Tenebrae a perdu sa Reine il y a de ça de longues années.
Mais aujourd'hui, elle est revenue. Tenebrae renaitra.
Qui seras-tu ? Avec qui seras-tu ?
 
-17%
Le deal à ne pas rater :
– 50€ sur DYSON V7 MOTORHEAD ORIGIN Aspirateur balai sans fil
249.99 € 299.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Des retrouvailles? / Terminé
Raym Steenwal


Raym était dans la salle du trône. Mais il n'était pas tout seul, les enfants étaient vite venu car Shizuka ne devait pas encore être disponible. Mais cela ne le dérangeait pas. Passer du temps avec ses enfants était aussi une chose importante. Il se devait d'être présent pour eux et leur éducation. Il ne voulait pas que Shizuka apprenne trop de tendresse à ces jeunes démons.

-Papa...à quoi on peut jouer ?

-Hm...On se fait des petites passes ? Celui qui laisse tomber la balle devra faire un tour sur lui même !

-Ouiiiiii.

Les enfants se mirent en position avec un ballon et avec Raym, ils se lançaient le ballon sans chercher à le faire tomber volontairement. Faire de bonne passe et bien rattraper...Cela les entraînait aussi niveau réflexe et cela leur faisait un peu d'exercice physique. Ils s'amusaient et ils firent quelques petits tours sur eux même...Il espérait tout de même qu'ils ne loupent pas trop souvent pour ne pas finir par vomir parce qu'ils ont la tête qui tourne...

-Mon roi...excusez moi de vous déranger...

-Continuez ensemble les enfants.

Raym se tourna alors vers la jeune succube en fronçant les sourcils...

-Il y a une jeune femme qui demande à vous voir...

-Vous me déranger alors que je suis avec les enfants pour ça...Grumpf...Faites la entrer !

La succube s'en alla la tête basse pour dire à la jeune femme qu'elle pouvait entrer. Alors que la jeune femme entrait Raym s'occupait des enfants...

-Allez voir si Shizuka est la maintenant les enfants...

-D'accoooord.

Il s'en allèrent alors avec le ballon et Raym se tourna alors vers la jeune femme qui devait approcher...Il ne reconnaissait pas sa sœur malheureusement...après tout, pour lui elle était morte.

-Bonjour...que voulez-vous ?

Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 200
18.08.19 20:15
Revenir en haut Aller en bas
Stella Steenwal

Des retrouvailles? / Terminé Ksgy

C’est... toi ?

J’avance prudemment. Très prudemment. Comme si je me retrouvais tout un coup dans un lieu étouffant et hostile. Pourtant, ce n’est pas le cas. Je suis dans une ville de démons. Je n’ai jamais renié mon camp et malgré tout ce qui se dit sur Lilith et sur ce qu’elle a fait, je reste une fidèle à ses principes. Je suis discrète. Pour le moment. Mais je n’ai jamais aimé ces Humains. Et encore moins ces Anges pourris. Mais ces lieux me sont réellement inconnus. Et même si personne ne fait attention à moi, je suis anxieuse. Mon regard se pose sur tout ce qui m’entoure. Sur tout ce qui bouge. Mon cœur se serre au moindre bruit. Je me sens comme une intruse. Et surtout, je me sens sans défense. Parce que je suis seule. Noriaki n’est pas là...

Je m’arrête quelques secondes avant de secouer un peu la tête. Je dois me reprendre. Je suis une démone. Je ne dois pas que compter sur Noriaki pour me défendre. Je sais le faire moi-même. Alors je dois avancer. Je reprends ma marche vers le domaine royal pour éclaircir ce brouillard qui se dessine dans mon esprit. Je dois m’estimer heureuse que les choses se soient plutôt bien passées concernant mon compagnon. Qu’on lui ai juste dit de ne pas passer les frontières. Son aura n’a trompé personne. Nous avons fait le choix de ne pas résister. Alors je dois m’estimer heureuse. Et avancer pour remercier Noriaki de m’avoir accompagné jusqu’ici.

J’arrive rapidement devant les portes du domaine royal. J’en tremble. Je ne sais pas si je vais pouvoir entrer ni même voir le Roi. Le Roi... La Reine m’importe peu. Je devrais m’extasier de voir Lilith en chair et en os mais ce n’est pas elle qui tourmente mon esprit. J’avance de quelques pas pour m’approcher d’une garde. Une Succube. Je le sens. Ça se devine. Son allure et sa prestance ainsi que ces attributs visibles ne trompent pas. Mais je ne me laisse pas intimider. Pas maintenant que je suis si près du but.

« Excusez-moi... J’aimerais m’entretenir avec le Roi, s’il vous plait. »
« Le Roi est occupé. Je ne peux pas le déranger pour une audience qui n’est pas prévu. »
« Je vous en prie. C’est... important. »

C’est important. Je ne peux pas me faire refouler ici. Je dois encore débattre quelques longues minutes avant d’obtenir gain de cause. La Succube s’échappe alors pour revenir quelques minutes après.

« Vous pouvez entrer. Le Roi vous attend. »
« Merci. »

Je me dirige vers cette destination que l’on m’indique puis je pénètre dans une pièce commune du Château. Mes iris curieux observent la beauté des lieux. Une demeure magnifique. Un léger sourire gagne mon visage sous l’émerveillement mais dès que mon pas franchit la salle du trône, mes traits deviennent rapidement ternes. « Allez voir si Shizuka est là maintenant les enfants... » Mes pupilles se dilatent alors qu’elles suivent ces bambins qui courent. Des... enfants... ? « D'accoooord. » Je n’arrive pas à décrocher de cette scène. De ce ballon qui s’envole avec ces petits qui disparaissent doucement. Est-ce que... ce sont les enfants du Roi... Est-ce que ce Roi est... mon frère... ?

« Bonjour... que voulez-vous ? »
« B... Bonjour... »

Je suis tellement obnubilée par ces enfants que je n’ai pas pris le temps de regarder qui j’avais réellement en face de moi. Et sous cette voix ferme et autoritaire, je finis par relever la tête. Je ne sais pas si j’aurais du ou non mais mes quelques balbutiements sont accompagnés d’un coup de massue dans la tête. C’est un poids énorme qui m’étouffe le cœur et tout mon être. Mes yeux s’écarquillent. Mon corps entier tremble. Cette chevelure... Ce visage... Ces yeux... Je manque presque de flancher sous un effet de faiblesse. Je recule d’un pas tout en gardant mes yeux rivés sur ce démon qui me fait face. C... C’est lui...

« R... Raym... ? »

Bien évidemment que c’est lui. Son aura n’a pas changé. Il...

« Est-ce que c’est toi... ? »

... est là. C’est lui... N’est-ce pas ?



Code couleur #846d06

Stella Steenwal
Stella Steenwal
Fléau des Démons
Messages : 69
04.09.19 23:48
Revenir en haut Aller en bas
Raym Steenwal


-B... Bonjour... 

Un faible bonjour pour quelqu'un qui se retrouvait devant le roi. Etait-elle intimidée par ce fait ? Pourtant, il voyait le regard de la jeune femme sur les enfants qui partaient et il en fronça les sourcils. Si elle avait espérer ne toucher qu'à un cheveux des triplé, c'était loupé. Mais son regard se reporta bien vite sur le roi. Heureusement ! Il aurait pu la faire exécuter si elle avait insisté ainsi.

- R... Raym... ?

Raym écarquilla les yeux, comment osait-elle ! Il se devait d'être un roi pour Lilith, quelqu'un de fort. Il ne pouvait pas permettre que l'on dise son nom ainsi dans ce lieu !

-Est-ce que c’est toi... ?

-Comment osez vous m’appeler ainsi ?! Petite ins...


Ses yeux rouge brillant posé sur elle, il bloqua. Son visage...il lui disait quelque chose mais il ne savait pas d’où il tirait cette information. Pourtant, elle était assez forte pour l’arrêter dans son discours. Il s'approcha alors d'elle, gardant une certaine distance et il se mit à lui tourner autour...lentement. Il la dévisageait de haut en bas.

Des habits bien provocateur pour une jeune fille...Mais elle était une démone, il le sentait au plus profond de lui...C'était donc peut-être normal d'être ainsi. Mais le doute s'installait dans son esprit, il ne savait pas. C'était comme si son cerveau avait fait exprès de bloquer l’accès à certaines archives pour éviter que cela ne le touche. Est-ce qu’inconsciemment il savait que c'était sa sœur ? Qu'elle venait d'un passé douloureux qu'il cherchait à tout prix à ne pas se remémorer, ayant tout ce dont il avait besoin grâce à la reine ?

Il revint alors devant elle, ayant fini de faire le tour de la démone. Il plongea alors son regard dans le sien, ne sachant pas réellement quoi faire. Ces yeux...c'était le même regard que celui de sa sœur, bien qu'un peu différent...à cause de l'age ? Et si c'était elle...Elle n'avait pas la même coupe de cheveux ! Il ne pouvait rien affirmer, il était obliger de poser des questions, ce qui le frustra et il laissa un soupire qui traduisait ce qui se passait dans sa tête.

-...Qui es-tu ?...

Au final, il n'avait même pas répondu à la question de la jeune femme, ou à moitier. Son énervement sur le fait qu'elle l'ait appelé ainsi devait lui mettre la puce à l'oreille. Et le calme soudain, en apparence, dont il faisait preuve...c'est que quelque chose le travaillait.

Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 200
05.09.19 11:14
Revenir en haut Aller en bas
Stella Steenwal

Des retrouvailles? / Terminé Ksgy

C’est... toi ?

Mon corps entier se paralyse sous tant d’émotions. Le fait de voir des enfants ? Je ne sais pas. Si. En fait, je ne m’attendais pas à voir des enfants mais quelque part, si ce... Roi est là depuis longtemps avec Lilith, une famille est ce qu’il y a de plus normal. Alors je ne devrais pas être surprise ainsi. Pourtant si. Parce que si ce Roi est bel et bien mon frère, alors j’ai... une famille ? Si large ? Est-ce vraiment lui ? Il est vivant... ? Vit-il sa vie tranquillement alors que j’ai partiellement cru à sa mort ? Je suis heureuse d’imaginer son bien-être tout comme je suis alarmée. Je suis peut-être passée à côté de tant de choses. J’ai juste... vécu sans cette moitié si importante.

Heureusement, le début de la discussion me ramène à observer celui qui m’accueille. Visiblement à contre cœur si j’en juge par le ton de sa voix. Mais j’oublie bien vite ce détail. Celui qui se dresse devant moi m’accapare complètement. Je ne l’entends plus ni même ne fais attention à ses gestes. Juste son visage me fige. Il me perturbe et me fait mal. J’en tremble et recule un peu. Parce que je reconnais là mon frère. Sans nul doute. C’est lui. Et je ne manque pas de lui adresser la parole comme tel. Mais peut-être n’aurais-je pas du... « Comment osez-vous m’appeler ainsi ?! Petite ins... » Ce ton violent me rend encore plus fébrile. C’est une larme qui jaillit de mon iris sans tarder. Pour ce timbre de voix ferme ? Non. Mais bel et bien parce que Raym ne semble pas me reconnaitre...

« T... Tu... ne me reconnais pas... ? »

Ma voix est faible. Tremblante. Tout l’espoir que j’avais de retrouver mon jumeau était si fort. Et maintenant que c’est chose faite, je tombe d’un nuage qui était déjà si peu stable. Les chances de survie de Raym étaient si minces. Noriaki m’avait même prévenu de m’attendre au pire. Pourtant, j’ai tenu. J’y ai cru. Mais ne pas être reconnue, c’est la pire des déceptions et la plus insupportable des douleurs. Alors je faiblis. J’ai mal. La chute est dure. Je l’observe me regarder sous toutes les coutures. Sans bouger. Mais mon cœur lui, bat la chamade. Il saigne. Encore plus quand ce regard carmin s’ancre dans le mien. Je peine à tenir le choc...

« ... Qui es-tu ?... »
« Je... »

Je n’arrive même plus à parler correctement. Je me mords violemment la lèvre en laissant quelques larmes de plus prendre le dessus. Ma main vient agripper mon autre bras pour me maintenir. Je baisse alors la tête. Je n’étais sûre de rien. Ce visage pourtant reconnu, je n’étais pas sûre à 100% qu’il s’agisse de lui mais le fait qu’il s’énerve ainsi à l’entente de son prénom, le fait de ne pas répondre à ma question et la détourner... Tout ça ne fait que me conforter dans l’idée qu’il s’agit bien de cette personne si chère à mes yeux. Je finis par détourner le regard et par reculer d’un pas.

« C’est moi... Stella... »

J’ai peur. Ai-je seulement bien fait... de le retrouver ?

« Je t’en prie... Ne me dit pas que... tu m’as oublié... ? »

Pourquoi ne se souvient-il pas de moi... ? A-t-il vraiment oublié ? Ou pire encore... Veut-il m’oublier maintenant qu’il a une nouvelle vie... ?



Code couleur #846d06

Stella Steenwal
Stella Steenwal
Fléau des Démons
Messages : 69
18.09.19 17:21
Revenir en haut Aller en bas
Raym Steenwal


- T... Tu... ne me reconnais pas... ?

Une voix faible...qui ne savait pas s'affirmer. Cependant, il était apparement sensé la reconnaître. Il plongeait donc un peu plus dans le doute de l'identité de cette personne...Même si pour le moment c'était le roi qui parlait puisqu'il n'en était pas sur. Elle lui ressemblait mais...comment réagiriez vous quand vous croyez quelqu'un mort depuis des années et qu'elle venait comme ça du jour au lendemain. Raym en avait du des choses...des créatures...il se pourrait que ce soit...quelqu'un d'autre ?

- Je...

Il attendait une réponse...il se fichait pas mal de lui répondre pour le moment car il ne savait pas quoi penser justement. Il avait besoin de lumière sur la situation, il avait besoin des réponses de cette démone. Il ne pensait qu'à faire de l'ordre dans sa tête et son comportement de recul l'agaçait un peu...mais il n'arrivait pas se mettre à la place de sa sœur...complètement perturbé.

-C’est moi... Stella...

-Hein ? ...

C'est ce qu'il craignait...il ne savait pas gérer ce genre de situation...et pourtant, il était capable de gerer la reine succube...c'était étrange non ?

-Je t’en prie... Ne me dit pas que... tu m’as oublié... ?

-...Stella est morte il y a maintenant quelques années...Alors qui es tu ?! Quel genre de créature serait capable de lui voler son identité pour m'atteindre ?!

Stella connaissait maintenant le point de vue de Raym...Elle pouvait maintenant comprendre la situation, pourquoi son arrivée ne collait pas avec ce qui était vrai pour lui. Ce qu'il pouvait ressentir maintenant. Croire quelqu'un mort et disparut depuis des années, ayant vécu la souffrance de sa disparition...ayant peut-être réussi à faire le deuil de cette perte...et la...un mort revient s'opposer à ce qu'il avait du se persuader...ne jamais la revoir.

-Je te laisse...une chance de prouver ce que tu avances !

Malgré le fait que Raym tentait de cacher au maximum ses émotions...elles prirent le dessus. Une légère larme coula le long de sa joue pour ensuite s'écraser au sol...puis une autre...Il était en ce moment même torturer par l'incompréhension...c'était rare de le voir dans un tel désarroi.

Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 200
18.09.19 22:48
Revenir en haut Aller en bas
Stella Steenwal

Des retrouvailles? / Terminé Ksgy

C’est... toi ?

Impossible de me contenir et de maitriser mes émotions. Cette larme m’échappe. Jamais je n’aurais pu la retenir. Ne pas être reconnue après tant de temps à espérer que mon frère soit encore en vie... Être quasiment sûre que c’est lui, en face de moi et... « ... Qui es-tu ?... » Cette question résonne encore dans ma tête comme si c’était le glas qui venait de sonner. Comme si un coup fatal venait de m’être porté. Je ne peux que bégayer. Je peine à regarder ce démon qui me fait face et qui me scrute encore et encore comme pour déceler la moindre parcelle de vérité dans mes mots. La moindre réflexion qui pourrait ne serait-ce que lui faire comprendre ce qu’il se passe.

Au lieu de m’affirmer pour sauver cette situation et enfin espérer recoller une famille perdue, je recule. Je laisse le chagrin me gagner. Et sans même regarder celui qui, à coup sûr, est bien mon frère, je fixe le sol en me présentant comme la sœur qu’il a probablement cru avoir perdu. Ces faibles mots tremblants sont ce sur quoi je m’appuie pour que cette lourde tension s’apaise. Pour qu’enfin, Raym ouvre les yeux et me reconnaisse. « Hein ? ... » Mais les choses ne se passent pas ainsi. Loin de là. Je redresse vivement la tête. Mes yeux humides fixent celui qui m’est cher. Je ne veux pas croire... qu’il m’ait oublié ? Pourtant sa surprise laisse à penser qu’il est presque... outré de cette nouvelle. J’insiste un peu. Fébrilement, sans avancer plus. Je recule même encore un peu.

« ... Stella est morte il y a maintenant quelques années... Alors qui es tu ?! Quel genre de créature serait capable de lui voler son identité pour m'atteindre ?! »
« ... »

Aucun mot ne sort de ma bouche mais mon visage se tire en une détresse innommable. Mes poings se serrent. Et une colère vive, soudaine et non contrôlable me prend. J’écarquille les yeux. Je veux... lui faire payer ces mots. Sans réfléchir. Parce que mon cœur s’emballe et se serre encore plus. Ces mots sont comme une insulte violente. Je suis... morte ? C’est tout ce qu’il croit... ? Alors que moi, j’ai toujours cru en sa survie. M’a-t-il... laissé tomber si vite... ?

« Je te laisse... une chance de prouver ce que tu avances ! »
« Je ne mens pas !! »

J’hurle presque. Ma main manque de partir dans un geste déplacé parce que je suis blessée. J’ai cru que les choses seraient plus faciles. Que si ce Roi était vraiment Raym, tout irait si vite. Que tout irait mieux rapidement. Mais je me suis trompée. Je ne suis qu’une inconnue méconnaissable à ses yeux. J’ai mal. Je pleure bien plus. Cette souffrance veut sortir mais je reste bloquée sur ce visage abîmé par... des larmes ? Est-ce que... Raym pleure ? Je ne bouge plus, me mordant la lèvre d’angoisse. De tristesse et de peur. Jamais Raym n’a été ainsi. Et je m’en veux. Car je peux lire sa tristesse soudainement. Celle qu’il a cachée sous des mots cruels.

« Moi aussi, j’ai cru que tu étais mort ! »

Je finis par briser ce silence et m’avancer d’un pas hésitant mais ferme à la fois.

« Je suis revenue à la maison, tout était brûlé ! Nos parents étaient calcinés ! Et toi... Disparu ! J’ai cru à ta mort mais j’ai vite repris espoir en pensant que tu t’étais peut-être juste... échappé... Je voulu te chercher... tu sais ? »

Je finis par poser mes doigts tremblant sur mon bras caché, une fois de plus. Je baisse alors le regard. Des yeux remplis de larmes tout autant que mon frère.

« Tu... n’es pas sans savoir que je suis un fléau pour notre peuple... C’est une preuve... en quelque sorte... que je suis bien celle que je prétends... »

Je me crispe et je reprends Raym entre quatre yeux. La colère et tout un tas d’émotions se mêlant maladroitement.

« Je dois te dire quoi de plus pour que tu me crois ?! Tu ne sais pas ce que j’ai vécu après cet incident... Comment pourrais-tu seulement me croire... ? »

Je fais du sur place. Je ne sais pas si je dois rester, avancer ou bien m’en aller. L’espoir d’un retour à la normal s’échappe. Je me sens... oubliée... Ai-je vraiment ma place ici... ? Est-ce que j’étais la seule à croire en cet espoir... ?

« Tu as sûrement vu que mon corps n’était pas là... Tu... n’as pas cherché à me retrouver... ? »



Code couleur #846d06

Stella Steenwal
Stella Steenwal
Fléau des Démons
Messages : 69
02.10.19 17:58
Revenir en haut Aller en bas
Raym Steenwal


Si c'était bien sa sœur, cela remettait en question tout ce dont il avait pensé jusqu'ici. C'est à dire, la mort de sa sœur à cause des chasseurs. Ayant vu ses parents au sol, il n'avait pas réfléchit, avait tué les chasseurs qui attendaient son retour et il avait mis le feu partout, se déchainant...Ensuite il était allé vers cette voix qui l'appelait depuis tant d'année, qui a fait ce qu'il a et est aujourd'hui.

-Je ne mens pas !!

Elle hurlait presque...Mais il ne pouvait pas nier une telle ressemblance avec sa sœur, il ne voulait pas avouer que c'était bien elle en face de lui. Son cœur criait que c'était elle, d'ou l'émotion qui remontait et coulait sur sa joue tandis que dans sa tête c'était impossible. Le roi ne pouvait pas combattre ces deux sentiments et celui qu'il ne savait pas combattre était justement la raison de son cœur.

-Moi aussi, j’ai cru que tu étais mort !

Raym était démasqué. Il ne pouvait plus caché les légère petite perle qui coule sur ses joues. Il était vaincu...Cette voix...c'était bien elle. Le cœur était en train d'écraser une raison qui lui disait de se méfier...et si ce n'était pas elle, peut-être es tu en danger...tout comme ta famille...mais si elle était aussi de sa famille, il ne devait pas la rejeter.

-Je suis revenue à la maison, tout était brûlé ! Nos parents étaient calcinés ! Et toi... Disparu ! J’ai cru à ta mort mais j’ai vite repris espoir en pensant que tu t’étais peut-être juste... échappé... Je voulu te chercher... tu sais ?

-...Je suis arrivé à la maison...Ils étaient mort...les chasseurs attendaient...Ils ont gouté à ma colère mais...j'ai tout calciné...Je pensais que tu étais morte...quelque part dans la maison.


Ce geste sur son bras était un signe assez fort venant de sa sœur...Elle ne l'aimait pas ce bras, en avait peur et elle en avait raison...mais cela ne marchait que sur des démons tout faible, ce qu'il n'était pas.

-Tu... n’es pas sans savoir que je suis un fléau pour notre peuple... C’est une preuve... en quelque sorte... que je suis bien celle que je prétends...

Il hoche seulement la tête, elle reprenait rapidement la parole.

-Je dois te dire quoi de plus pour que tu me crois ?! Tu ne sais pas ce que j’ai vécu après cet incident... Comment pourrais-tu seulement me croire... ?

-...Rien...Je te crois

Il laissa un soupire comme pour s'apaiser s'échapper de ses lèvres et il attrapa Stella pour la prendre soudainement dans ses bras, un geste rapide comme pour se faire pardonner de l'avoir traiter ainsi, la serrant contre lui presque a l'en étouffer, soupirant d'aise en la sentant ainsi contre lui, fermant les yeux en passant sa main dans les cheveux de sa sœur et lui câliner la tête sur son épaule...

-Tu as sûrement vu que mon corps n’était pas là... Tu... n’as pas cherché à me retrouver... ? 

-Chht...Tais toi...ma petite étoile...

C'était peut-être simplement ce que son prénom voulait dire...Mais il l'appela ainsi. Il serra sa main dans les cheveux de sa sœur avant de se reculer un peu et d'essuyer ses petites larmes...Avant de venir y déposer un doux petit baiser sur l'une d'entre elle.

-Excuses moi d'avoir été si dur avec toi...pas mal de choses ont changé quand j'ai tué ces chasseurs...Je suis....Et je suis roi maintenant...

Il ne l'avait pas dit...Je suis un démon. Mais que devait-il lui dire de plus ? Il ne savait pas trop par quoi commencer...Il regarda alors sa sœur, passant sa main sur le visage de celle-ci...elle semblait si innocente. Il lui adressa malgré tout un sourire et il lui chuchota alors doucement..

-Il va falloir...te présenter à la famille...ta famille.

Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 200
03.10.19 9:29
Revenir en haut Aller en bas
Stella Steenwal

Des retrouvailles? / Terminé Ksgy

C’est... toi ?

J’hurle mes mots presque sans réfléchir. Je n’y arrive plus. Tant d’espoir réduit à néant à cause de ces simples mots... « Stella est morte... » Je les repasse en boucle dans mon esprit qui se meurt de plus en plus. Le chagrin monte. Mes larmes sont plus intenses. Je manque même de commettre se geste qui serait, sans nul doute, irréparable. Mais le visage terni de Raym m’empêche d’agir. Quand est-ce que j’ai vu Raym pleurer ? Jamais. Le peu de souvenirs que j’ai remonte et non... Jamais. Il ne s’est jamais montré faible en face de moi ni même en face de nos parents. Il a toujours été celui qui tendait la main pour dire que tout va bien. J’écarquille les yeux alors que je continue de m’exclamer. Je réalise peu à peu que peut-être que ces souvenirs, il les a lui aussi. Et que savoir que je suis bien là le fait souffrir. Non pas négativement mais parce qu’il... ne comprend pas... ?

Je ne peux pas reculer. Pas maintenant que je sais que j’ai atteint mon but. Que j’ai retrouvé ce que j’ai perdu pendant trop longtemps. La blessure de ces mots reste mais je ne veux pas m’en aller. Je ne veux pas abandonner. J’avance fermement, le regard empli d’une certaine frustration de ne pas avoir été reconnue. Une frustration certaine pour ces mots si violents. Si je pouvais seulement prendre un peu de recul, je comprendrais sûrement. Mais l’émotion l’emporte. Je continue de déblatérer mes mots sans même mesurer leur puissance à mon tour.

« ... Je suis arrivé à la maison... Ils étaient mort... les chasseurs attendaient... Ils ont gouté à ma colère mais... j'ai tout calciné... Je pensais que tu étais morte... quelque part dans la maison. »
« Je ne l’étais pas... Je... Je n’étais pas là... »

Pourquoi n’a-t-il pas cherché ? Monté à l’étage ? Fouiné ? S’assurer que j’étais, oui ou non, morte ? C’est ce qui me démange de dire mais je m’abstiens. Ce ton soudainement plus calme et ces larmes encore visibles me font vite comprendre que je m’obstine moi aussi à ne pas comprendre ce qu’il peut ressentir. Je baisse le ton. Un peu. Je tourne la conversation sur ce bras maudit. Un détail qui ne peut tromper. Raym sait à quel point c’est un fardeau pour moi. Mais très vite, l’émotion reprend le dessus. Va-t-il enfin me croire ? « ... Rien... Je te crois. » Vraiment ? Je continue de laisser mon chagrin couler. Je finis par penser qu’il n’a pas voulu me chercher. Mes espoirs s’envolent doucement. Jusqu’à ce que ce geste me sorte de mes pensées négatives. J’écarquille les yeux alors que mon corps bascule contre celui qui est sensé être le Roi ici. Une étreinte forte et chaleureuse. Tout comme tremblante à la fois. « Chht... Tais-toi... ma petite étoile... » Mon cœur s’emballe. Un retournement de situation auquel je ne m’attendais pas. Cette appellation et cette étreinte. Les larmes fusent. Je pleure comme une enfant apeurée.

« Je ne t’ai pas oublié... Je ne veux pas que tu m’oublies... Je t’en prie... Tu es la seule famille qui me reste... »

Ce baiser sur mes larmes me rassure et me fait rougir. M’a-t-il enfin reconnu... ? Pour de vrai ? Je ne veux pas qu’il me lâche. Je viens m’agripper à son vêtement comme une gamine qui ne veut pas que son père s’en aille. Je peine à me calmer, envahie par des émotions fortes. « Excuse-moi d'avoir été si dur avec toi... pas mal de choses ont changé quand j'ai tué ces chasseurs... Je suis... Et je suis roi maintenant... » Je ne réponds pas. Mais mon corps se laisse aller contre celui de ce fameux Roi, cherchant réconfort une nouvelle fois en guise de réponse. Je ferme un instant les yeux, réfléchissant. Me demandant si je ne suis pas dans un rêve qui va mal tourner. « Il va falloir... te présenter à la famille... ta famille. » Je me redresse alors. Je finis par sécher mes dernières larmes et je regarde sérieusement Raym qui me sourit. Tremblante. Toujours hésitante. Comme si ma frustration avait disparu. Je pose alors mes doigts sur les siens. Je souris faiblement.

« Tu... me crois... maintenant ? J’aurais tellement voulu te retrouver avant... Mais j’ai été... »

Emprisonnée... Par les Anges. Conduite de force à devoir tuer les nôtres. Mais je m’abstiens de dire cela. Ce n’est pas le moment. Je secoue la tête doucement pour revenir au sujet de cette famille. Y repenser me surprend d’un coup. Surtout quand je repense à ces bambins qui couraient juste avant... Ce sont donc bien... ses enfants ?

« ... Enfin ce n’est pas important pour le moment... Je t’ai retrouvé, c’est ce qui compte... »

Je fixe mon frère. Enfin. Il est là. J’en suis ravie. Mais je me sens tout à coup idiote face à cette famille nouvelle que je ne connais pas.

« Ce...Ce sont tes enfants... que j’ai vu... ? Tu es vraiment marié à la Reine des Succubes... ? C’est ce qui se dit. Enfin... C’est ce que j’ai entendu... Je manque d’informations... »

Je me sens même plus qu’idiote...

« Tu es vraiment le Roi de cette ville... ? »



Code couleur #846d06

Stella Steenwal
Stella Steenwal
Fléau des Démons
Messages : 69
11.10.19 16:16
Revenir en haut Aller en bas
Raym Steenwal


-Je ne l’étais pas... Je... Je n’étais pas là...


Est-ce qu'il avait cherché ? Il ne s'en souvenait plus. Il faut dire que ce jour la il avait atteint un niveau de colère qu'il n'aurait jamais imaginé possible. Que tout flambe ou pas, son monde était à terre ce jour la, réduit en miette...et en cendre par sa main. Il n'y avait plus qu'une chose qui lui passait à l'esprit, qui réussissait à communiquer. Cette voix qui l'avait mené jusqu'à Lilith pour la libérer et en faire sa femme.

- Je ne t’ai pas oublié... Je ne veux pas que tu m’oublies... Je t’en prie... Tu es la seule famille qui me reste...

-Jamais je ne t'ai oublié sœurette...comme maman et papa. Tu as ta place dans mon cœur malgré tout...et tu as une famille plus grande que moi seul maintenant.

Il comprenait le sentiment qu'éprouvait Stella, il avait le même avec Lilith qui était sa femme et ses enfants qui étaient ce qu'il avait de plus chère avec sa tendre épouse. Il n'était pas la seul famille qui restait à Stella...la famille était plus grande qu'elle ne le pensait. Il pouvait sentir à quel point elle agrippait à lui, il ne pouvait ignorer la détresse de sa sœur. C'est pourquoi il essayait de lui faire oublier les mots qu'il venait de lui dire tout à l'heure, l'ayant sûrement blessée, avec cette douce étreinte et ce doux baiser qu'elle n'avait pas eu l'occasion d'avoir de sa part depuis cet événement.

-Tu... me crois... maintenant ? J’aurais tellement voulu te retrouver avant... Mais j’ai été...

-Oui je te crois. Il t'aurait été difficile de me retrouver la ou je suis allé...

Car il était allé libérer Lilith de sa prison, un endroit que personne n'aurait pu trouver sans entendre ce qu'il entendait. Un endroit ou il n'y avait aucune vie également, mis à part peut-être quelques animaux. Et puis ensuite, il avait avancer avec la reine. Difficile de courir après un roi...même si une ville pour démon s'était formée.

-... Enfin ce n’est pas important pour le moment... Je t’ai retrouvé, c’est ce qui compte... 

-Oui...Mais je pense que l'on a beaucoup à se dire depuis tout ce temps...tu ne dois pas comprendre grand chose à la situation. Même en ce qui concerne Lilith et moi.

Peut-être même qu'elle pensait que ce n'était pas un véritable amour, peut-être que Stella pensait que Lilith manipulait Raym, peut-être qu'elle l'utilisait justement pour avoir ce dont elle avait besoin. Mais ce n'était pas le cas. C'était un amour bien véritable et...possessif également.

-Ce...Ce sont tes enfants... que j’ai vu... ? Tu es vraiment marié à la Reine des Succubes... ? C’est ce qui se dit. Enfin... C’est ce que j’ai entendu... Je manque d’informations... 

-Oui, j'ai épousé Lilith et les enfants, que tu as vu, sont bien les notre. Des triplés. Tes neveux. Tu voudras les rencontrer?

Il lui sourit alors, lui faisant bien comprendre qu'elle n'était pas toute seule dans cette famille. Il posa sa main sur la tête de Stella et lui ébouriffa un peu ses cheveux noir.

-Tu es vraiment le Roi de cette ville... ?


-Ayant épouser la reine succube, je deviens un roi. Après...Lilith est plus une sorte de déesse qu'une reine...après tout, elle a été la première à être créée si je me trompe pas...


En l'observant, il remaqua qu'une chose avait changé chez Stella. Il regarda alors un peu plus curieux la jeune femme avant d'apercevoir sa tresse qui passait sur son buste. Il cligna des yeux et...se permit de prendre en main cette partie de cheveux.

-Je...ne savais pas que tu aimais les tresses.

Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 200
14.10.19 23:54
Revenir en haut Aller en bas
Stella Steenwal

Des retrouvailles? / Terminé Ksgy

C’est... toi ?

C’est dur de se concentrer et de prendre du recul en ce moment pénible. Pénible pour moi comme pour Raym semble-t-il. Ma colère prend le dessus. La raison n’est pas vraiment présente. J’essaie de faire comprendre à ce frère retrouvé qu’il n’aurait pas du croire que je faisais partie des victimes. Sans vraiment me rendre compte que je ne cherche pas à comprendre son point de vue. Cette rencontre se passe trop violemment. J’aurais voulu que tout soit plus facile. Sauf que tout ça risque de creuser un fossé entre nous. Mais ce geste soudain du Roi des lieux me calme. Cette étreinte ravive tant de souvenirs. Et surtout, elle me rassure. Encore plus avec cette appellation qui ne peut que confirmer que Raym ne m’a finalement pas oublié.

« Jamais je ne t'ai oublié sœurette... comme maman et papa. Tu as ta place dans mon cœur malgré tout... et tu as une famille plus grande que moi seul maintenant. »
« Moi non plus... Je voulais tant te retrouver... Excuse-moi de m’être emportée mais à t’entendre, c’est comme si... tu avais tout effacé pour ta nouvelle vie et ta nouvelle famille... Alors que moi, je n’ai jamais voulu croire à ta mort... »

Un espoir presque vain auquel je me suis accroché. Et je me féliciterais presque maintenant d’avoir tenu bon. Car Raym est vivant. Il est là. Devant moi. Et même si les retrouvailles ne sont pas encore bien précises, c’est un calvaire qui touche bientôt à sa fin. Je me laisse aller contre ma moitié. Celui qui m’a toujours soutenu dans les moments difficiles avant que cet incident avec les Chasseurs n’arrive. Je suis comme bercée par ces excuses qui arrivent également de sa part. Et un sourire me gagne quand il me parle de sa famille comme si c’était la mienne. « Oui je te crois. Il t'aurait été difficile de me retrouver la où je suis allé... » Je ne réponds pas sur le coup. Une longue discussion sera nécessaire. Il y a tant de choses que je ne sais pas de lui tout comme lui ne sait rien de ce qu’il s’est passé me concernant.

« Oui... Mais je pense que l'on a beaucoup à se dire depuis tout ce temps... tu ne dois pas comprendre grand chose à la situation. Même en ce qui concerne Lilith et moi. »
« Il y a sûrement trop de choses à se dire. Je ne comprends pas tout, en effet... Enfin... Je veux dire que j’ai déjà entendu parler de Lilith mais de là à imaginer que tu l’as épousé... Et je suppose que toi aussi, il y a sûrement des questions qui te viennent. Les choses se sont compliquées après la mort de nos parents. Il y a tant de choses que... tu ignores... »

Rien que de penser aux atrocités que j’ai engendré, je me crispe fortement. Je serre les poings. A cause de ces Anges, je... Je ne veux pas y penser tout de suite. J’essaie de comprendre un peu plus la situation sur cette famille royale. Ces enfants que j’ai vu.

« Oui, j'ai épousé Lilith et les enfants, que tu as vu, sont bien les notre. Des triplés. Tes neveux. Tu voudras les rencontrer ? »
« Mes... neveux... ? »

Entendre ce terme me faut chaud au cœur tout comme ça me bouleverse. Je ne sais pas trop comment réagir. Mais une chose est sûre. Je ne veux pas rester ignorante sur ce qui entoure mon jumeau. Alors oui. Je veux entrer dans ce cocon familial qu’il a formé.

« J’aimerais bien... Si leur mère est d’accord et si eux aussi le souhaite. Ça fera sans doute un choc à tout ce monde de savoir que... j’existe... »

Cette caresse frénétique sur ma tête me réveille de cette petite léthargie. Et d’autres questions fusent. Avec le sourire. Mais je me sens si bête encore. « Ayant épousé la reine succube, je deviens un roi. Après... Lilith est plus une sorte de déesse qu'une reine... après tout, elle a été la première à être créée si je me trompe pas... » Je vais pour lui répondre mais son attitude soudaine m’interpelle. Je reste silencieuse tout en suivant son geste du regard. J’ai presque un mouvement de recul quand il se saisit de ma tresse.

« Je... ne savais pas que tu aimais les tresses. »
« Je... Et bien, c’est tout nouveau je dois dire... »

Mon regard démontre un peu de surprise. J’écarquille même un peu les yeux en observant Raym qui attend une réponse. Mais je me perds dans quelques souvenirs sans vraiment m’en rendre compte. Cette tresse... Toute une histoire que je ne pourrais jamais oublier. Une histoire que j’étais loin d’imaginer possible. La rencontre avec Noriaki. Ce qu’il a fait pour me sauver. Ce que nous avons fait pour nous rapprocher... Un sourire béat se dessine sur mon visage alors que quelques rougeurs colorent mes joues.

« Je... »

Je réalise soudain mon attitude rêveuse et je me reprends bien vite en devenant plus sérieuse. Je déglutis légèrement avant de racler un peu ma gorge.

« C’est un cadeau... que l’on m’a fait. Et je trouvais ça très joli alors je l’ai gardé en souvenir. Je trouve que ça change un peu... Tu n’aimes pas... ? »

Je ne suis pas prête à parler de Noriaki pour le moment. Ça voudrait dire annoncer à mon frère ce qu’il s’est passé avant. Ma capture. Mes meurtres envers les miens. Et cette rencontre inopinée. Sans parler du fait que je ne suis plus seule dans la vie, en dehors de la famille. Si Raym est si proche de sa famille, que pensera-t-il ? Noriaki n’est pas un démon. Qui peut prédire ce qu’il jugera bon ou pas... ? Sans compter l’avis de la Reine des Succubes. J’essaie alors de détourner la conversation.

« Mais il y a plus important à traiter non... ? Est-ce que... tu me présenterais ta famille maintenant ? Ou est-ce qu’on discute de comment tu es arrivé ici... ? J’aimerais savoir comment tu en es arrivé à rencontrer Lilith... Et comment tu as fait pour survivre après la perte de nos parents... »



Code couleur #846d06

Stella Steenwal
Stella Steenwal
Fléau des Démons
Messages : 69
14.11.19 18:23
Revenir en haut Aller en bas
Raym Steenwal


- Moi non plus... Je voulais tant te retrouver... Excuse-moi de m’être emportée mais à t’entendre, c’est comme si... tu avais tout effacé pour ta nouvelle vie et ta nouvelle famille... Alors que moi, je n’ai jamais voulu croire à ta mort... 

-J'ai aussi mes torts...

Il ne pouvait pas lui dire qu'il avait littéralement pété un plomb ce jour la...ni même qu'il était entré dans un certain esprit de vengeance et qu'il écrasait presque le moindre humain qui l'emmerdait ne serait-ce qu'un peu...qu'il était devenu froid...violent...telle le roi démon qu'il était aujourd'hui. Stella devait encore le voir comme le gentil frère presque innocent. Mais du sang à couler sous les ponts depuis.

-Il y a sûrement trop de choses à se dire. Je ne comprends pas tout, en effet... Enfin... Je veux dire que j’ai déjà entendu parler de Lilith mais de là à imaginer que tu l’as épousé... Et je suppose que toi aussi, il y a sûrement des questions qui te viennent. Les choses se sont compliquées après la mort de nos parents. Il y a tant de choses que... tu ignores... 

-Je comprends que ça t'ait surpris...Mais rassures-toi, c'est pas un mariage forcé.

Au moins, elle n'avait pas à s'inquieter de ça. Il ignorait totalement ce qu'elle avait pu entendre de Lilith. Il y avait certainement du vrai comme du faux mais...Il ne voulait pas qu'elle s'imagine qu'il était pris au piège par cette succube. Non, c'était même lui qui avait forcé les choses dès leur rencontre mais...il n'allait tout de même pas lui dire pour ne pas l'effrayer...

-Mes... neveux... ?

Elle semblait tout de même surprise de comprendre que les enfants qu'elle avait vu tout à l'heure était bien les siens. Mais avant de les mettre en relation, Raym devait demander à Lilith tout de même...Sa femme voudrait sûrement connaître un minimum Stella pour se rassurer et lui apporter un minimum de confiance pour lui laisser cette opportunité.

- J’aimerais bien... Si leur mère est d’accord et si eux aussi le souhaite. Ça fera sans doute un choc à tout ce monde de savoir que... j’existe...

-Oui, il faut que j'en parle à Lilith...et elle voudra certainement te connaître un minimum avant histoire qu'elle ait confiance en toi.

Cependant, il avait remarqué un petit détail sur elle qui le taraudait un peu...ses souvenirs étaient-ils si trouble ? Il soupira un peu avant de l'écouter, se posant du coup un peu plus de question...

-Je... Et bien, c’est tout nouveau je dois dire...

Surtout qu'elle semblait se perdre dans des pensées dont il n'avait pas accès...elle avait vécu seul pendant un bon moment...il pouvait s'être passé énormément de chose.

-C’est un cadeau... que l’on m’a fait. Et je trouvais ça très joli alors je l’ai gardé en souvenir. Je trouve que ça change un peu... Tu n’aimes pas... ?

-C'est pas que je n'aime pas...je suis juste surpris n'ayant jamais vu ça sur toi en fait. Mais...ça te va plutot bien. Celui ou celle qui t'a fait ça a osé un truc...inédit.

Il ne posa pas plus de question du coup...Stella semblait avoir son petit cercle d'ami du coup, ce n'était pas plus mal n'est-ce pas ? Enfin...même si l'idée qu'on pose ses mains sur sa sœur ne lui plaisait pas, il ne pouvait pas lui interdire de vivre...Il aurait également peur de tuer celui qui le ferait sous une simple pulsion incontrolée...

-Mais il y a plus important à traiter non... ? Est-ce que... tu me présenterais ta famille maintenant ? Ou est-ce qu’on discute de comment tu es arrivé ici... ? J’aimerais savoir comment tu en es arrivé à rencontrer Lilith... Et comment tu as fait pour survivre après la perte de nos parents...

-Chaque chose en son temps Stella...Pour la famille, je dois voir avec Lilith. Je crois qu'elle sera aussi surprise de savoir que j'ai une sœur encore en vie. En ce qui concerne ma rencontre avec elle...En fait je l'ai toujours entendu depuis petit dans ma tête sans savoir qui c'était mais...je l'ai jamais dis...et quand nos parents se sont fait tuer, je croyais que c'est tout ce qu'il me restait...Alors j'ai suivi cette voix. Je l'ai trouvé et...je l'ai libéré...après je vais pas te détailler ce qu'il s'est passé ! Censured !

Il regarda alors ailleurs en se grattant la joue...Elle devrait bien comprendre ce qu'il s'était passé sans...imaginé la vérité. Elle voulait savoir...elle sait maintenant. Il la fixa alors et cligna des yeux.

-Pis pour survivre...bha je me servais...Rien de plus compliqué.

Il volait, il se servait, c'était gratuit et s'enfuyait par les aires...Mais bon, pas besoin de détailler...Stella pouvait bien s'imaginer tout et n'importe quoi, peu importe. Rien de bien fabuleux avait été fait.

-Sinon...Tu es ma sœur jumelle mais...Je suis aussi la dernière création de Lilith avant qu'elle ne perde en puissance...Elle avait un peu tout prévu pour la libéré...sauf ce qui se passerait après être sorti de sa prison.

Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 200
21.11.19 12:33
Revenir en haut Aller en bas
Stella Steenwal

Des retrouvailles? / Terminé Ksgy

C’est... toi ?

Nous avons tous les deux nos torts dirait-on. C’est même une certitude. C’est pour ça que je ne cherche plus à surenchérir ou à me défendre sur tout ce que ces attitudes étranges éveillent en moi. Raym s’excuse et moi, je réalise pour de bon que mon frère est bien là. Vivant. Et qu’il ne m’a pas oublié malgré les doutes que j’ai pu avoir quelques longues minutes plus tôt. Et c’est aussi pour ça que je profite de cette étreinte fraternelle que je n’ai pas eu depuis bien trop longtemps. J’en suis émue. Une larme m’échappe. Peut-être même bien plusieurs. Mais ce sont des larmes de joie à présent. Je ne cherche plus à chercher ce qui a pu motiver mon jumeau à se comporter ainsi. Je dois profiter de ces retrouvailles qui deviennent plus abordables. Même si beaucoup de détails m’échappent.

« Je comprends que ça t'ait surpris... Mais rassures-toi, c'est pas un mariage forcé. »
« Je l’espère. Car tu mérites sûrement mieux que devoir te forcer à faire les choses... »

L’idée du mariage forcé ne m’a pas vraiment effleuré l’esprit. En fait, je suis plus à repenser à ce que moi j’ai pu commettre. Ce que Raym ignore de moi aussi. Mais maintenant que le sujet est mis sur la table, j’ose l’imaginer et une petite grimace se dessine sur mon visage. Je n’ai pas perdu mon frère pour le retrouver dans une situation aussi délicate. Surtout que ça ne le représente pas du tout. Alors je le crois. Et j’espère que son union avec Lilith est une union réelle et sincère. Et que leur famille est issue de quelque chose de souhaité. En même temps, j’aurais vraiment du mal à en douter quand il me parle de mes neveux. Un terme qui me bouleverse tellement.

« Oui, il faut que j'en parle à Lilith... et elle voudra certainement te connaître un minimum avant histoire qu'elle ait confiance en toi. »
« Je... Oui... C’est compréhensible. J’espère seulement qu’elle ne me rejettera pas et qu’elle ne m’éloignera pas de toi. Maintenant que je t’ai retrouvé... »

Même si cette caresse sur ma tête m’apaise, je reste anxieuse à cette idée. Je peux comprendre qu’une reine défende son territoire. Et encore plus sa famille. M’acceptera-t-elle ? Je me pose quelques questions silencieusement. Mais mes interrogations sont de courtes durées. Qui aurait pu croire que cette discussion tournerait en un sujet bien différent. Ma tresse... J’en rougis. Je me perds même. Je ne sais plus comment répondre et ça se voit. Je ne peux pas le nier. Mais quelle idée de passer sur un aspect si physique tout à coup ? Je suis prise au dépourvu. J’essaie de me défendre comme je peux sans laisser le temps à Raym d’entrer dans une investigation qui pourrait me faire dévoiler mon passé bien trop tôt. Je n’y suis pas prête.

« C'est pas que je n'aime pas... je suis juste surpris n'ayant jamais vu ça sur toi en fait. Mais... ça te va plutôt bien. Celui ou celle qui t'a fait ça a osé un truc... inédit. »
« M... Merci ! Je ne manquerai pas de faire passer le message ! »

Je suis heureuse que ça lui plaise et mon engouement le laisse largement voir. Mais il traduit aussi tout ce que je ressens concernant cette coiffure qui signifie beaucoup pour moi. Et très vite, je change de sujet pour pas que la conversation ne dévie sur Noriaki. Et pour être honnête, ma curiosité est piquée. Je veux en savoir plus sur sa famille et comment mon frère a pu en arriver jusque-là. Tant de temps nous a été volé... Ses histoires me feront le plus grand bien. Mais quand ses mots commencent à résonner, le doute s’installe. Une voix dans sa tête ? Comment ça ? Lilith aurait... dirigé Raym ?

« Tu l’as toujours entendu dans ta tête... ? Comment ça ? »

Je ne comprends pas tout. Durant toutes ces années, cette succube lui aurait bridé le cerveau ? J’observe Raym avec une pointe d’incompréhension dans le regard.

« Tu veux dire qu’elle t’a guidé tout ce temps... ? Ou qu’elle t’a forcé à venir à elle ? Pour la libérer ? »

Je commence à m’inquiéter. Est-ce que Raym aurait-été manipulé ? Je ne peux pas le croire. Alors que mon frère est si caractériel et qu’il ne dépend que de ses idéaux. Et puis ces enfants... Il ne les aurait pas fait juste par manipulation... N’est-ce pas ? « Alors j'ai suivi cette voix. Je l'ai trouvé et... je l'ai libéré... après je vais pas te détailler ce qu'il s'est passé ! Censured ! » J’écarquille alors les yeux en le regardant. Voilà bien des mots qui me remettent sur le droit chemin. Ou bien qui me font imaginer tout autre chose. Au moins, ça m’enlève l’idée qu’il a été manipulé mais... Je rougis rien qu’en imaginant ce que je pense... Il n’aurait pas... ? Tout de même... ? Je n’ose même pas intervenir sur ces paroles. Son comportement veut tout dire. Et la suite m’intrigue encore plus. « Pis pour survivre... bha je me servais... Rien de plus compliqué. » Rien de bien compliquer à comprendre surtout. Je baisse alors le regard. La tristesse m’envahit. Quelle vie avons-nous eu ? Des déboires de petit délinquant et une vie d’esclave. Rien de bien glorieux.

« Sinon...Tu es ma sœur jumelle mais... Je suis aussi la dernière création de Lilith avant qu'elle ne perde en puissance... Elle avait un peu tout prévu pour la libéré... sauf ce qui se passerait après être sorti de sa prison. »
« Hein ? »

Je relève vivement la tête. Mes pupilles se dilatent doucement alors que j’écarquille les yeux. Est-ce que j’ai bien entendu ? Une... création ? Mon cœur a loupé un battement et rapidement, sans même le contrôler, je serre les poings. Impossible. Je ne peux pas le croire. Raym est mon frère. Mon jumeau. Il n’a pas pu être crée... ? Sinon, je le serais aussi, non ? Et je n’ai jamais été... appelée ni dirigée par cette Lilith. Non... Non ! Je ne veux pas le croire !

« Je ne comprends pas... Comment ça ?! Tu n’as pas pu être créé... Tu es mon jumeau... ! Tu es mon frère et tu es né en même temps que moi. Notre mère t’a porté... ! Ça n’a pas de sens ce que tu dis... ! »

Me dire ça c’est comme me dire qu’il n’est pas mon frère mais un étranger que Lilith a créé. Manipulé. Je ne peux pas haïr celle qui représente les démons que nous sommes mais elle ne peut pas s’approprier le droit de « conception » de mon frère...

« C’est comme si tu me disais que je ne suis pas ta sœur... Et qu’elle a tout fait pour te détourner de moi... »



Code couleur #846d06

Stella Steenwal
Stella Steenwal
Fléau des Démons
Messages : 69
17.12.19 22:09
Revenir en haut Aller en bas
Raym Steenwal


- Je l’espère. Car tu mérites sûrement mieux que devoir te forcer à faire les choses...

-Rassures-toi, Lilith ne m'a jamais forcé à faire quoi que ce soit. Tu serais étonné mais...Elle a un petit côté enfantin tout mignon.

Il espérait qu'avec cette petite révélation sur Lilith la rassure. Après tout c'était vrai. Elle n'était pas si méchante que ça quand on la connaissait, qu'on avait sa confiance et qu'on faisait parti de son cercle de connaissance. Il ne savait pas comment Stella s'imaginait la reine car après tout, elle ne l'avait jamais vu et avait très certainement entendu des choses à son sujet...Ce qu'il entendait le plus, c'était que c'était une succube et qu'en tant que succube...elle devait passer beaucoup de temps avec DES hommes. Mais tout ceux qui racontaient cette bêtise méritaient simplement de mourir la langue pendue.

-Je... Oui... C’est compréhensible. J’espère seulement qu’elle ne me rejettera pas et qu’elle ne m’éloignera pas de toi. Maintenant que je t’ai retrouvé... 

-Pour quelle raison est-ce qu'elle ferait ça ? Ne t'inquiète pas...Lilith est une femme et une maman comme une autre. Ses enfants sont à ses yeux de magnifique trésors. Elle sait ce qu'est la famille désormais.

Oui...Car Lilith avait appris à se comporter comme une mère bienveillante envers ses enfants. Elle n'était pas le monstre que l'on pouvait décrire...enfin si, mais cela cachait une toute autre facette qu'elle avait découvert également en mettant au monde naturellement. Elle avait appris à aimer ses enfants. Car en ce qui concerne ses créations...ce ne sont certainement que des outils...elle ne leur porte pas d'amour. Les avoir porter faisait très certainement la différence. Ils avaient son sang tout de même qui coulait dans leur veine.

-M... Merci ! Je ne manquerai pas de faire passer le message !

-Oh...Tu vois donc toujours cette personne...

Il lui tirait alors la langue. Elle devait très certainement comprendre qu'elle venait de lâcher une information sans le vouloir. Un petit piège dans lequel elle était tombée. C'était une sorte de talent que Raym avait développé en étant devenu roi...faire cracher des morceaux à des gens sans leur poser directement la question. Mais ce n'était pas méchant envers sa sœur, il pouvait ainsi la taquiner.

-Tu l’as toujours entendu dans ta tête... ? Comment ça ?

Voilà un sujet plutôt sensible qui eveillait semble-t-il des soupçons chez sa sœur jumelle...Elle avait certainement peur de la situation pour son jumeau peut-être. Mais elle se faisait des films.

-Tu veux dire qu’elle t’a guidé tout ce temps... ? Ou qu’elle t’a forcé à venir à elle ? Pour la libérer ?

-Non Stella. Tu as pu grandir avec moi pendant des années...Je l'entendais quelque part dans ma tête mais je ne suivais pas ce que j'entendais et j'avais réussi à faire comme si je ne l'entendais pas...car j'ignorais ce que c'était. C'est après l'accident que je me suis dirigé vers cette voix pour la trouver. Je l'ai fait de mon propre chef...Je l'ai un peu fait poiroté dans un sens...

Oui car il y avait des dizaines d'années...C'était une preuve solide qui démontrait que Lilith n'avait aucun contrôle sur l'esprit de Raym à ce moment la. Et que même si aujourd'hui il y avait des sentiments, il avait toute sa tête. Cependant les prochaines révélations allaient surement faire plus mal. Mais il devait le faire et la tenir au courant. C'était la moindre des choses, elle avait droit à la vérité et elle avait le droit de ne pas le croire. Mais il ne lui cachait pas les fait...Ce n'était pas pour la repousser. Elle restait sa sœur.

-Hein ?


Il pouvait lire l'incompréhension et le doute revenir dans son regard. Il avait été flou certes...

-Je ne comprends pas... Comment ça ?! Tu n’as pas pu être créé... Tu es mon jumeau... ! Tu es mon frère et tu es né en même temps que moi. Notre mère t’a porté... ! Ça n’a pas de sens ce que tu dis... !

-En fait Lilith a créé une graine dans un démon avec ses dernières forces...Et ce démon, une fois qu'il s'accouplerait...donnerait naissance à sa création. Enfin...papa...Et ensuite nous sommes né. De ce que j'ai compris...tu n'as jamais entendu Lilith dans ta tête donc...Je suis sa dernière création...Pour que je vienne la libérer un jour.

Lui expliquer était plus dur que prévu. Il ne voulait surtout pas la blesser...Mais il avait peur d'échouer sur ce point...donc s'il n'était pas clair, il s'en excusait...Il portait alors sa main sur la joue de sa sœur pour lui relever un peu le visage et la regarder.

-C’est comme si tu me disais que je ne suis pas ta sœur... Et qu’elle a tout fait pour te détourner de moi... 

-Chht ! Comme je t'ai dis tout à l'heure, on a grandi ensemble et comme tu le dis si bien, maman nous a porté...Tu es bien ma sœur jumelle. C'est ce que tu es à mes yeux. Alors...ne te méprends pas non plus, Lilith n'a jamais cherché à me forcer en 600 ans ! Quand elle a su pour nos parents...elle était compatissante. Ne te fais pas de fausses idées avant de l'avoir rencontré d'accord ?

Après tout...si elle n'avait jamais voulu de lui après ce qu'il lui avait fait en la libérant...il serait déjà mort...

Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 200
17.12.19 23:09
Revenir en haut Aller en bas
Stella Steenwal

Des retrouvailles? / Terminé Ksgy

C’est... toi ?

Ces mots durs qui ont entamés nos retrouvailles sont vite oubliés. Raym est là. Il est vivant. L’espoir que je n’ai jamais perdu a enfin récompensé mon attente. Noriaki serait probablement content de me savoir heureuse d’avoir retrouvé cette famille perdue. Alors maintenant, je cherche à savoir si tout va bien pour mon jumeau. Si cette fameuse Lilith prend soin de lui et qu’il n’est pas entre les mains d’une démone qui le manipule et se sert de lui. « Rassures-toi, Lilith ne m'a jamais forcé à faire quoi que ce soit. Tu serais étonné mais... Elle a un petit côté enfantin tout mignon. » Un léger soupir m’échappe. Un soupir de soulagement tout comme de nervosité. De soulagement car je peux enfin penser qu’il n’est pas bridé par une force qui le tient entre ses filets. De nervosité car en soi, je ne connais pas cette succube. Même si les récits disent qu’elle est la Reine et que tous les démons lui doivent allégeance, je ne connais rien d’elle. Un démon n’est pas fait pour être mignon. Même moi, j’ai engendré des atrocités. Alors la Reine... Qu’en est-il ? Pourtant, le sujet de la famille semble être important pour elle. Tout comme Raym la sublime. J’espère vraiment rentrer dans son petit cocon un jour...

« Pour quelle raison est-ce qu'elle ferait ça ? Ne t'inquiète pas... Lilith est une femme et une maman comme une autre. Ses enfants sont à ses yeux de magnifiques trésors. Elle sait ce qu'est la famille désormais. »
« Vu comme tu en parles, je ne vois pas de raison d’en douter mais je débarque comme ça. Elle aurait des raisons de se méfier. Même si je reste une démone malgré tout. Tu avais bien l’air sur la défensive toi aussi au tout début. »

On pourrait s’enterrer encore bien longtemps dans ce débat. Et de toute évidence, nous n’aurons pas vraiment de réponses concrètes tant que la concernée ne se sera pas prononcée. Et moi seule pourrais juger si elle est si... mignonne. Suis-je seulement prête à lui faire face ? Je ne sais pas. Et je ne me pose pas la question. Je cherche plutôt à préserver ce petit secret que je tiens concernant Noriaki. Le sujet de la tresse me prend au dépourvu mais je me défends comme je peux. Et plutôt bien. Jusqu’à ce que... « Oh... Tu vois donc toujours cette personne... » ...  Je me mets alors à rougir en regardant Raym. J’écarquille les yeux. Mon léger silence veut tout dire. Je n’ai même pas besoin de m’expliquer que je sais d’avance que je suis grillée au vu du comportement taquin de mon frère.

« Je... Moi aussi, j’ai des choses à te raconter tu sais... Quand on aura un peu de temps pour tout ça. »

On en a sûrement mais je préfère dévier le sujet. En fait, Raym le fait lui-même. A croire qu’on saute du coq à l’âne quasiment tout le temps. Et que mes émotions sont mises à rude épreuve. Le sujet de Lilith devient de plus en plus obscur à mes yeux. « Non Stella. Tu as pu grandir avec moi pendant des années... Je l'entendais quelque part dans ma tête mais je ne suivais pas ce que j'entendais et j'avais réussi à faire comme si je ne l'entendais pas... car j'ignorais ce que c'était. C'est après l'accident que je me suis dirigé vers cette voix pour la trouver. Je l'ai fait de mon propre chef... Je l'ai un peu fait poiroter dans un sens... » Je ne sais pas quoi répondre à cela. Car même si tout est vrai, cette action fait qu’il a tout oublié pour aller vers elle. Sans penser que j’aurais pu être en vie. Je m’en mords la lèvre. Les mots suivants me font encore avoir des émotions intenses mais tout devient plus fort et douloureux quand Raym en vient à parler de sa... « conception ». Je refuse de l’accepter. Et même si Raym prend le temps de m’expliquer les choses, ces histoires de graines et de dernière création me passent bien au dessus. Raym est mon jumeau. Pas une... création ! Pour quoi ? La libérer et en oublier sa famille... ? C’est ce que je continue de croire.

« Chht ! Comme je t'ai dis tout à l'heure, on a grandi ensemble et comme tu le dis si bien, maman nous a porté... Tu es bien ma sœur jumelle. C'est ce que tu es à mes yeux. Alors...  ne te méprends pas non plus, Lilith n'a jamais cherché à me forcer en 600 ans ! Quand elle a su pour nos parents... elle était compatissante. Ne te fais pas de fausses idées avant de l'avoir rencontré d'accord ? »
« Tout ce que tu me dis... Comment veux-tu que je ne me fasse pas des idées ? Tu m’apprends que tu n’es qu’à moitié né... Même si elle ne t’a pas forcé, tu es allé vers elle. Peut-être que j’avais besoin d’aide moi... J’aurais tant voulu que tu sois là quand je... »

Je m’abstiens de continuer ma phrase. C’est comme si une illumination me venait et me faisait comprendre de ne pas me montrer si mauvaise dans mes mots. Raym me pensait morte alors il a suivi tout ce qu’il lui restait... n’est-ce pas ? C’est ce que je dois me dire et je dois l’accepter. Lui parler de mon kidnapping par les Anges ainsi que de mes monstruosités forcées n’est pas la solution à ma peine soudaine. Je me conforte de cette caresse sur ma joue avant de regarder mon jumeau et de lui sourire en secouant un peu la tête.

« Non... Pardon. Tu as raison. Je ne voulais pas me montrer désagréable. Je suppose que si tu as fondé cette famille aujourd’hui, c’est que cette femme est bien à tes yeux. »

Je viens alors prendre la main de mon frère au creux des miennes en les regardant. Je les observe et apprécie ce contact que je n’ai pas eu depuis si longtemps.

« Tant que maintenant, on peut rester ensemble et se voir régulièrement... Tant que tu ne m’oublies pas... Tout me va. »

L’émotion reprend le dessus. Je ne peux alors pas m’empêcher de venir m’agripper au cou de mon frère et de l’enlacer comme pour le garder cette fois et qu’il ne parte pas.

« J’ai connu l’enfer quand nos parents sont morts. J’entrevois un petit bout de paradis maintenant alors... je ne veux pas que ce petit coin de bonheur s’en aille à nouveau... »



Code couleur #846d06

Stella Steenwal
Stella Steenwal
Fléau des Démons
Messages : 69
03.01.20 23:09
Revenir en haut Aller en bas
Raym Steenwal


-Vu comme tu en parles, je ne vois pas de raison d’en douter mais je débarque comme ça. Elle aurait des raisons de se méfier. Même si je reste une démone malgré tout. Tu avais bien l’air sur la défensive toi aussi au tout début.

-Oui c'est vrai...Lilith est très protectrice avec les enfants. Tu sais...jusqu'à ce qu'elle soit enceinte elle ne se doutait pas une seul seconde qu'elle possédait un instinct maternelle. Elle a beaucoup appris depuis qu'elle est sorti de sa prison.

Mais cette conversation...il voulait tout de même la rassurer, qu'elle ne se fasse pas de fausse idée sur Lilith, qu'elle comprenne qu'elle est une femme comme toutes les autres au fond d'elle et qu'elle avait évoluer dans ce sens plutôt que de rester une reine sans cœur...de créer sans émotion alors qu'aujourd'hui, elle y mettait son cœur et sa gourmandise.

Mais bon cette tresse était surprenante sur sa sœur. Il ne l'avait jamais vraiment vu se coiffer ou faire une coupe...c'était étrange, elle lui cachait quelque chose mais il ne voulait pas forcer. Si elle avait eu envie de lui parler, elle l'aurait certainement déjà fait. Se retenait elle à cause du lieu ? Aucune idée...

-Je... Moi aussi, j’ai des choses à te raconter tu sais... Quand on aura un peu de temps pour tout ça. 

-Oh ? Des choses croustillante ou ? …

Peut-être avait-elle vécu des choses étranges aussi. Il ne le savait pas...il l'avait cru morte après tout. Il s'en voulait un peu c'est vrai. Mais comment briser la glace sous toutes ses années à penser pareil ? Il n'avait pas la réponse. Il espérait tout de même que le temps réparerait tout ça.

- Tout ce que tu me dis... Comment veux-tu que je ne me fasse pas des idées ? Tu m’apprends que tu n’es qu’à moitié né... Même si elle ne t’a pas forcé, tu es allé vers elle. Peut-être que j’avais besoin d’aide moi... J’aurais tant voulu que tu sois là quand je... 

-Tu n'as pas à t'en faire...Lilith est adorable, vraiment. Mais que veux tu dire par...quand tu ?

Elle lui cachait vraiment quelque chose. Il voulait savoir ! Peut-etre avait elle souffert en plus...il s'en voudrait de l'avoir abandonnée au final...c'est ce qu'il penserait. Mais...tout allait bien non ? Elle était la devant lui...entière apparemment, encore elle. Il ne savait pas comment prendre la chose mais il le cachait, il ne voulait pas que sa sœur se doute de quelque chose alors qu'ils venaient de se retrouver.

-Non... Pardon. Tu as raison. Je ne voulais pas me montrer désagréable. Je suppose que si tu as fondé cette famille aujourd’hui, c’est que cette femme est bien à tes yeux.

-Hmm...oui...et j'ai bien envie d'autres enfants avec elle...ihih

Une petite envie avoué à sa sœur...était ce mal ? Non. Mais peut être allait elle en rougir alors qu'elle profitait de cette main qu'il lui tendait sur la joue. Elle semblait apprécier le geste, comme si elle retrouvait quelque chose de perdu depuis un moment.

-Tant que maintenant, on peut rester ensemble et se voir régulièrement... Tant que tu ne m’oublies pas... Tout me va.

-Ben je suis pas prêt de partir d'ici tu sais...tu pourras venir quand tu voudras, voir tes neveux...ta famille.

Mais il se fit enlacer par le cou...il rougit alors et l'enlaça alors a nouveau, lui caressant lentement le dos et il laissa sa main passer dans ses cheveux. Il rougissait légèrement avant de lui embrasser tout de même avec douceur la joue.

-J’ai connu l’enfer quand nos parents sont morts. J’entrevois un petit bout de paradis maintenant alors... je ne veux pas que ce petit coin de bonheur s’en aille à nouveau... 

-Lilith te fera confiance ne t'en fait pas...d'accord ?

Raym allait tout arranger. Si il lui faisait confiance, Lilith lui ferait confiance.

Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 200
07.01.20 19:42
Revenir en haut Aller en bas
Stella Steenwal

Des retrouvailles? / Terminé Ksgy

C’est... toi ?

Je ne sais pas pourquoi je pense à tous ces détails avec autant de conviction maintenant. J’ai retrouvé Raym alors tout devrait s’alléger dans mon esprit. Mais à quoi bon avoir retrouvé sa famille si celle que Raym a construite se méfie de moi ? Comment réagirais-je si jamais Lilith ne souhaite pas que j’approche de mon frère ? A vrai dire, je ne le sais pas. Mais ça ne serait sûrement pas la meilleure des nouvelles ni même ce que je souhaite entendre. Je me crispe un peu. Je voudrais tellement que tout se passe bien... « Oui c'est vrai... Lilith est très protectrice avec les enfants. Tu sais... jusqu'à ce qu'elle soit enceinte elle ne se doutait pas une seule seconde qu'elle possédait un instinct maternelle. Elle a beaucoup appris depuis qu'elle est sortie de sa prison. » Je soupire un peu. De soulagement. Je n’ai pas le droit de juger ainsi. Je dois faire confiance à mon frère après tout.

« Je n’en doute pas. Excuse-moi. Je ne veux pas douter de toi... »

Il ne faut plus douter. Le jour où je devrais faire face à Lilith, toutes ces questions reviendront. Mais pour l’instant, je me dois de profiter de cette réunion de famille qui a trop tardé. Je ne m’attendais juste pas à ce que tout dévie sur cette tresse. Il suffit d’un détail. D’un détail qui, malgré les années, n’a pas échappé à mon jumeau. Je souris car quelque part, je me rends compte que Raym ne m’a pas effacé de sa mémoire. Il se souvient de comment j’étais avant et c’est touchant. Je pourrais en avoir la larme à l’œil mais la surprise et la gêne me font plus sursauter et rougir qu’autre chose.

« Oh ? Des choses croustillante ou ? … »
« Peut-être... Qui sait ? J’ai un tout petit peu avancé depuis ton absence. Juste un peu. »

Je ne trouve pas encore le courage de parler. C’est encore si tôt. Tout nouveau. Je dois... Non. Nous devons réapprendre à nous connaitre. Ces retrouvailles ne sont qu’un premier palier de ce qui nous attend maintenant. Le plus dur est passé mais tout est encore à refaire. Parce qu’au final, la discussion qui continue montre bien que j’ai du mal à tout accepter. Raym est parti. Serait-ce vraiment la faute de Lilith ? J’ai été tellement frustrée de ne plus l’avoir... De le croire mort... Je jette encore la faute sur cette femme que Raym aime plus que tout. « Tu n'as pas à t'en faire...Lilith est adorable, vraiment. Mais que veux tu dire par...quand tu ? » Je me crispe soudainement. Mince... Je ne veux pas tout lui dire. J’ai peur. C’est si tôt. Comment réagirait-il... Non. Je dois me taire. Je lui souris alors comme pour effacer tout ces mots.

« Rien... Non... Ne t’en fais pas, tout va bien ! Je t’ai retrouvé... »

Il a sa famille. Il va bien. Je dois me soucier de son bonheur. C’est important. Plus que ce qui a pu m’arriver.

« Hmm... oui... et j'ai bien envie d'autres enfants avec elle... ihih »
« Oh ? Je ne pensais pas que tu serais si fier d’avoir une si grande famille. Tu dois aimer être papa. C’est si bizarre... Mais je suis heureuse pour toi ! »

Je suis également heureuse d’être si proche de mon frère. Sa présence me rassure. « Ben je suis pas prêt de partir d'ici tu sais... tu pourras venir quand tu voudras, voir tes neveux... ta famille. » Je ne réponds pas mais cette étreinte que je lui donne veut tout dire. Je verse presque une larme. Je ne veux plus que le malheur s’abatte sur notre famille. Plus jamais.

« Lilith te fera confiance ne t'en fait pas... d'accord ? »
« Oui... D’accord... Je suis pressée de la rencontrer... Mais je... Je voudrais te parler de quelque chose avant... »

Je lâche mon frère doucement puis je recule un peu, la tête légèrement baissée. Cette étreinte. Cette famille nouvelle à mes yeux qui se porte si bien. Et moi... Moi qui ai servi les Anges contre mon gré pour tuer les nôtres... Ai-je seulement le droit d’être ici ? Je me mords la lèvre. Je dois parler. Dire la vérité. Dire ce qu’il s’est passé ce jour-là. Je me crispe un peu en relevant la tête pour observer Raym de mes iris tremblants.

« Je... Quand nos parents ont été tués... et que tu n’étais plus là... Je n’ai pas pu m’enfuir. Je n’étais pas seule... On m’a tendu une embuscade... »

Je rougis. Non pas de gêne mais de honte. De frustration. Tant de mauvais souvenirs remontent à la surface. Je me retourne alors pour fuir le regard de Raym et je finis par m’asseoir au sol, remontant les genoux contre mon visage. J’ai tué tellement de démons pour ces enfoirés...

« J’aurais presque voulu que ce soit des Chasseurs mais... Non... C’était des Anges... Ils étaient là... Probablement à éradiquer les démons des environs... Mais ils ne m’ont pas tué. Ils ont du me surveiller depuis un moment pour savoir que mon bras pouvait leur être utile. »

Je laisse quelques longues secondes de silence s’installer. Raym n’est pas idiot et j’imagine qu’il a déjà compris la suite. Une suite que je n’ose prononcer. Mais il le faut. Je reste dangereuse pour les nôtres. Toujours...

« Ils m’ont kidnappé et forcé à tuer des démons mourants pour eux. J’ai... tué... des membres de notre race, Raym... Contre mon gré... Mais j’ai tué tout de même... Des démons. Des êtres sous la protection de... ta femme... Comment pourra-t-elle seulement m’accepter... ? »

Les larmes viennent. Je pleure doucement en penchant ma tête contre mes genoux. Ces souvenirs sont si durs...



Code couleur #846d06

Stella Steenwal
Stella Steenwal
Fléau des Démons
Messages : 69
25.01.20 19:41
Revenir en haut Aller en bas
Raym Steenwal


-Je n’en doute pas. Excuse-moi. Je ne veux pas douter de toi... 

-Ne t'en fais pas. Je sais qu'on dit beaucoup de choses sur Lilith...Mais c'est parce que personne ne la connaît.

Lilith était une femme comme une autre, avec ses caprices, ses envies...Une femme comme Stella en est une. Ce n'était pas un monstre, ni la succube abominable dont tout le monde décrit. Ou alors, c'était lui qui l'avait bien changé parce qu'il n'avait pas vu Lilith faire preuve d'une grande cruauté depuis...même dans cette grotte glacée alors qu'elle aurait bien pu tuer son sauveur.

-Peut-être... Qui sait ? J’ai un tout petit peu avancé depuis ton absence. Juste un peu. 

-Tu veux jouer la cachottière ?

Il ricanait alors en s'amusant un peu à taquiner sa sœur sur ce sujet...Une tresse qu'elle garde et le fait qu'elle ne veuille pas en parler...Aurait-elle un homme dans sa vie aujourd'hui ? Il espèrait qu'elle ne se trompait pas et qu'elle allait au moins lui en parler un peu. Il restait son grand frère. Il ne voulait pas qu'on abuse de sa gentillesse...gentillesse qui était bien trop présente pour une démone trouvait-il. Il avait bien changé par rapport à ça de son côté...Même s'il avait toujours eu une part d'ombre bien plus grande que sa sœur.

-Rien... Non... Ne t’en fais pas, tout va bien ! Je t’ai retrouvé...


Il pencha la tête un peu d'incompréhension...Lui cachait-elle quelque chose ? Il le sentait. Mais il ne voulait pas forcer Stella à lui dire ce qui ne va pas. Elle n'était pas une simple démone à qui il pourrait tirer les vers du nez. Non...Il ne voulait pas être un vrai démon aux yeux de sa sœur, même si cela ne devrait pas tarder si elle apprenait ce qu'il avait déjà entrepris pour Lilith avec une attaque sur une planète...Il redoutait un peu ce moment.

- Oh ? Je ne pensais pas que tu serais si fier d’avoir une si grande famille. Tu dois aimer être papa. C’est si bizarre... Mais je suis heureuse pour toi !

-Je ne pensais pas moi même...faut croire que quand on trouve la personne idéal...ça se fait tout seul.

Stella le serrait contre lui. Il pouvait sentir qu'il lui avait manqué. Il lui calinait alors la tête en passant ses doigts au travers de ses cheveux. Il manquerait plus que Lilith voit ça...Il imaginait déjà les flammes de sa femme venir tout bruler sous l'incompréhension. Il soupirait intérieurement...Il devait lui en parler avant qu'elle voit une scène pareil...il valait mieux.

- Oui... D’accord... Je suis pressée de la rencontrer... Mais je... Je voudrais te parler de quelque chose avant...

-D'accord...je t'écoute


Il l'observait reculer avec cette mine bien plus sombre. De quoi devait-elle lui parler pour finir aussi...craintive ? Ces iris tremblant étaient difficile à déchiffrer. Raym ne la lâchait donc pas du regard, ayant une curiosité grandissante sur ce qu'elle voulait lui faire part.

-Je... Quand nos parents ont été tués... et que tu n’étais plus là... Je n’ai pas pu m’enfuir. Je n’étais pas seule... On m’a tendu une embuscade...

-Comment ?!

Raym sentait la tension monter. Une embuscade ? On a voulu s'en prendre à sa sœur ?! Lui qui la croyait morte ce jour la...il allait lui arriver quelque chose ? Ce jour la était tellement incompréhensible...tant par les émotions qui avaient pris le dessus sur les décisions que part ce qui semblait être perdu. Stella s'assied alors sur le sol après s'être retourné...remontant ses genoux contre son visage. Comme une position défensive pour se protéger de quelque chose...

- J’aurais presque voulu que ce soit des Chasseurs mais... Non... C’était des Anges... Ils étaient là... Probablement à éradiquer les démons des environs... Mais ils ne m’ont pas tué. Ils ont du me surveiller depuis un moment pour savoir que mon bras pouvait leur être utile.

-...

Si on était dans la tête de Raym en ce moment même, on brûlerait vif en quelques secondes. Il s'imaginait la suite, il serra les poings tout en serrant les dents...Stella lui tournait le dos...heureusement, elle verrait un visage presque déformé par l'envie de massacrer...

-Ils m’ont kidnappé et forcé à tuer des démons mourants pour eux. J’ai... tué... des membres de notre race, Raym... Contre mon gré... Mais j’ai tué tout de même... Des démons. Des êtres sous la protection de... ta femme... Comment pourra-t-elle seulement m’accepter... ?

Mais la détresse de sa sœur prit bien plus d'importance en l'écoutant. Il relâcha alors sa poigne avant de venir à genoux contre le son, s'emparant de sa sœur pour la serrer contre lui, son torse contre le dos de sa sœur en passant ses bras entre son corps et ses jambes relevées. Il soupira alors doucement et passa une mains dans ses cheveux, les lui ébouriffant presque...Elle en pleurait...

-Lilith ne t'en voudra pas. Tu n'es plus sous l'influence des anges. Ne t'en fais pas. Sèches un peu tes petites larmes. Je te défendrais devant Lilith pour ça.

Il lui embrassa alors la joue, une joue humide mais qu'importe. Il fallait bien qu'elle comprenne qu'il s'en fichait. S'ils se font tuer par ce bras, c'est qu'ils étaient faible, déjà bien maltraité par ces anges. Il lui murmura alors ensuite à l'oreille.

-Si tu veux rester...On peut sûrement te trouver une chambre. Attribué juste à toi...comme un petit chez soit ici...loin des anges.

Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 200
09.02.20 12:34
Revenir en haut Aller en bas
Stella Steenwal

Des retrouvailles? / Terminé Ksgy

C’est... toi ?

« Ne t'en fais pas. Je sais qu'on dit beaucoup de choses sur Lilith... Mais c'est parce que personne ne la connaît. » Il est vrai que je ne connais pas vraiment Lilith. Et Raym semble vraiment porter un amour fou pour elle. Je ne peux pas non plus lui faire la morale. Il sait ce qu’il fait, j’imagine. Je dois me concentrer sur mes retrouvailles avec mon frère. Le moment où je devrais faire face à notre Reine viendra. Et seulement là, je pourrais me poser ces questions et m’expliquer avec elle. Si un jour cette opportunité se présente. Même si je ne le montre pas encore, mon passé me rattrape et qui sait ce que cette Succube serait capable de faire en apprenant mes méfaits. Ça m’inquiète, mais il ne faut pas penser à ça maintenant. Je me laisse alors porter par cette déviation de sujet qui tourne sur un point que je n’avais pas imaginé. Du moins, pas si tôt.

« Tu veux jouer la cachottière ? »
« Non. Non ce n’est pas ça ! C’est juste que... on vient de se retrouver et, c’est délicat... Je t’en parlerai. C’est promis. »

Raym en rit. Moi, je suis gênée tout en trifouillant ma tresse. Je fuis presque le regard de mon frère. Je sais qu’il veut savoir. S’il s’inquiète ? Je n’en sais rien. Mais viendra également le moment où ces secrets seront dévoilés, j’en suis certaine. Mais tout petit moment de détente à toujours une fin et mes craintes reviennent en avant. Lilith m’obsède. J’espère sincèrement qu’elle traite bien mon frère. Et à force de tant d’obstination, je finis par faire des erreurs. Je dévoile presque mon kidnapping sans le faire exprès. Je me rattrape comme je peux mais je sens bien que Raym a saisit qu’un poids pèse sur mon cœur. Non. Je ne peux pas parler. Pas maintenant. Je préfère qu’il me raconte sa vie avec sa famille.

« Je ne pensais pas moi même...faut croire que quand on trouve la personne idéal...ça se fait tout seul. »
« Je te souhaite vraiment du bonheur, Raym. Je suis ravie pour toi. »

Et je suis sincère. Ça se ressent dans cette étreinte que je lui offre. Une étreinte qui, malheureusement, s’arrête brusquement. Je... Je dois parler. « D'accord... je t'écoute. » J’ai très peur. Mon regard tremble quand je commence à énoncer la chose. Et je sens bien que Raym ne comprend pas ce changement soudain de comportement. Et malgré notre séparation et ce temps où nous nous sommes perdus, sa réaction est violente. « Comment ?! » J’aurais tant aimé sourire pour le remercier. De savoir qu’il s’inquiète toujours et que quelque part, il regrette d’être parti pensant me savoir morte. Mais la honte me gagne. La tristesse. Alors je me cache de lui. Je m’enfouis entre mes genoux, continuant mon histoire qui ravive tant de douleur. Je ne vois pas le visage de mon frère mais son silence et son aura m’indiquent clairement qu’il n’est pas content du tout.

Je tremble. Puis un léger soupir de surprise me gagne quand je sens la protection de Raym par ses gestes. J’écarquille alors les yeux en laissant mes larmes gagner du terrain. Je viens relever mes mains vers ses bras pour m’y agripper comme à une bouée de sauvetage. Ses doigts dans mes cheveux et son étreinte me rappellent que je suis encore là, après tout. Ça aurait pu... être pire. « Lilith ne t'en voudra pas. Tu n'es plus sous l'influence des anges. Ne t'en fais pas. Sèche un peu tes petites larmes. Je te défendrais devant Lilith pour ça. » Je n’arrive pas à répondre mais j’essaie de me calmer comme il me le demande, me rassurant de sa présence et de son étrange compréhension. Ce baiser me détend un peu. Mais Lilith sera-t-elle aussi clémente ?

« Si tu veux rester... On peut sûrement te trouver une chambre. Attribuée juste à toi... comme un petit chez soi ici... loin des anges. »
« Je... J’aimerais bien... C’est gentil mais... »

Ma prise sur son bras se fait un peu plus ferme puis je tourne un peu la tête avant de me dégager juste un peu pour regarder mon frère. Je souris mais la tristesse est encore lisible dans mes yeux. Je sèche mes larmes comme je peux mais je reste assise, tirant un peu mon frère par le bras pour qu’il s’assoie près de moi.

« On m’a sauvé... Quelqu’un m’a... délivré... Et depuis, je voyage avec lui... Je ne peux pas le laisser là alors qu’il a risqué sa vie pour moi... Alors qu’il ne me connaissait pas... »

Je ne peux pas en dire plus. J’ai peur de ce que Raym pourrait penser. Je baisse alors le regard. Un peu.

« Il m’attend en dehors de la ville. C’est lui qui m’a mené jusqu’ici pour que je puisse vérifier par moi-même que ce Roi vivant ici était bien mon frère... Je n’ai pas le droit de l’abandonner... »

Raym n’est pas idiot. Par ces mots, il comprendra probablement que Noriaki n’est pas un démon. Sinon, pourquoi attendrait-il dehors... ?



Code couleur #846d06

Stella Steenwal
Stella Steenwal
Fléau des Démons
Messages : 69
06.03.20 12:25
Revenir en haut Aller en bas
Raym Steenwal


-Non. Non ce n’est pas ça ! C’est juste que... on vient de se retrouver et, c’est délicat... Je t’en parlerai. C’est promis.

-Délicat ? … Tu commences plutôt à m'inquiéter Stella.

Raym se demandait ce que cela pouvait cacher...Il avait rarement vu Stella lui cacher des choses. Était-ce parce qu'ils venaient de se retrouver et que c'était comme si il fallait se retrouver ? Pourtant il faisait tout pour ne pas paraître...comme le roi de ce royaume. De plus...il trifouillait sa tresse. Ce détail ne lui passait pas inaperçu et ce genre de comportement dévoilait quelques phrases sans qu'elles soient dite. Elle qui n'en portait jamais...aujourd'hui se retrouvait à s'amuser avec en parlant de ça...Le Raym qu'elle connaissait avait grandi et était devenu bien plus malin durant ces quelques années au côté de Lilith.

-Je te souhaite vraiment du bonheur, Raym. Je suis ravie pour toi.


-Merci Stella...Mais je souhaite vraiment que tu ne te fasses pas d'idée sur Lilith. Elle a beaucoup changé depuis que je l'ai libéré...vraiment. Je me répète mais..j'insiste! Tu devrais voir...une reine qui fait le petit déjeuner pour ses enfants!

Si elle savait que c'était lui qui avait fait plus de mal qu'autre chose à Lilith...enfin du mal...c'était plutôt les actes qui n'étaient pas normaux envers une femme. Mais ça...elle ne le saura jamais et il devait se taire. Elle ne devait pas imaginer son frère capable d'un tel acte. Mais les joyeuses retrouvailles prenaient vite fin avec ce qu'elle lui annonçait. Ces anges...ils méritaient donc belle et bien l'attaque qui avait eu lieu sur leur planète. On ne touche pas à sa sœur et on ne la traite pas ainsi. Intérieurement, Raym voyait rouge, le meurtre bouillonnait dans ses veines...Mais il ne pouvait pas le montrer à sa jumelle qui semblait tant avoir besoin de réconfort. Ce n'était pas grave. Il pouvait très bien garder tout ça en lui...et le décharger quand elle ne sera plus dans les parages.

-Je... J’aimerais bien... C’est gentil mais...

-Mais ? …

Elle n'allait tout de même pas refuser un toit ? … Elle voulait déjà repartir ? Pourtant il avait cru comprendre qu'elle n'avait jamais douter qu'il soit en vie et qu'elle n'avait eu qu'une envie...de le retrouver. Il ne comprenait pas. Stella était toujours aussi compliqué à comprendre décidément ! Elle le tira alors, le forçant en quelque sorte à s’asseoir à côté d'elle. Ce n'était pas vraiment digne d'un roi, mais heureusement qu'il n'y avait personne dans les alentours.

-On m’a sauvé... Quelqu’un m’a... délivré... Et depuis, je voyage avec lui... Je ne peux pas le laisser là alors qu’il a risqué sa vie pour moi... Alors qu’il ne me connaissait pas...

Stella était loin d'être une démone sans cœur visiblement. Elle était loin d'avoir le cœur sombre...loin de l'envie de meurtre même si c'était l'un des siens...Pas comme Raym ou Lilith qui n'hésiterait pas à tuer une succube qui s'approche trop de lui...Non.

-Il m’attend en dehors de la ville. C’est lui qui m’a mené jusqu’ici pour que je puisse vérifier par moi-même que ce Roi vivant ici était bien mon frère... Je n’ai pas le droit de l’abandonner...

-En dehors de... ? Ce n'est donc pas un démon ? J'ai du mal à comprendre Stella...qui sauverait un démon d'un tel sort ? Sans compter le reste de gentillesse de t'emmener ici...La ou le danger est certainement le plus grand pour lui. Et on fait quoi si une patrouille lui tombe dessus ? Tu y as pensé ?

Il soupira alors...Il pouvait se faire capturer...tuer...qui sait. Stella l'avait en quelque sorte emmener dans la gueule du loup non ?

Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 200
08.03.20 23:31
Revenir en haut Aller en bas
Stella Steenwal

Des retrouvailles? / Terminé Ksgy

C’est... toi ?

« Délicat ? … Tu commences plutôt à m'inquiéter Stella. » Décidément. Je ne pensais pas que ce sujet tournerait aussi autour de la tourmente. Si je ne veux pas parler, ce n’est en rien parce que c’est inquiétant ! Juste que certains détails ne sont pas faciles à expliquer. La rencontre avec Noriaki ne s’est pas faite en marchant tranquillement dans un parc ou au coin d’une rue. Elle a été si inattendue. Si j’en parle, je suis obligée de parler de mon kidnapping. De mon passé. De ce que j’ai fais... Sans compter qu’en plus de cela, Noriaki n’est pas un démon. Comment Raym réagirait-il ? Avec le sourire ? Avec taquinerie comme il a pu le démontrer avec cette tresse ? J’en doute. Je ne sais pas. C’est trop tôt...

« Ne t’inquiète pas Raym. Tout va bien, je te le promets. »

Petit mensonge tout comme ça n’en est pas un. Après tout, tout va bien avec Noriaki pour le moment, non ? Raym ne doit pas s’inquiéter. Et puis, je ne suis pas là pour parler de tous ces soucis pour le moment. Les retrouvailles sont à fêter. Et même si la situation avec Lilith est encore floue pour moi, je dois me réjouir du bonheur de mon frère. Le plus important c’est qu’il soit vivant. Je suis vraiment ravie de savoir qu’il se porte bien. Qu’il vit une vie correcte. Tout simplement. Je le conforte avec mes mots mais également avec ce geste tendre contre lui. « Merci Stella... Mais je souhaite vraiment que tu ne te fasses pas d'idée sur Lilith. Elle a beaucoup changé depuis que je l'ai libéré... vraiment. Je me répète mais... j'insiste! Tu devrais voir... une reine qui fait le petit déjeuner pour ses enfants ! » J’écarquille légèrement les yeux de surprise. Voilà bien des actions étranges de la part d’une Reine. Après, peut-être considère-t-elle aussi sa famille autrement que son peuple ? Qui sait. J’en sais que trop peu. Mais je me dois de faire confiance à Raym. Ses choix sont sûrement justifiés. Je ne dois pas douter de lui.

« Je te crois et j’espère vraiment pouvoir la voir un jour... Et lui parler... »

Mais est-ce que Raym finira par douter de moi avec le temps ? Avec les confidences qui finissent enfin par tomber, croira-t-il encore en sa sœur ? Celle qui a détruit des membres de son propre clan... ? Je tremble à chaque mot que je prononce. Je n’ose pas regarder mon frère dans les yeux. Je me cache presque de lui. Ce n’est que quand il commence à démontrer de la surprise et de la colère mais surtout, quand il m’étreint ainsi, que je commence à souffler un peu. Comme si un poids venait de partir. Mais est-ce que tout cela règlera la question... ? Même si Raym me propose un toit, la peur me gagne. Car maintenant, il s’agit de parler de Noriaki. « Mais ? … » Un pincement au cœur me fait soudainement souffrir. Je suis obligée de parler. Et amener Raym au sol, près de moi, ne doit pas lui laisser comprendre que je compte parler du beau temps...

« Ce n’est pas contre toi ni Lilith. Je voudrais tellement rester... Mais je ne suis pas toute seule... »

C’est parti. Plus rien ne peut empêcher la vérité de sortir. Alors j’énumère tout sur Noriaki. Notre étrange rencontre. Le fait qu’il m’ait sauvé la vie. Et implicitement le fait qu’il ne soit pas un démon. J’aimerais tant rester ici. La proposition de Raym me touche tellement et j’aimerais vraiment rester auprès de cette famille retrouvée. Mais je ne peux pas abandonner celui que j’aime. « En dehors de... ? Ce n'est donc pas un démon ? J'ai du mal à comprendre Stella... qui sauverait un démon d'un tel sort ? Sans compter le reste de gentillesse de t'emmener ici... Là ou le danger est certainement le plus grand pour lui. Et on fait quoi si une patrouille lui tombe dessus ? Tu y as pensé ? » Je me crispe violemment. Mon regard reste planté au sol. Je suis surprise d’une telle réponse tout comme j’en suis soulagée. Je ne pensais pas que Raym prendrait si bien cette nouvelle. Mais les mots qu’ils prononcent me font culpabiliser. Je n’ai jamais voulu conduire Noriaki auprès du danger. Je lui ai même dit de ne pas venir jusqu’ici. C’est lui qui a voulu me soutenir en me menant jusqu’aux portes des démons.

« N... Non... Ce n’est pas un démon... Il m’a vu en détresse alors il m’a épargné un supplice atroce sans se poser de questions. Il ne m’a jamais demandé ce que j’étais jusqu’à ce que je lui dise... »

Je souffle un bon coup pour me reprendre. Je ne dois pas me sentir fautive. Noriaki a accepté de prendre ses risques pour moi. Je ne l’ai pas forcé. Je redresse mon visage pour regarder Raym. Je souris faiblement mais mon sourire est fort. Sincère.

« Noriaki ne m’a jamais blâmé pour ce que je suis. Il m’a toujours accepté. J’ai refusé qu’il me guide jusqu’ici. Quand j’ai entendu les rumeurs te concernant, je voulais venir ici seule. Mais il a refusé de me laisser. Il est venu de lui même pour m’accompagner. Il a jugé bon de ne pas franchir les limites de la ville pour ne pas créer de panique. Pour ne pas empiéter sur nos retrouvailles. Il a tout fait pour que je vérifie si tu étais bien mon frère. »

Je me relève alors doucement en tendant la main à Raym pour qu’il en fasse de même.

« Je pense qu’il est assez futé pour ne pas être resté aux portes de la ville. Il reviendra vers moi quand je sortirai d’ici. Ne t’en fais pas. Il s’est fait discret et ne cherchera pas les embrouilles. J’aimerais... »

Une légère tristesse s’empare de moi. Je tremble un peu mais je viens vite embrasser la joue de Raym avant de l’enserrer pour avoir une de ces étreintes fraternelles si fortes.

« ... rester ici. J’apprécie ton offre et je voudrais tellement... Mais... Noriaki... On n’acceptera jamais qu’il loge ici. Je dois le retrouver. Mais je te promets de revenir pour voir ta famille et la Reine. J’aimerais tant les voir ! Et... J’aimerais aussi te présenter mon sauveur. Ce n’est pas un démon mais il a tant fait pour moi. Je lui dois la vie... »



Code couleur #846d06

Stella Steenwal
Stella Steenwal
Fléau des Démons
Messages : 69
20.03.20 21:10
Revenir en haut Aller en bas
Raym Steenwal


-Ne t’inquiète pas Raym. Tout va bien, je te le promets. 

-Moui d'accord.

Il avait beau chercher par tous les moyens il n'arrivait pas en ce moment à lui soutirer les réponses qu'il voulait. Un peu frustrant dans un sens mais qu'importe. Elle finira bien par le dire un jour n'est-ce pas ?

-Je te crois et j’espère vraiment pouvoir la voir un jour... Et lui parler...

-Ca devrait vite se faire. Je pense qu'elle voudra aussi te rencontrer, surtout si tu es de sa famille.

Même si dans un sens, il savait très bien que c'était pour s'assurer que les enfants ne risquait rien si Lilith voulait la rencontrer. En tant que mère protectrice, elle le ferait dans ce sens c'était une de ses priorité. Raym en était sur. Ou alors elle pouvait faire confiance à son mari sur ce point, que Stella ne leur ferait pas de mal. Après tout, Raym la connaissait depuis qu'ils sont né. Ils sont jumeaux tous les deux. Même si les années les avaient séparé, il pouvait encore la comprendre … Du moins, il l’espérait car il avait quand même beaucoup changé depuis ce fameux jour.

- Ce n’est pas contre toi ni Lilith. Je voudrais tellement rester... Mais je ne suis pas toute seule... 

-Tu t'es accroché à cet homme ?

C'est assis sur ce sol froid qu'elle se livrait. Cette rencontre étrange, que celui-ci avait sauvé sa sœur d'un terrible sort...Il ne savait pas quoi en penser. Il ne le connaissait pas et ce point noir allait certainement être le petit truc qui ferait que Lilith se méfie. Car la, Raym ne pourrait pas se mettre de son côté...Mais il devait faire un minimum confiance à Stella. Sa sœur n'allait tout de même pas trainer avec une ordure non ? Et puis il n'existait pas beaucoup de monde pour sauver un demon. Alors pour le moment, il pouvait offrir son soutient à sa sœur qui semblait tout de même un peu perdue.

-N... Non... Ce n’est pas un démon... Il m’a vu en détresse alors il m’a épargné un supplice atroce sans se poser de questions. Il ne m’a jamais demandé ce que j’étais jusqu’à ce que je lui dise... 

-C'est plutôt étonnant...Mais tu as vraiment l'air de t'être attaché à lui toi. Il a l'air de se ficher de ce que tu es...et...de qui est ta famille ?

C'était un point aussi à éclaircir. Si Stella était venu ici, il savait donc que sa famille était peut-être le roi et la reine des demons. Du coup … Est-ce que cela allait changer quelque chose ? Il ne voulait pas qu'il arrive des bricoles à sa sœur alors qu'il venait de la retrouver. Il voulait tout de même prendre son rôle de frère protecteur envers elle.

-Noriaki ne m’a jamais blâmé pour ce que je suis. Il m’a toujours accepté. J’ai refusé qu’il me guide jusqu’ici. Quand j’ai entendu les rumeurs te concernant, je voulais venir ici seule. Mais il a refusé de me laisser. Il est venu de lui même pour m’accompagner. Il a jugé bon de ne pas franchir les limites de la ville pour ne pas créer de panique. Pour ne pas empiéter sur nos retrouvailles. Il a tout fait pour que je vérifie si tu étais bien mon frère.

-Il semble bien gentil ton ami...ça me rend plutôt curieux tout ça...Tu as de la chance d'être tombé sur quelqu'un comme ça.

Il attrape alors sa main pour se relever et regarda sa sœur.

-Je pense qu’il est assez futé pour ne pas être resté aux portes de la ville. Il reviendra vers moi quand je sortirai d’ici. Ne t’en fais pas. Il s’est fait discret et ne cherchera pas les embrouilles. J’aimerais...

-On dirait un sage quand tu dis tout ça..Il est barbu et vieux ?

Le doux baiser sur sa joue laissait un peu de surprise sur le visage de Raym. Il n'avait plus l'habitude de recevoir des baisers de sa sœur...d'une autre femme que Lilith...ou les enfants.

- ... rester ici. J’apprécie ton offre et je voudrais tellement... Mais... Noriaki... On n’acceptera jamais qu’il loge ici. Je dois le retrouver. Mais je te promets de revenir pour voir ta famille et la Reine. J’aimerais tant les voir ! Et... J’aimerais aussi te présenter mon sauveur. Ce n’est pas un démon mais il a tant fait pour moi. Je lui dois la vie...

-Hmm...D'accord, je peux peut-être te donner un petit pass pour lui...qu'il puisse se balader en ville. Il sera peut-être mal vu mais au moins il aura cette...permission sur lui. Si cela peut vous aider un peu...je pense avoir compris que vous êtes plus que des amis...hein ? Comme ça tu pourra venir sans t'en faire pour lui.


Raym Steenwal
Raym Steenwal
Roi de la Nouvelle Tenebrae
Messages : 200
23.03.20 0:53
Revenir en haut Aller en bas
Stella Steenwal

Des retrouvailles? / Terminé Ksgy

C’est... toi ?

« Moui d'accord. » Je me mords discrètement la lèvre en retenant un petit soupir. Je m’en veux un peu de laisser Raym ainsi dans le doute. Mais c’est si difficile d’évoquer tout ça alors que nous avons tant d’autres choses à nous dire pour nous remettre en confiance. Réapprendre à nous connaitre. A connaitre cette nouvelle famille que je ne connais pas. Leur apprendre à m’apprivoiser et à m’accepter. N’est-ce pas le plus important pour le moment ? Je souris à mon frère pour le rassurer et lui faire comprendre de ne vraiment pas s’inquiéter. Ce qui est sûr en tout cas, c’est qu’en ce moment même, je suis plutôt surprise par ce que j’apprends. Il faut dire que comme je ne connais pas Lilith, c’est normal quelque part ? Bien que j’ai du mal à l’imaginer faire elle-même la cuisine. Ce n’est pas vraiment la stature d’une reine sanguinaire comme le raconte les histoires.

« Ça devrait vite se faire. Je pense qu'elle voudra aussi te rencontrer, surtout si tu es de sa famille. »
« J’ai vraiment hâte quelque part. Tout comme j’ai vraiment peur ! »

Surtout que je ne peux plus reculer. Je dois parler. Et après avoir sorti tous ces mots et enfin, cette dure vérité, Lilith va-t-elle seulement m’accepter ? Même si Raym me console et accepte la situation, la Reine peut bien se méfier de moi et elle aurait raison, n’est-ce pas ? Mais je suis ravie de constater que mon frère croit toujours en moi et que cette histoire de meurtre contre les nôtres ne le fait pas se méfier de sa propre sœur. Et ce n’est pas vraiment le remercier de refuser son offre de rester au château. Mais je ne peux pas...

« Tu t'es accroché à cet homme ? »
« Je... Oui... Et ce ne serait pas le remercier de le laisser seul là, dehors. Aux portes de la ville... »

Raym m’en voudrait presque d’avoir laissé un étranger qui n’est pas un démon sans protection. Voilà bien une réaction qui me surprend grandement. Mais une réaction qui me pousse aussi à avouer ouvertement que Noriaki n’est pas de notre caste. Ces retrouvailles sont chargées de tellement d’informations. Est-ce une bonne chose ? Je ne sais pas. Je finis par douter de tous ces aveux. J’aurais peut-être du me taire. « C'est plutôt étonnant... Mais tu as vraiment l'air de t'être attachée à lui toi. Il a l'air de se ficher de ce que tu es... et... de qui est ta famille ? » C’est comme un poids qui s’en va. Un gros soulagement. Même si tout n’est pas résolu, je ne sens aucune colère dans ce timbre de voix. Je relève le visage vers mon frère tout en essayant de ne pas repenser à ce qu’il a dit juste avant. Je suis sûre que Noriaki va bien. Caché quelque part.

« Je lui suis redevable. Tu ne crois pas ? J’aurais pu mourir. A dire vrai, j’ai même bien failli subir pire que la mort entre de sales mains... Il ne m’a jamais rien dit concernant ce que nous sommes. Je dois dire que je ne connais pas encore tout de lui mais il voulait que je trouve des réponses à mes questions sans vous haïr pour autant. Il ne me la pas montré en tout cas... »

Il est vrai que je ne sais pas tout. Noriaki a toujours été silencieux et m’a emmené ici sans me faire aucun reproche. Je défends d’ailleurs ce point et son envie de sa part de ne créer aucun souci dans cette ville. « Il semble bien gentil ton ami...ça me rend plutôt curieux tout ça...Tu as de la chance d'être tombé sur quelqu'un comme ça. » Je souris un peu à cette remarque. J’aimerais tant le présenter à cette famille. Mais est-ce le bon moment... ?

« Je trouve aussi. J’aimerais vraiment... que vous le rencontriez un jour. Il en vaut la peine, je te le promets ! »

J’emploie un ton soudainement joyeux et déterminé. Car je suis sûre de moi. Je sais que Noriaki vaut toutes les peines du monde rien que par son acte ce jour-là où j’ai failli me faire tabasser par ces Anges. Voire pire. Je me lève alors tout en invitant Raym à faire de même. Je continue mes éloges avec une pointe de tristesse jusqu’à ce que... « On dirait un sage quand tu dis tout ça. Il est barbu et vieux ? » ... Je suis obligée de sourire. Presque de rire avant de continuer ma phrase. Je remarque que mon baiser sur sa joue le surprend. J’en souris encore plus.

« Mais enfin... Raym ! Bien sûr que non ! Il est jeune et charmant. Et ça ne l’empêche pas d’être sage ! »
« Hmm... D'accord, je peux peut-être te donner un petit pass pour lui... qu'il puisse se balader en ville. Il sera peut-être mal vu mais au moins il aura cette... permission sur lui. Si cela peut vous aider un peu... je pense avoir compris que vous êtes plus que des amis... hein ? Comme ça tu pourras venir sans t'en faire pour lui. »
« Je... Merci... Vraiment... ! »

Mon étreinte se fait un peu plus sentir. Je suis heureuse que Raym m’aide ainsi et me comprenne. Je sais qu’il doit s’inquiéter et qu’il n’a probablement pas totale confiance en Noriaki mais j’apprécie son effort. Je rougis sur quelques mots de sa réplique avant de le regarder. Un peu gênée.

« Et bien... Je crois que je ne peux plus vraiment te cacher ce détail... On... a passé le stade d’une simple poignée de main. En effet... Mais je t’assure que tout va bien et qu’il ne me considère pas comme une démone. Je... J’aimerais tellement que vous lui fassiez confiance... »

Je finis par reculer un peu après un dernier bisou sur la joue de mon frère. Je me saisis doucement de sa main. Un geste qui signifie beaucoup pour moi. Un remerciement des plus sincères pour tout ce qu’il a dit et fait.

« Je ne vais pas t’embêter plus longtemps. Je ne voudrais pas chambouler ton programme de la journée et je ne voudrais pas que la Reine arrive en se demandant ce qu’il se passe. Mais... »

Je souris plus sincèrement encore. Je suis heureuse de cet entretien malgré les gênes qu’il y a pu y avoir. J’ai retrouvé Raym. C’est le plus beau cadeau en récompense de l’espoir que j’ai toujours gardé.

« ...Je te remercie... pour tout. Et surtout pour ne pas m’avoir rejetée... »

Je ne peux pas m’empêcher de venir une dernière fois dans les bras de mon frère. Pour me rassurer que tout ça n’est pas un rêve mais également pour cacher une larme. Une larme de joie. Mais je me reprends rapidement avant d’enfin reculer définitivement. Je fais un signe de main à Raym. Mais je sais que ce signe n’est pas le dernier et que nous nous reverrons. Je quitte les lieux sereine. Avec beaucoup plus d’espoir qu’avant.



Code couleur #846d06

Stella Steenwal
Stella Steenwal
Fléau des Démons
Messages : 69
01.04.20 23:08
Revenir en haut Aller en bas
Le Créateur

Vous avez terminé !


Félicitations !

Votre RP est terminé et clôturé. 50 cristaux vous sont offerts à chacun pour avoir mené un écrit jusqu'au bout ! Nuage


(c) Cruelly pour Never Utopia.




Le Créateur
Le Créateur
Le Démiurge
Messages : 308
https://new-tenebrae.forumactif.com
01.04.20 23:50
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: