était vraiment de te voler quelque chose, ou serait l’intérêt que je vienne te dire bonjour ? Je...crois que tu te fais des idées sur mon compte...Je suis certes un voleur, mais je ne suis pas un monstre........non ?

Il détourna alors le regard car après tout, il n'avait pas encore pensé à partir loin d'ici...ce qu'elle lui reprochait d'ailleurs. Donc...elle se faisait des idées bien trop rapidement et au final, l'impression d'être qu'un simple voleur, d'être vu sous des préjugés...c'était blessant.

Revenir en haut Aller en bas
Shizuka Onishi
avatar
Dame de la Reine
Dame de la Reine
Messages : 31
MessageSujet: Re: Où es-tu ? || PV Izaya [Terminé] 11.05.18 9:17
Je peux percevoir ce regard stupéfait et dubitatif quant à ce geste que je ne termine pas. Pourquoi semble-t-il si surpris ? Cette gifle n’aurait-elle pas été méritée après tout ? Mais les questions n’ont pas le temps de fuser. Je reste moi-même sous le choc de cette « retrouvaille » si soudaine. Si inattendue. Pourtant, je l’ai cherché dans toute la ville. Je voulais le retrouver. Mais pourquoi suis-je si tendue ? Pourquoi mon cœur bat-il si fort ? N’étais-je finalement pas prête à le revoir ? Ou alors me manquait-il à ce point ? J’en culpabilise encore plus. Je ne devrais pas. Mais je ne peux pas refouler cette joie qui me prend. Cette joie mêlée à la surprise, l’émotion, la haine. L’envie... Je laisse ma stupidité parler en premier en agressant ce jeune blond tant admiré. Mais cette caresse entre mes oreilles, ce visage, cette chaleur font que je ne peux que fondre en larmes en parlant.

« Je n'ai jamais eu l'intention de profiter de quoi que ce soit... bien que je sois un voleur. Ce que tu m'as donné n'a pas de prix... tout ça pour protéger le château que... je ne toucherais pas du coup. Mais... Ce que j'ai volé est plus qu'un simple objet... et... ça me lie à toi. »

Je reste sans voix le temps de quelques secondes qui paraissent si longues. Ces mots me perforent le cœur. Mes yeux s’écarquillent alors que j’absorbe cette déclaration difficilement. Non pas que je ne l’accepte pas mais justement parce que ça me touche énormément. Et surtout, la vérité de ces mots. Car je sais que j’ai moi-même guidé mes pulsions et que c’est moi qui ai amené les choses ainsi. Mes émotions sont plus fortes que ma raison en ce moment précis. Je reste plantée là, comme une idiote, devant cet homme qui semble sincère pour un voleur. Pourtant, je baisse la tête et l’accuse encore.

« Je croyais bien faire... Tu m'as dis que je pouvais pas rester au château alors... je suis parti du château. Mais je ne suis pas parti du pays tu vois ? Quelque chose m'en empêche... on va dire. »
« T... Tais-toi... Je t’en prie... »

Ma réponse est sèche. Je passe au tutoiement. Mais ce voleur n’est pas idiot et il pourra aisément sentir cette pointe d’hésitation et de doute qui gagne ma voix. Mais son soupir est significatif d’un sentiment de lassitude et d’incompréhension. Un soupir encore une fois sincère...

« Si ce qui m'importait était vraiment de te voler quelque chose, ou serait l’intérêt que je vienne te dire bonjour ? Je... crois que tu te fais des idées sur mon compte... Je suis certes un voleur, mais je ne suis pas un monstre........ non ? »
« Arrête... ! »

Je m’énerve. Mais pourquoi ? Parce que ces mots me touchent encore ? Oui. Assurément. Et parce que je me rends compte que je suis bel et bien entrain de trahir ma reine. Mon cœur balance. La chaleur que dégage ce corps... non... cet être entier est réelle et je crois aveuglément en la force de ces paroles. J’y crois aveuglément, je crois. Mais je voulais tellement le revoir et là, au lieu de me dire que je dois le laisser filer et le punir de son acte, je m’accroche à une image interdite. Il dit la vérité. Je n’ai fait que lui sauter dessus à cause de ces fichues hormones et je lui ai demandé de partir. Il l’a fait... Je suis complètement à côté de la plaque. Mais je pensais qu’il partirait vraiment. Je voulais qu’il parte vraiment. J’ai juste eu peur qu’il le fasse en réalité.

Je serre les poings de rage avant de crisper mon visage. Puis j’éclate en sanglot. Mes pleurs sont significatifs de ma trahison. Je suis heureuse qu’il soit là, tout simplement. Et je ne l’accepte pas car je risque ma place et surtout, un châtiment de mort. Je finis par me jeter radicalement sur cet homme assis sur ce banc, manquant de nous faire tomber tous les deux. Ma tête s’enfouit dans son cou alors que mes bras l’enserrent fortement. Mes oreilles bougent et se rabattent comme celle d’un chien battu. Ma queue ne bouge plus. Je reste calée là, la respiration forte et les larmes encore vives.

« Je ne voulais pas te traiter de monstre... Je t’ai cherché partout... Je ne voulais pas que tu partes... »

Je pose alors ma tête sur son épaule en regardant à l’opposé de son regard pour ne pas le croiser.

« Je ne sais pas ce qui te retient de quitter le pays mais je ne veux pas que tu partes... »

_________________

Shizuka - Dame de la Reine
« Je ne suis pas un animal... » × by lizzou.
Shizuka s'enflamme en #0d899c
Revenir en haut Aller en bas
Izaya Akishuno
avatar
Élémentaire Voleur
Élémentaire Voleur
Messages : 20
MessageSujet: Re: Où es-tu ? || PV Izaya [Terminé] 11.05.18 20:02


Bien qu'il ait des arguments pour se défendre sur son comportement ou ce que lui avait dit la belle kitsune, elle ne semblait pas l'accepter en lui disant de se taire et d’arrêter. Mais il n'était pas question de lâcher prise, de se laisser faire alors qu'il avait sagement écouter la jeune demoiselle...Elle ne pouvait que s'en vouloir à elle même.

Bien qu'il soit un voleur, cela ne l’empêchait pas d'être honnête, ni d'avoir un minimum de conscience. Il volait pour vivre et pour s'amuser parfois. Mais ce qu'il avait voler chez cette femme n'avait pas de prix et il est difficile de se séparer d'un telle trésor...Et la il avait l'impression de passer pour un monstre alors qu'il n'avait rien pour s'en vouloir normalement.

Loin de comprendre ce qui se passe tout de même, il pouvait alors la voir éclater en sanglot. Mais...pourquoi ? Elle semblait si frustrer tout à l'heure...son comportement était étrange et voila que maintenant elle se jete dans ses bras...si fort qu'il failli bousculer avec elle de l'autre coter du banc. Elle se blotti contre lui comme un petit animal qui cherchait du réconfort. C'était mignon dans un sens, mais un peu flippant au vu des réactions précédente et des réponses seche de la jeune et belle Kitsune...

- Je ne voulais pas te traiter de monstre... Je t’ai cherché partout... Je ne voulais pas que tu partes... 

-Hein ? ... Mais tu m'avais dit de partir....je comprend plus...Pourquoi tu veux que je reste du coup ?

Il la laissa faire...elle semblait être bien contre lui ainsi en l'observant, elle se collait bien, elle s'attachait à lui pour ainsi dire et ses petites oreilles replier comme un chien battu faisait de la peine, il fallait l'avouer...

-Je ne sais pas ce qui te retient de quitter le pays mais je neveux pas que tu partes... 

-...Je...Je ne sais pas non plus mais...Je détiens un trésor inestimable qu'il est difficile d'oublier...c'est peut-être pour ça !

Il soupira doucement, détournant le regard tout de même gêné et il finit par l'enlacer contre lui, caressant son dos de ses chaudes mains, chaleur naturelle que tout son corps dégageait contre elle malgré tout depuis tout à l'heure. Il passa ensuite une nouvelle fois sa main entre ses deux oreilles de Kitsune et il finit par passer sa main chaude sur la tendre joue humide de cette beauté...La chaleur de sa main sécha bien vite les larmes de Shizuka sur sa joue.

-Et toi...tu es dans un état qui fait peine à voir...J'ai vraiment été si horrible que ça cette nuit ?

Il sourit, sachant bien que la réponse sera négative et que ce sera pas le cas. Il finit par lui redresser le visage et se permit de poser ses lèvres sur celle de Shizuka, l'embrassant chaudement et longuement, se souvenant alors du gout de ses lèvres dont elle lui avait fait don durant leur rencontre.

-Excuses moi...Mais elles sont toujours aussi délicieuse.

Revenir en haut Aller en bas
Shizuka Onishi
avatar
Dame de la Reine
Dame de la Reine
Messages : 31
MessageSujet: Re: Où es-tu ? || PV Izaya [Terminé] 12.05.18 10:11
Ces mots si violents envers ce jeune blond ne sont pas justifiés. Et je le sais. Je reconnais mon erreur en parlant ainsi mais je ne veux pas le dire à haute voix. Je suis perdue, me laissant guider par des émotions qui ne me sont pas habituelles. Jamais je n’ai ressenti ce genre de choses suite à une grossière erreur de ma part. Mes hormones m’ont trahi. Cet homme a accepté mes avances. Mais au fond, je sais pertinemment qu’il n’est pas comme les autres. Qu’il n’a pas dit « oui » juste parce que j’étais en état de reproduction. Non. Il semblait vraiment apprécier mon corps et il m’a traité avec un respect que j’ai senti tout de suite. Pourtant... Pourtant je ne sais plus comment agir ni comment sauver ma propre situation face au couple royal. Je ne sais plus. Alors je cède et je me jette dans ses bras car pour le moment, la seule chose qui me vient est que je suis heureuse de le revoir.

« Hein ? ... Mais tu m'avais dit de partir.... je comprends plus...Pourquoi tu veux que je reste du coup ? »
« Idiot... Tu ne comprends pas... Tu es entré par effraction dans le château de la Reine... Tu ne pouvais pas rester... Mais je n’ai jamais voulu que tu partes... Parce que... »

Pourquoi ? Finalement, je suis incapable de l’expliquer. Je ne peux pas dire que j’aime cet homme. Ce serait un scandale, n’est-ce pas ? Mais son odeur... Sa chaleur... J’aime cet homme, je crois... Je ne lui réponds pas vraiment. J’insiste juste sur le fait qu’il ne doit pas partir. C’est tout ce que je souhaite. Qu’il reste là et que sa chaleur me berce doucement. « ...Je... Je ne sais pas non plus mais... Je détiens un trésor inestimable qu'il est difficile d'oublier... c'est peut-être pour ça ! » Ma tête reste posée sur son épaule mais mes doigts se crispent sur lui. Mes yeux s’écarquillent doucement. Mon cœur s’emballe. Je ne pleure plus mais une étrange sensation me prend. Ce trésor serait-il... Moi ?

« Hmm... Je vois. Alors... Garde-le... »

Je rougis fortement en disant cela. C’est comme lui déclarer que je suis à lui et que cette nuit passée ensemble n’était pas du vent. Je finis alors par redresser un peu la tête et enfin prendre mon courage à deux mains pour observer cet intrus qui possède une partie de moi. Ses mains dégagent encore cette chaleur. Je me sens si bien et mon être entier frémit sous cette douceur que j’apprécie tant. Je devrais avoir honte. Mais j’oublie presque tout en venant me caler un peu mieux contre lui, assise à califourchon sur les genoux de celui que je devrais considérer comme l’ennemi du château.

« Et toi... tu es dans un état qui fait peine à voir... J'ai vraiment été si horrible que ça cette nuit ? »
« N... Non... Ce n’est pas ça... »

Je n’ai pas le temps de finir de parler que ses lèvres viennent toucher les miennes. Ma main vient alors se poser sur la sienne sur ma joue et je viens croiser mes doigts entre les siens en suivant son baiser. Ce geste me rassure. Je suis si contente qu’il soit là. J’oublie les mauvaises idées et très vite, la nuit me revient. Une nuit agréable. « Excuse-moi... Mais elles sont toujours aussi délicieuses. » En seule réponse, je viens l’enlacer doucement et reprends ce baiser en fermant les yeux. Il est doux et chaud. Je ne veux pas que ça s’arrête. Je me perds ainsi pendant de longues secondes. Mes oreilles s’agitent pour démontrer à quel point je suis soulagée d’avoir retrouvé celui qui m’a tout pris. Ma queue bouge et vient se faufiler sur la jambe de mon siège improvisé. Je ne sens aucune contrainte. Jusqu’à ce que je termine cette étreinte et que j’ouvre les yeux, affrontant la réalité.

« ... Je... Pardon... ! »

Encore une fois, cette chaleur a réveillé une partie de ces hormones que je déteste tant. Je rougis, je ne sais plus où me mettre. Je baisse alors la tête en posant mes mains sur son torse. Je fuis son regard et me mords la lèvre.

« J’ai un problème... lié à ce que je suis. Alors parfois, je perds mes moyens... J’ai tout fait pour que rien ne dégénère mais avec toi, je n’ai pas pu... Ce n’est pas toi le monstre. C’est peut-être bien moi finalement... »

_________________

Shizuka - Dame de la Reine
« Je ne suis pas un animal... » × by lizzou.
Shizuka s'enflamme en #0d899c
Revenir en haut Aller en bas
Izaya Akishuno
avatar
Élémentaire Voleur
Élémentaire Voleur
Messages : 20
MessageSujet: Re: Où es-tu ? || PV Izaya [Terminé] 12.05.18 13:37


- Idiot... Tu ne comprends pas... Tu es entré par effraction dans le château de la Reine... Tu ne pouvais pas rester... Mais je n’ai jamais voulu que tu partes... Parce que... 

-Oui je sais mais bon ! Après tu m'as invité...c'est comme si j'étais pas entré par effraction non ? :3 Tu ne voulais pas que je parte parce que quoi ?

Il voulait ressortir de ce château riche, il en est ressorti avec les poches physique vide. Mais ce qu'il avait gagné en échange était tout autre, quelque chose qui ne pourrait jamais se vendre. C'était à lui à présent et il ne pouvait pas s'en débarrasser. Mais d'un côté, cela lui plaisait.

-Hmm... Je vois. Alors... Garde-le... 

-Je...je ne peux pas vraiment m'en débarrasser et...j'ai envie de le garder.

Ce qui suivait, il ne s'y attendait pas vraiment. Le voila pour ainsi dire prisonnier de la Kitsune qui se mettait à califourchon sur lui. Il était un peu géné mais cette gêne parti vite car il repenssait à cette nuit ou il avait pu profiter d'elle de la même façon, dans d'autre condition. Il sourit et il la serra alors contre lui, elle qui se blottissait.

-N... Non... Ce n’est pas ça...

-ça me rassure alors !

Il le'mbrassa alors...et contre toute attente, elle répondit au baiser en l'enlaçant tout en prolongeant le baiser. Il ne s'y attendait pas car vu dans quel état elle était tout à l'heure, il aurait pu se prendre une gifle pour ce geste et il aurait tout à faire compris. Mais c'était plus fort que lui, elle était attirante, jolie et elle semblait avoir un minimum de caractère pour quelqu'un qui était au chateau de la reine.

-... Je... Pardon... !

-Ne t'excuses pas va.

Il sourit et plongea son regard dans le sien, ayant le plaisir de pouvoir voir ces belles iris dorée. Cet air sauvage d'animal lui allait si bien...c'était bien plus attirant que tout et n'importe quoi et ça la rendait mignonne.

-J’ai un problème... lié à ce que je suis. Alors parfois, je perds mes moyens... J’ai tout fait pour que rien ne dégénère mais avec toi, je n’ai pas pu... Ce n’est pas toi le monstre. C’est peut-être bien moi finalement... 

-J'ai aussi un problème à cause de ce que je suis. Je suis toujours chaud comme la braise. Je m'habille juste parce qu'il faut s'habiller, sinon j'en ai pas besoin, meme si je me trouve au pole nord. Donc tu n'es pas vraiment un monstre. Cela fait parti de toi...je l'accepte volontier. Malgré tout, avec ton problème, tu m'as fait passer une nuit inoubliable.

Il passait alors sa main dans ses cheveux, la caressant tendrement pour la rassurer.

Revenir en haut Aller en bas
Shizuka Onishi
avatar
Dame de la Reine
Dame de la Reine
Messages : 31
MessageSujet: Re: Où es-tu ? || PV Izaya [Terminé] 30.05.18 19:46
Bien qu’installée contre son épaule et réalisant ma maladresse envers cet homme, je souris à ses mots. Je ne devrais pas. Comment peut-il prendre à la plaisanterie une infraction de ce genre ? Il ne connait pas Lilith et encore moins son époux. Il risque la mort. Comme si je pouvais inviter n’importe qui dans ce château. « Tu ne voulais pas que je parte parce que quoi ? » Je me crispe un peu mais je ne réponds pas. Je n’y arrive pas. Je préfère faire silence et profiter de cette chaleur qui me gagne. De cette chaleur qu’il dégage si naturellement. Mais très vite, mon manque de discours est comblé par ces mots si touchants. Je ne cherche presque plus à réfléchir quand je comprends que je ne suis pas un objet de convoitise mais bel et bien un trésor que l’on ne veut pas abandonner.

« Je... je ne peux pas vraiment m'en débarrasser et... j'ai envie de le garder. »
« Pourtant... Ce château possède des richesses qui valent bien plus que celui que tu souhaites garder. »

Je parle comme si j’étais sûr que j’étais ce trésor si convoité et couvé. Je suis soudainement si sûre de moi et je veux finalement que ce soit le cas. Je ne veux vraiment plus que cet individu dont j’ignore encore le nom s’en aille. Son odeur me plait. Je prends alors cette initiative de m’approcher plus intimement de lui et de me caler contre lui sans vraiment lui laisser le choix. Et voir que je ne suis pas rejetée me rassure. Je profite de son étreinte. Je souris, soulagée. Alors que je m’explique au mieux pour lui assurer que ce n’est pas ce que nous avons vécu qui me met dans cet état, je reste posée contre ce corps si chaud. Jusqu’à ce que cette embrassade manque encore de me faire déraper. J’ai honte. Très vite je me reprends et rougis. Je plonge dans le remords et sort des mots radicaux pour me décrire alors que ce regard de braise me sonde. Je me perds doucement dedans avant que mes doigts ne viennent effleurer sa joue.

« J'ai aussi un problème à cause de ce que je suis. Je suis toujours chaud comme la braise. Je m'habille juste parce qu'il faut s'habiller, sinon j'en ai pas besoin, même si je me trouve au pôle nord. Donc tu n'es pas vraiment un monstre. Cela fait parti de toi... je l'accepte volontiers. Malgré tout, avec ton problème, tu m'as fait passer une nuit inoubliable. »
« Oui mais toi tu... Tu ne sautes pas sur les autres en manquant de violer leur intimité à cause d’hormones instables et à cause d’une nature animale... Je... J’ai honte... »

Même si cet accord qu’il me donne est un refus de valider ce que je dis, je ne peux pas m’empêcher de m’en vouloir et de haïr cette partie de moi. Je ne me considère pas comme un animal mais ce comportement est tout simplement typique d’un animal, justement. Je soupire un peu, gênée, mais mes doigts continuent de caresser cette peau anormalement chaude. Et c’est seulement maintenant que je me pose la question de savoir qui il est. Ce qu’il est. De quelle race est-il pour dégager autant de chaleur ? Puis rapidement, je prends un air surpris puis très embarrassée. Je deviens encore plus rouge que tout à l’heure.

« Que... Tu... Tu ne peux pas dire que je t’ai fait passer un bon moment... J’étais sauvage et... Ce n’est pas un comportement à avoir... Je n’étais qu’une allumeuse mal éduquée... ! »

Je me mords la lèvre. Cette nuit me revient. C’était si bien. Mais si rapide et avec une image de moi si dégradante. Je tourne alors un peu la tête pour cacher cette gêne qui me caractérise puis je laisse tomber doucement ma main. Je reste ainsi, assise sur ce blond qui me sert de siège, mais je recule un tout petit peu.

« Je... Mais en fait... Moi aussi j’ai aimé... J’aurais juste voulu que les choses se passent autrement. Et puis, maintenant, la situation est délicate... avec Lilith et Raym... »

Comment faire pour échapper à leur jugement ? Même s’ils ne savent pas qu’on a voulu les voler, pourrais-je seulement revoir cet homme ou l’amener à leur en parler... ? Je soupire et le regarde à nouveau, serrant mes mains doucement contre ses jambes.

« Mais j’aimerais tout de même connaitre ton prénom... malgré tout... »

_________________

Shizuka - Dame de la Reine
« Je ne suis pas un animal... » × by lizzou.
Shizuka s'enflamme en #0d899c
Revenir en haut Aller en bas
Izaya Akishuno
avatar
Élémentaire Voleur
Élémentaire Voleur
Messages : 20
MessageSujet: Re: Où es-tu ? || PV Izaya [Terminé] 02.06.18 11:22


-Pourtant... Ce château possède des richesses qui valent bien plus que celui que tu souhaites garder.

-Je n'en suis pas si sur...tout dépend du point de vue.


Il souriait en disant cela. Il n'y avait pas que de l'argent ou des objets de valeur qui pouvaient être pris pour un trésor. Beaucoup de chose matériel qui ne valent rien pouvaient l'être aux yeux des gens. De plus, il suffisait de voir les choses autrement et le trésor pouvait devenir quelque chose d'immatériel. C'était une façon d'être, un caractère...c'était un tout.

-Oui mais toi tu... Tu ne sautes pas sur les autres en manquant de violer leur intimité à cause d’hormones instables et à cause d’une nature animale... Je... J’ai honte..

-Tu n'as pas à avoir honte. Je ne t'ai pas repoussé pour autant. Et puis...maintenant tu n'as plus à t'en inquiéter...Tu peux me sauter dessus quand tu veux. J'accepte ce coter de ton être...qui m'a plu je dois dire aussi.

Il lui caressa la joue en la regardant dans les yeux. Elle n'avait pas à penser de manière négative, cela lui allait comme elle avait été donc il n'y avait pas de problème, rien à régler et à justifier. Si elle avait une partie animal, cela lui donnait son charme caractériellement et physiquement. Elle portait bien les traits d'une Kitsune.

-Que... Tu... Tu ne peux pas dire que je t’ai fait passer un bon moment... J’étais sauvage et... Ce n’est pas un comportement à avoir... Je n’étais qu’une allumeuse mal éduquée... !

-Je ne trouve pas. Ça ne m'a pas déplu de te voir ainsi...de t'avoir ainsi. C'est...moins ennuyeux au moins, ça met du piment et de la chaleur dans ce que l'on a vécu. Au final, c'était surement unique et cela ne ressemblerait à rien de ce que d'autres personnes peuvent vivre.

Izaya l'enlaça et fit exprès de la serrer un peu plus contre lui, la collant vraiment en venant poser son front contre le sien, gardant son sourire en la fixant, fixant ces beaux yeux. Il espèrait réussir à chasser tout ce qui est négatif de son esprit. Cette nuit la avait juste été mythique.

-Je... Mais en fait... Moi aussi j’ai aimé... J’aurais juste voulu que les choses se passent autrement. Et puis, maintenant, la situation est délicate... avec Lilith et Raym... 

-Un problème après les autres. Et puis rien ne t’empêche de raconter une histoire différente. Regarde, tu es bien la sur ce banc avec moi à califourchon. Tout ceci aurait pu se passer ailleurs, comme tout le reste.

Tout ceci pouvait rester secret uhuh.

-Mais j’aimerais tout de même connaitre ton prénom... malgré tout...

-Appelles moi Izaya...et toi ma douce Kitsune, quel est ton petit nom ?

Revenir en haut Aller en bas
Shizuka Onishi
avatar
Dame de la Reine
Dame de la Reine
Messages : 31
MessageSujet: Re: Où es-tu ? || PV Izaya [Terminé] 14.06.18 16:13
Je souris doucement alors que je prends mes aises contre cet homme dont j’apprécie la présence. La discussion autour de ce trésor commence à m’échapper un peu. Je veux profiter de ce moment. Comme s’il n’allait jamais se reproduire. Comme si je savais qu’une punition m’attendait de la part du couple royal et que ce jeune blond serait banni. Pire même. Exécuté. Pourtant son secret n’est partagé qu’avec moi. La seule qui ait été là pour l’empêcher d’accomplir ses desseins. Alors peut-être bien que je me pose des questions inutiles. Mais j’ai si peur de tout ce qui pourrait arriver maintenant. Donc je profite. Je me love doucement contre ce corps chaud. Jusqu’à ce que je dérape encore et que je me fonde en excuse. J’ai beau expliquer que j’agis de manière non remarquable mais ça ne semble pas affecter mon siège de fortune. « Tu n'as pas à avoir honte. Je ne t'ai pas repoussé pour autant. Et puis... maintenant tu n'as plus à t'en inquiéter... Tu peux me sauter dessus quand tu veux. J'accepte ce côté de ton être... qui m'a plu je dois dire aussi. » Je rougis. Encore une fois. Pire encore. Je me sens idiote et un peu de tout à la fois. Je ne sais pas où me mettre.

« Je... Je ne pensais pas que ce genre de comportement serait... apprécié. C’est dégradant normalement... Ce sont les hommes qui agissent ainsi... Enfin je veux dire... Normalement... »

Et en plus, je l’insulte presque en lui avouant que tous les hommes sont les mêmes. Et bien. Me voilà vraiment perturbée. Encore plus quand la conversation continue dans la lancée des compliments. Ses doigts sur ma joue me rassurent toujours un peu plus. Et ses mots aussi. Me dire que tout ce comportement est appréciable et donne de la vie à cette étreinte charnelle, que tout ceci était unique, j’en suis flattée tout à coup. Quel homme étrange. Il ne semble pas penser comme les autres. Saurait-il vraiment m’apprécier tel que je suis sans prendre pour prétexte mes hormones pour profiter de moi ? J’en suis émue. Un peu trop peut-être.

« Je suis rassurée et contente à la fois d’entendre ça. J’ai toujours refusé que l’on m’approche et j’ai lutté pour ne pas céder. Ça a toujours été très dur. Je ne voulais pas montrer cette partie de moi que je trouve trop sauvage. »

J’ai encore honte mais ces bras qui m’entourent doucement me font douter de moins en moins. Je me laisse aller et commence à me détendre. Cet inconnu devient plus que cela en si peu de temps. Ils sont si rares ceux qui pensent ainsi. Je ne veux décidément pas qu’il s’en aille. Car au final, j’ai aimé tout ça.

« Un problème après les autres. Et puis rien ne t’empêche de raconter une histoire différente. Regarde, tu es bien là sur ce banc avec moi à califourchon. Tout ceci aurait pu se passer ailleurs, comme tout le reste. »
« C’est vrai mais... Tu ne connais pas ce couple royal. Surtout le Roi... Il est... moins compréhensif que ma Reine. »

Peu importe les mots que l’on pourra sortir, Raym n’est pas conciliant. Est-ce que Lilith saura me protéger de lui à ce moment ? Je n’en sais rien. Mais je ne veux pourtant pas laisser partir celui qui me donne enfin son prénom.

« Appelle-moi Izaya... et toi ma douce Kitsune, quel est ton petit nom ? »
« Izaya... C’est joli. Mes parents m’ont prénommé Shizuka il y a fort longtemps. »

Je souris alors en venant poser mes mains doucement sur ses épaules. Mon regard agrippe le sien avec une telle ferveur que je souhaiterais rester ainsi des heures. Repasser la nuit avec lui sans aucune hésitation. Je passe alors mes doigts sur sa nuque et la caresse lentement, m’imprégnant de cette chaleur encore présente. Si curieux et toujours aussi attirant. Mon être entier vibre. Je finis par glisser mes doigts dans sa chevelure, silencieusement.

« Je... »

Je rougis. Fortement puis ma tête vient se loger contre son oreille et je murmure doucement au creux de son tympan. Les mots qui sortent me crispent un peu. Je ne devrais pas. C’est honteux. Mais j’ai comme l’impression que cette aura a encore raison de moi. Je ne veux pas le laisser partir.

« Je veux encore passer un peu de temps avec toi... Comme hier... »

_________________

Shizuka - Dame de la Reine
« Je ne suis pas un animal... » × by lizzou.
Shizuka s'enflamme en #0d899c
Revenir en haut Aller en bas
Izaya Akishuno
avatar
Élémentaire Voleur
Élémentaire Voleur
Messages : 20
MessageSujet: Re: Où es-tu ? || PV Izaya [Terminé] 16.06.18 22:37


-Je... Je ne pensais pas que ce genre de comportement serait... apprécié. C’est dégradant normalement... Ce sont les hommes qui agissent ainsi... Enfin je veux dire... Normalement... 

-Peut-être sur terre...mais je vois les choses différemment ma belle Kitsune. J'ai aimé et je t'accepte comme ça. Alors ne te retiens pas, si je te désir, je te désirs comme tu es, sans te cacher. J'accepte tout, même tes défauts.


Izaya ne prenait pas les propos de sa Kitsune pour des insultes. Après tout, il ne se considérait pas comme un homme, sachant très bien qu'il n'était pas originaire de cette planète. Il ne pouvait pas s’empêcher de sourire à cette jeune fille qui semblait si perturbé de l'avoir retrouvé. Il se faisait tendre avec elle et passait sa main sur sa joue avant de la serrer contre lui afin qu'elle ne pense même pas à s'enfuir, lui montrant qu'il désirait la garder ainsi à califourchon sur lui.

-Je suis rassurée et contente à la fois d’entendre ça. J’ai toujours refusé que l’on m’approche et j’ai lutté pour ne pas céder. Ça a toujours été très dur. Je ne voulais pas montrer cette partie de moi que je trouve trop sauvage. 

-Ne te prive pas de me la montrer. Je prendrais tout aussi soin de ce côté la et je répondrais à ton besoin. Comme ça, plus besoin de résister et de lutter. Vivre sera...plus simple ainsi non ?

Si cela pouvait la soulager de ne plus y penser, ce serait surement plus facile à vivre pour elle, d'avoir quelqu'un qui accepte ce côté sans lui dire que c'est une chose horrible. Lui aussi était...spécial. Il était chaud tout le temps et cela avait eu raison de la jeune Kitsune. Il était responsable dans un sens et il prenait ses responsabilités par rapport à ça.

-C’est vrai mais... Tu ne connais pas ce couple royal. Surtout le Roi... Il est... moins compréhensif que ma Reine.

-Ce n'est pas un roi et une reine qui me font peur Shizuka. Et puis si un jour ils l'apprennent, ce qui sera surement le cas, on s'expliquera au mieux. S'ils sont roi et reine, c'est qu'ils savent un minimum écouter le peuple non ? Sinon...y aurait déjà une rébellion. Si tu as besoin de moi...ta reine ne peut pas te refuser cela. On réglera ça diplomatiquement.

Shizuka avait été témoins de son ascension sur le chateau et Izaya connaissait ses compétences. La structure du chateau pouvait être en grand danger avec lui. Si la reine commençait à en vouloir à sa vie, il lui serait facile de s'enfuir tout en faisait d'énorme dégats au chateau. Il serait plus malin pour la reine d'avoir un allier de sa force plutot que de s'en faire un ennemi...et de blesser Shizuka par la même occasion.

-Izaya... C’est joli. Mes parents m’ont prénommé Shizuka il y a fort longtemps.

-Ce nom...est parfait pour une si belle femme. Tes parents ont vraiment fait un bon choix. Je me ferais un plaisir de t'appeler par ton prénom...ma Shizuka.


-Je... 

Il laissait Shizuka le redécouvrir ici sur ce banc. Il pouvait la regarder rougir. A quoi pouvait-elle bien penser en ce moment même ? La tête de la Kitsune vient se loger contre son oreille pour murmurer. Elle sortait alors des mots...qui malgré la perversité de ceux-ci, lui faisait extremement plaisir. Il s'empressa de passer sa main dans ses cheveux, la collant vraiment entierement à lui pour l'entourer de sa chaleur.

-Je veux encore passer un peu de temps avec toi... Comme hier... 


-Je...J'accepte, je veux aussi. J'y pense depuis que je t'ai quitté...Mais...si on le refait...je veux que ce soit comme si nous scellions notre existence ensemble. Est-ce que...Tu es d'accord ? Je ne peux plus vraiment me passer de la belle créature que tu es.


Il rougit alors à son tour et caressa alors d'une main une de ses queues de Kitsune, caressant ce pelage si doux...



Revenir en haut Aller en bas
Shizuka Onishi
avatar
Dame de la Reine
Dame de la Reine
Messages : 31
MessageSujet: Re: Où es-tu ? || PV Izaya [Terminé] 11.07.18 15:17
Je ne peux pas m’empêcher de rougir encore plus. Ces mots sont si étranges. Je n’ai pas l’habitude de ce comportement aussi ouvert. N’importe qui aurait pu dire que j’étais une dépravée et que je cherchais à ce que les hommes me suivent mais au lieu de ça, j’ai en face de moi un homme qui accepte ce que je suis ainsi que ce défaut si gênant qu’est le mien. Sa main sur ma joue confirme qu’il semble m’apprécier ainsi et que pour lui, cette nuit passée n’était pas juste une nuit sans lendemain pour profiter de ma sauvagerie et de mon corps. Je suis flattée mais en même temps j’ai peur. Peur qu’il ne change d’avis peut-être.

« Tu... Tu ne changeras pas d’avis... alors ? Je suis vraiment... bien à tes yeux ? »

C’est une question bête, je le sais. Vu comme il me garde contre lui et m’empêche doucement de m’enfuir de ses jambes, je me doute qu’il dit la vérité. Je n’ai plus de raison de douter, n’est-ce pas ? Alors je reste contre lui, profitant de cette douce chaleur et essayant encore de m’excuser par des mots qui sont plus faits pour rassurer cet homme qu’autre chose. « Ne te prive pas de me la montrer. Je prendrais tout aussi soin de ce côté là et je répondrais à ton besoin. Comme ça, plus besoin de résister et de lutter. Vivre sera... plus simple ainsi non ? » Je souris sans bouger puis je viens alors lui embrasser le cou par réflexe et parce que je me sens mieux et soulagée.

« Tu as raison. J’ai juste peur de paraitre si vulgaire mais tu as l’air de ne pas réfléchir comme les autres. Peut-être que je m’accepterais mieux. Même si je trouve ça encore trop déplacé. Te sauter dessus ainsi était vraiment... mal placé. »

Déjà, le poids que je porte s’allège doucement. Je ne dirais pas que je me sens totalement mieux et libérée de ce fardeau mais ce jeune blond a les mots pour me détendre et me faire dire au fond de moi qu’il ne doit pas partir. Je veux qu’il reste. Mais la barrière royale me fait me mettre sur mes gardes. Tout me fait penser que rien ne pourra aller avec le Roi dans les parages. Alors je me crispe un peu et mon visage reprend un ton terne. J’ai beau expliquer la chose mais on dirait que ça ne semble pas effrayer mon amant.

« Ce n'est pas un roi et une reine qui me font peur Shizuka. Et puis si un jour ils l'apprennent, ce qui sera surement le cas, on s'expliquera au mieux. S'ils sont roi et reine, c'est qu'ils savent un minimum écouter le peuple non ? Sinon... y’aurait déjà une rébellion. Si tu as besoin de moi... ta reine ne peut pas te refuser cela. On réglera ça diplomatiquement. »
« Je... Je ne sais pas... Ma reine est très conciliante avec moi mais j’ai peur du Roi et je ne voudrais pas qu’on te mette dehors ou pire... que l’on t’exécute... »

Je tremble un peu en sortant ces mots avant de me reprendre et de le regarder doucement. Un léger sourire me gagne.

« Mais tu as raison. Nous pouvons discuter et essayer. Ne te présente juste pas comme un voleur ! »

Je me mets à rire à ces mots, laissant l’humour me gagner plutôt que la peur des jours prochains. Je préfère me laisser porter par ce moment que j’attendais finalement depuis le début. J’ai retrouvé cet homme qui se présente à moi. Izaya. Je veux qu’il reste avec moi. Je veux passer du temps avec lui et peu importe le reste. Mes mots osés prononcés, je sens cette étreinte qui accepte déjà ma proposition. J’ai honte tout comme j’ai envie d’aller encore plus loin. « Je... J'accepte, je veux aussi. J'y pense depuis que je t'ai quitté... Mais... si on le refait... je veux que ce soit comme si nous scellions notre existence ensemble. Est-ce que... Tu es d'accord ? Je ne peux plus vraiment me passer de la belle créature que tu es. » Je me mets alors à rougir. Je relève alors la tête pour poser mon regard ému au creux du sien. Me propose-t-il clairement de me lier à lui... pour de vrai ? Je me mords un peu la lèvre quand je sens ce contact si doux sur la base de mes queues. J’en frémis. Puis ses doigts sur une de mes queues me rendent si électrique au fond de moi. Son toucher est délicat. J’aime sa tendresse. Je souris alors en voyant ses rougeurs puis je pose mes mains sur ses joues.

« J’ai toujours refusé de me lier à quelqu’un. J’ai toujours eu peur que l’on abuse de ma faiblesse. Mais toi tu... es différent. Alors si tu me promets que tu n’abuseras jamais et que tu acceptes tout de moi alors oui, je le veux. Que ce ne soit pas la dernière fois et que nous restions ensemble. Ta chaleur me plait et me guide alors je ne veux pas la perdre... C’est comme... le trésor que je veux voler et garder, moi aussi... »

Un sourire chaleureux me gagne et je viens embrasser ses  lèvres avec beaucoup moins d’hésitation. Puis je finis par quitter ce siège si doux et me remettre debout. Je tends la main vers Izaya, agitant mes queues de joie.

« Viens. Je connais une auberge en ville où nous pourrons passer un moment ensemble toi et moi. »

Je le laisse se lever et m’accompagner jusqu’à ce lieu que je connais bien pour y avoir parfois passé quelques nuits pour être au calme, avec l’accord de ma Reine. Il me suit sans hésiter. Je ne regrette pas ce geste. Au contraire. Il me tarde de sentir cette chaleur à nouveau afin de tout oublier et de ne penser qu’à nous. Un doux rêve que je veux réel pour toujours.

_________________

Shizuka - Dame de la Reine
« Je ne suis pas un animal... » × by lizzou.
Shizuka s'enflamme en #0d899c
Revenir en haut Aller en bas
Le Créateur
avatar
Le Démiurge
Le Démiurge
http://new-tenebrae.forumactif.com
Messages : 136
MessageSujet: Re: Où es-tu ? || PV Izaya [Terminé] 11.07.18 17:39

Vous avez terminé !


Félicitations !

Votre RP est terminé et clôturé. 50 cristaux vous sont offerts à chacun pour avoir mené un écrit jusqu'au bout ! Nuage


(c) Cruelly pour Never Utopia.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Où es-tu ? || PV Izaya [Terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Où es-tu ? || PV Izaya [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» Izaya Kida
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tenebrae :: Zone RPG : Nouvelle Tenebrae :: La Ville :: Espaces verts-
Sauter vers: